Changement dans mon mariage : soumis à ma femme ?

soumis à ma femme

Marié par interêt à une femme riche

Je rentrais chez moi par le parc sans empressement particulier. Je pouvais me permettre ce luxe car ma femme était la fille d’une grosse pointure de l’industrie automobile. De ce fait, je m’autorisais à vivre simplement « à ses crochets ». Mon physique et un coup de chance d’un soir m’avait permis de me rapprocher de ma femme d’aujourd’hui. Je suis, également, incroyablement cupide. Ainsi, la facilité d’avoir de l’argent m’a sérieusement rendu dépendant de Viviane. Je suis plutôt bien foutu et cela m’a certainement amené à bien en profiter sur le plan sexuel. Je dois reconnaître que ma femme n’est pas moche, mais n’est pas une perfection de beauté non plus, mais comme je le disais, mon goût pour l’argent est devenu hors de contrôle. Je ne peux guère m’en passer et le train de vie dans lequel je me suis embrigadé, me tient pieds et poings liés à ma belle-famille. 

Aussi pour satisfaire mes exigences sexuelles, je me permets régulièrement quelques escapades avant de remplir ma besogne conjugale. J’arrive enfin dans l’allée menant à ma demeure et la voiture de ma femme est garée à son emplacement habituel. Le jardinier avait fini son travail depuis longtemps et l’air de la pelouse fraîchement tondue se faisait sentir. Rien ne laissait pressentir les changements radicaux dont j’allais faire l’objet. Je rentre donc pour voir ma femme habillée simplement dans sa robe à fleur la serrant quelque peu à la taille au niveau de ses rondeurs les « plus saillantes », les hanches… Ses cheveux noirs coupés courts et ses yeux de la même couleur, contrastait parfaitement avec sa peau très pâle.

Ma femme veut divorcer

Elle était simplement installée dans le canapé avec posé devant elle sur la table basse, un plateau avec deux verres de whisky et la télécommande de la télévision.

-Viens t’installer avec moi pour trinquer !

N’y voyant rien de contraignant, je viens donc m’installer à côté d’elle. Ensuite, elle me tend un verre et allume la télévision tout en me demandant si ma journée fut bonne. Je lui répondis qu’elle fut banale.

Le décor de l’émission qu’elle avait décidé de regarder m’était étrangement familier. Des sueurs froides me vinrent quand je reconnu une chambre d’hôtel où j’avais moult fois exécuté « mes forfaits ». En effet, je ne tardais pas à me voir arriver à l’écran avec l’une de mes maîtresses et nous nous adonnions à des ébats qui ne pouvaient souffrir d’aucunes contestations. Ensuite, sans rien me dire, elle me tend une enveloppe cachée derrière un coussin. Je la prends fébrilement, l’ouvre et entreprends de la lire quand elle me déclare:

-Ce sont les papiers du divorce et toutes les formalités visant à cesser de t’alimenter pécuniairement. Il y a aussi un dossier avec lequel avec mon avocate, nous avons prévu de t’attaquer pour réclamer des dommages et intérêts que tu ne pourras ironiquement plus payés.

Divorce ou nouvelles règles de vie?

Devant mon silence, elle me relance:

-Il y aurait bien un autre moyen, mais je consentirais à te l’expliquer plus tard et si tu es intéressé, je t’ordonne de te déshabiller sur le champs et de faire ce que je te demande.

La surprise que me procure sa requête est énorme, me laissant sans réactions. Elle me laisse mariner ainsi jusqu’à ce que j’obtempère. Je me lève et commence ainsi le strip-tease forcé. Lors-qu’enfin je me retrouve intégralement nu elle m’ordonne de m’approcher d’elle et de me retourner. Elle me prend alors les poignets pour les attacher dans mon dos à l’aide d’une paire de menottes cachée je le suppose derrière un des nombreux coussins.

-Maintenant, retourne toi et agenouilles toi !!

Viviane n’est pas de nature autoritaire. Au lit, elle est même soumise et se contente du peu que je lui donne. Je me considère même comme un salaud tellement je vais « à l’essentiel » pour en finir au plus vite.

