La chef d’orchestre domina et la Cérémonie de la Rose (2)

chef d'orchestre dominaLes directives de Madame, la chef d’orchestre domina

Quelques jours après notre rencontre en raie majeure, Madame, la chef d’orchestre domina, me recontacte. Je suis en train d’arroser mes roses et mes orchidées mais je décide de tout arrêter. Elle me demande de la rejoindre aux jardins des plantes. Il fait très chaud. Les odeurs se mélangent. Je suis tout excité rien qu’à l’idée de recroiser son regard. Aussi, une violente érection me gagne lors du trajet. Je me dandine sur le siège de la voiture tout en contrôlant mon levier de vitesse et en essayant de rester concentré. Je me remémore ses directives, en croisant les doigts. En effet, j’espère ne rien avoir oublié.

Ses directives sont les suivantes :

-« Je veux que tu sois nu sous ton short »

-« je veux que tu sois rasé de près »

– » Enfin, je veux que tu t’ attaches les testicules bien serrés et je t’ interdis de couler et pire de te noyer!!Je verrai de suite si une tache apparait! »

Ensuite, elle m’a demandé si j’avais bien compris. Je lui ai répondu :

-« Oui Madame »

Enfin, elle a terminé en me donnant sa dernière directive :

-« Je veux que tu me baises la main pour m’ honorer »

Rencontre dans le jardin des plantes

Me voici arrivé, je scrute mon short priant pour n’y voir aucune tache. Cependant, une auréole se forme. De plus, mes testicules commencent à me lancer. Je parviens tant bien que mal à limiter l’excitation. Ainsi, j’essaye de faire bonne figure. Je rentre dans le jardin et tombe nez à nez avec de sublimes massifs de roses, des roses de toutes les couleurs, de tous styles, des roses lourdes et odorantes, des roses fines et lumineuses. Je ne sais pas pourquoi mais cela me marque. Tout à coup, Madame, la chef d’orchestre domina, est devant moi, sortie de nul part, au gré des effluves et parfums.

-bonjour jeune homme

-Mes Hommages Madame

-Comment vas-tu? Charmant, ce lieu non ?

-Très bien merci et vous? Et oui, quel endroit magique et calme !

-je vais!! allons faire un tour..Mais dis moi n’as tu rien oublié??

Mon souffle s’ emballe. Je me remémore les directives. Le baise main…j ai oublié le baise main ! Madame me regarde, amusée, en coin avec un large sourire et les yeux noirs. Ensuite, elle regarde sa main, et fixe mon short, et plus particulièrement la tache. Honteux, je baisse les yeux et j’observe le résultat. En plus de la tâche, une bosse prend forme.

Puni pour non respect des directives

-Viens suis moi! Et reste à mes cotés ! mais légèrement en retrait !

-Bien Madame !

-Sais tu que j’adore les roses ?

-Non Madame, enfin maintenant oui, je le sais !

Elle me fixe et s’amuse de ma réponse, ses yeux s’illuminent. Puis nous marchons un long moment, sous le soleil, mes testicules me lancent, la tache augmente, mais je fais comme si de rien n ‘était. Ensuite, nous rentrons dans une forêt de bambous longs et majestueux. Enfin un peu d’humidité, je me ressaisis et je fais meilleure figure. Puis Madame me prend la main, m’entraine et accélère le pas jusqu’au fond du jardin où se trouvent des gros massifs cachés et à l’écart.

-A genoux, jeune homme !

-Bien Madame !

Elle tire sur mon short, observe mes testicules puis les malaxe. Une goutte de semence s’échappe du bout du doigt. Elle me la passe sur les lèvres. Ensuite, madame se pose devant moi, prend son sac et sort un lot de pinces à linges en bois et en fers.

-j’aime les roses ! je te l’ai dis!!

-Oui Madame !

-Je vais transformer ta tige en rose, pas de baise main et une tache sur ton short ! Je pense que tu as déjà compris!!

Une drôle de rose !

Madame prend les pinces une à une, lentement, délicatement, et la rose prend vie. Les pétales fleurissent, les gouttes sur mon front perlent. Le lien me brule, je me noie et mon urètre cherche son second souffle. Ensuite, mes larmes apparaissent. Elle me calme d’une caresse sur les testicules et prend les pinces en fers.

-schutt ! je ne veux pas t’entendre!

Madame se redresse, se calque contre mon torse, écarte le pan de sa jupe fourreau puis m’inonde.

-Une rose cela s’arrose!!

Madame saisit ma nuque et la place sous sa fontaine.

-Et vue cette chaleur, il ne faut prendre aucun risque!

J’ai la queue dure, les testicules gonflés et à vif. Les larmes m’inondent et je suis bien ,je suis moi…..

 



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.