Aux pieds de ma dominatrice, la Déesse Masquée (7)

ma dominatriceMis en laisse par ma dominatrice !

Je suis à 4 pattes, menotté et  cagoulé  dans mon entrée à lécher des converses sans savoir qui est ma dominatrice. Je dois avouer que ce n’était pas exactement le film de mes nuits !

La Déesse Masquée, ma dominatrice, me fixe un collier autour du cou et m’entraine dans mon séjour. J’ai beaucoup de mal à la suivre à genoux les mains arrachés dans le dos. Je manque à plusieurs reprises de tomber lamentablement à terre.  Je suis au milieu du séjour, pas un mot pas un bruit. Le temps me semble interminable. Une main se pose sur mes épaules et descend vers mes fesses, lentement.

-Ecarte tes fesses !

Je m’exécute maladroitement avec les mains attachés. Elle guide le haut de mon corps sur la table basse. Une main puis les deux parcourent mon corps. Au début, il s’agit de simples effleurements puis ses geste se font de plus en plus appuyés. Ils sont aussi de plus en plus ciblés, vers mon sexe et mon anus ! Je ne sais plus où j’en suis, je suis en érection, un doigt me pénètre. Je n’ai plus de notion du temps. La Déesse Masquée s’arrête net et prend fermement en main mon sexe.

-tu sembles aimer la situation?

-Oui Maitresse beaucoup !

Aux pieds de ma dominatrice

Le collier me tire. Je suis donc le mouvement et je me retrouve à ses pieds. Je les embrasse puis je les masse et enfin je les lèche en suivant ses instructions. Elle se lève pour aller chercher à manger dans la cuisine. Tout est prêt comme demandé dans les instructions. Ne pouvant rien voir, je ne peux pas exécuter le service. Ensuite, je continue à la masser. Dans le même temps, elle mange et me nourrit. Nous discutons de différentes choses. Puis, la discussion arrive sur ses attentes et  ses envies pour nos prochaines rencontres. Une fois le repas terminé, elle me détache les mains pour me les rattacher devant.

Ainsi, cela me permet maintenant d’être à quatre pattes. Je me retrouve promené en laisse dans mon appartement pendant que la Déesse Masquée le visite.  Nous revenons dans le séjour. La Déesse Masquée m’annonce que je vais recevoir ma première punition pour avoir des images de moi compromettantes. Ces images en sa possession ont permis notre rencontre.

Je suis à 4 pattes. Ses main caressent mon torse. Ensuite, je sens une douleur vive au sein droit, puis au sein gauche. Elle m’a mis des pinces. La douleur est vive.  Ma respiration a changé.

-il semble que tu es sensible, j’aime bien !

La féssée !

Puis elle  éclate de rire! Elle monte sur mon dos et une fesse. Elle commence à m’asséner des petites tapes qui se font de plus en plus fortes. Mes fesses me chauffent. Elle s’arrête de temps en temps pour toucher les pinces posées sur mes seins ou pour me branler doucement. Ensuite, elle recommence la fessée à main nue.  Enfin, elle se lève et prend ses affaires tout en me tirant par la laisse. Nous somme dans l’entrée. Elle déverrouille la porte, se penche vers moi et me dit :

-j’ai beaucoup aimé cette première fois ! confirme moi vite que tu pourras tous les mercredis midi être à ma disposition !

-Oui Maitresse je vous confirme cela !

-Embrasse-moi les pieds et remet mes chaussettes et chaussures !

Je m’applique mais sans rien voir, cela est compliqué !

Je sens la Déesse Masquée s’approcher de moi puis elle me parle à l’oreille :

-tu ne bouges pas quand je sors puis tu comptes jusqu’à 50 avant de retirer ta cagoule !

Elle attrape les pinces aux seins et les retire en même temps. Je ne peux retenir un cri de douleur. Ses doigts me massent la pointe de mes seins endoloris. Je ressens une douleur si intense que j’en ai la respiration coupée. Elle bouge puis ouvre la porte. J’entends ses pas s’éloigner sur le palier. J’entends l’ascenseur arriver et s’ouvrir.  Je compte le plus vite possible jusqu’à 50. Je ne sais pas si la porte est grande ouverte et donc si je suis visible ou pas. Quand j’arrive à 50, j’enlève la cagoule et je découvre que la porte était repoussée et que je n’étais donc pas visible. Je découvre les pinces à linge jaunes de mon étendoir à mes pieds. Ensuite, je ferme la porte complètement et je décide de ranger l’appartement.

Heureux après cette rencontre

Je me retrouve dans l’appartement avec les fesses et les seins endoloris mais excité par ce moment. Cependant, je ne sais toujours pas qui est la Déesse Masquée. Un petit mot est posé sur la table basse.

« interdiction de te caresser jusqu’à nouvel ordre ! »

Le lendemain, je demande à mon responsable la possibilité de ne pas travailler les mercredis après-midi pour raison personnelle. Il m’accorde cela sans problème. Puis je me précipite pour écrire un mail à  la Déesse Masquée pour lui annoncer la bonne nouvelle.



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
2 comments on “Aux pieds de ma dominatrice, la Déesse Masquée (7)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.