Je ne suis pas du tout en position de force et je fais comme elle me l’ordonne. A peine en position, je reçois une gifle magistrale qui me fait basculer. Je me relève tant bien que mal et prends « sa jumelle » sur l’autre joue mais je ne suis pas déséquilibré cette fois-ci. Mes joues doivent être rouges et quand je me décide à la regarder dans les yeux, elle me prend la chevelure par le dessus du crâne et m’attire irrémédiablement entre ses cuisses. De son autre main, elle soulève violemment sa robe et je me retrouve très rapidement le nez contre sa culotte en dentelle blanche.

-Lèches !!! »

A genoux devant ma femme

Je ne pratique pas souvent le cunnilingus et ne l’emploie qu’à de rares occasions avec certaines de mes maîtresses. Je suis plutôt du genre dominateur dans mes relations en pensant essentiellement à mon plaisir. Mais pour le moment, je ne vois pas ce que je peux faire d’autres que répondre à ses exigences. Je rentre dans son jeu et devient soumis à ma femme.

Elle me laisse faire ainsi pendant de longues et interminables minutes. Malgré son sous vêtement, je sens des odeurs fortes émaner de son entrejambe. Elle me redresse comme elle m’avait attiré, se relève et se dégage d’entre le canapé et moi. Je n’ose me retourner et j’entends le glissement de sa culotte le long de ses cuisses. Je n’éprouve pas d’excitations et je pense que le contexte n’y est pas étranger…

-Ramène toi par ici et à genoux !!

Tout en faisant comme elle me le demande, j’esquive la table et viens me positionner devant elle. Elle me reprend par la chevelure et me glisse sous sa robe soulevée au préalable et la laisse ensuite retomber sur ma nuque et mon dos. Je me retrouve ainsi penché en avant dans une position d’équilibre retenu seulement par mon visage collé contre son pubis. Elle écarte les cuisses tout en m’appuyant sur le crâne pour m’amener la bouche contre son sexe. Mon cou est complètement « cassé » et je ne sais combien de temps je tiendrais la position.

-Maintenant à mon tour de jouir ! Au boulot et appliques toi !

Soumis à ma femme

Que faire d’autre que d’obéir encore. Bien que peu familier de cet acte, je dois bien me débrouiller. En effet, elle commence des mouvements de bassins pour augmenter les contacts de ma langue, de mes lèvres et de mon nez avec son sexe déjà trempé. Puis elle se retire d’un coup en arrière pour me laisser choir sur le ventre. Position que je ne garde que quelques secondes, car elle me retourne assez aisément pour me chevaucher le visage et continue ses mouvements de va et viens.

Elle ne met pas longtemps à atteindre l’orgasme et m’ordonne d’avaler et surtout de ne point en laisser, ne serait-ce qu’une goutte tomber sur le parquet. Elle reste un temps dans cette position et se relève en restant au-dessus de moi. Elle me regarde avec un rictus qui ne laisse rien présager de bon pour mon avenir proche. Elle me caresse de ses pieds et je me sens soudainement gagné par la fatigue.

-Bien ! On aura eu le temps de prendre du bon temps avant une bonne nuit de sommeil…

Je la vois partir, puis plus rien… 

Articles similaires:
Supérieure hiérarchique dominatrice (5 ): training de son esclave soumis
Soumis docile au service de Madame
Audit de la soumission (6) : objet sexuel pour dominatrices
Offert aux copines de ma femme (1) comme un soumis obéissant
Offert aux copines de ma femme dominatrice (3)
L'immeuble (3) : la lopette soumise des jeunes garces
FARIDA, Maîtresse BDSM (2)
Maitresse inconnue au bureau? : Nouvelle vie de soumis (5)
Soubrette mâle au service de jeunes Maîtresses
Professeur soumis à son étudiante dominatrice sadique (20)
Le contrat entre soumis et sa Maîtresse
Comment choisir un Esclave sexuel génétiquement modifié (2)
La lopette et ses 2 dominas : un couple gynarchique (8)
Nouvelle nuit sous les pieds de ma Maitresse dominatrice (4)
Les petites croix de mon épouse dominatrice !
Homme soumis à son ancienne amie du lycée (2)


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.