Quelle dominatrice êtes-vous?

Les quatre archétypes de dominatrice

 

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon d’être une dominatrice. Et de la même façon que l’habit ne fait pas le moine, il n’existe pas de panoplie de dominatrice que l’on pourrait acheter sur Internet. Ainsi, certaines préféreront le confort d’une nuisette tandis que d’autres fans de latex ou de cuir ne concevront pas une séance sans être moulée d’une de ces matières. Cependant, il y a des traits que certaines dominas possèdent naturellement et qu’il est utile d’acquérir afin de tirer le maximum de la « femdom experience ».

Une domina aguerrie par la pratique et l’expérience respire la sérénité, la confiance en soi et possède la capacité à garder la maîtrise de soi et d’une situation sans paniquer ou être assaillie de doutes. Bien que le trait fondamental d’une domina soit bien sûr d’être une femme aimant la domination et l’échange de pouvoir.

C’est cette vidéo qui m’a inspiré cet article. Elle met en lumière la diversité des styles de de domination et des profils de dominas. Dans celle-ci, une dominatrice professionnelle (ou dominatrix) prénommée « Mistress Damiana Chi » conseille une jeune femme novice souhaitant apprendre l’art de la domination afin de contrôler son anxiété. Mistress Damiana Chi lui explique alors que pour parvenir à être la dominatrice parfaite auprès de soumis, elle incarne 4 archétypes que je vais reprendre et développer ici.

L’autoritaire

 

Cet archétype est celui de la dominatrice sévère armée de patience comme une professeur de la vieille école qui exige le meilleur de ses soumis. Autant dire qu’elle ne s’encombre pas de douceur lorsqu’elle domine. Le soumis est pour elle une matière malléable qu’elle façonne au gré de ces exigences. C’est aussi une adepte de discipline, de positions de soumissions et de titres honorifiques qui ne tolère aucune désobéissance de la part d’un soumis. Les soumis à tendance « brat » (appréciant la confrontation, défier l’autorité et d’être remis à leur place) très peu pour elle, elle aime le contrôle à 100%.

 

La séductrice

 

Cet archétype est celui de la femme fatale. Elle maîtrise les codes de la féminité et de la sensualité qu’elle utilise avec ses atouts physiques pour assujettir les hommes à ses désirs et les mettre à genoux. Ce qu’elle aime par dessus tout, c’est le challenge que représente le fait de soumettre un homme en le poussant à bout. La résistance d’un soumis à se faire dominer lui plaira davantage que son obéissance aveugle. C’est une adapte des jeux sexuels comme le contrôle d’orgasme et le facesitting ou de jeux et accessoires qui exacerbent les sens. Comme une prédatrice, elle apprécie être en contact rapproché avec sa proie.

 

La mère

 

Cet archétype est une présence maternelle réconfortante pour le soumis qui s’abandonnera entre ses mains avec un sentiment de sécurité. Elle lui donne l’impression de savoir mieux que lui même ce qui est bon pour lui. Et il est prêt à endurer tout supplice pour rendre fière sa dominatrice qui saura le rendre fier d’être un bon soumis également. C’est une adepte des dynamiques « mommy/boy » qui aime davantage récompenser que punir ou même donner des ordres.

 

La déesse

 

Cet archétype est une main de fer dans un gant de velours, distante, exigeante,  adorablement capricieuse et douce à la fois. C’est une adepte des jeux de vénération. Son plaisir de la domination vient du fait d’être sublimée par le regard et le respect de celui qui sera choisi pour la servir et la vénérer. Elle veut être adorée, admirée, mise sur un piédestal, être l’objet de toutes les attentions de son soumis qui aimera avoir l’impression exaltante de lui appartenir complètement.

Voici 4 archétypes de dominatrice dans lesquels certaines se reconnaîtrons peut-être et/ou pourront s’inspirer. Pour ma part, je me reconnais beaucoup dans la déesse mais aussi dans la séductrice. Et vous, quelle dominatrice êtes-vous ?

 

Please follow and like us:

Du même auteur



    Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
    2 comments on “Quelle dominatrice êtes-vous?
    1. J’ai tellement envie de trouver une femdom pour l’épouser et la servir comme si elle était une reine ou mieux encore… une déesse. D’ailleurs , toutes les femmes en sont. J’espère bientôt trouver une femme sachant me façonner à sa manière et son bon vouloir étant un novice et n’ayant jamais pratiqué les rôles D/s. Je serai prêt à tout pour ma future épouse domina mais j’aimerais si possible qu’elle soit douce pour m’amener au niveau ultime de la soumission. J’habite en Suisse donc si vous êtes intéressée, écrivez moi.
      Ps: si vous êtes une dominatrice ayant une soumise et cherchant un soumis pour les forcer à se mettre ensemble et pour ensuite avoir un couple soumis à votre cause, c’est encore mieux.

    2. Je rêve d’être entre les mains d’une déesse, d’une séductrice ou d’une mère. J’ai très très très envie d’appartenir à une dominatrice qui saura être un minimum douce et réconfortante avec moi. J’ai envie d’une femdom qui soit sévère mais juste dans le sens où si l’on obéit ou que la domina est fier de moi, qu’elle me récompense.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.