Comment devenir un bon soumis ?

bon soumis

Besoin d’aide pour devenir un bon soumis

Bonjour,

Les questions sont nombreuses, et les derniers mois (années !) m’ont contraint à la réflexion pour pouvoir y répondre. Je veux devenir un bon chien, un bon soumis, un homme bon pour la femme, pour les femmes.

Alors ce texte sera à la fois une mise en pâture de ma petite personne et à la fois une demande d’aide auprès de la communauté dominante notamment.

Ceci afin que je trouve le bon chemin pour devenir un bon soumis. J’espère recevoir de nombreux commentaires. Je pense que les questions que je me pose, en n’étant certainement pas le seul, pourront aider, d’autres soumis en devenir. J’attends, également, de lire, aux travers des commentaires, des expériences, dont je pourrai m’inspirer pour suivre la bonne voie.

 Si vous en êtes d’accord, pour faciliter la lecture de tous les commentaires, je vais numéroter les questions que je me pose. Vous pourrez ainsi juste en utilisant le numéro, y répondre ou tout simplement donner votre avis. Merci d’avance pour toute votre aide pour avancer dans ce cheminement.

1.Derrière chaque domina se cache une femme ? ou derrière chaque femme se cache une domina en devenir ?

Pour ma part, j’ai toujours pensé cela. Cependant, c’est surtout la première partie de la question qui m’intrigue. En effet, entre les soumis H24 et ceux qui ne font que des séances pour assouvir leurs pulsions sexuelles, il y a un monde. J’ai pris pour ma part la décision d’être meilleur que je ne l’ai été. Ainsi, j’imagine que même si ce n’est pas 100% du temps où on est dans cette position, cela peut être une soumission de fait à n’importe quel instant de vie. Mais alors, quelle est la place pour la femme? Certaines femmes  n’ont pas forcément envie d’être la dominante en permanence dans le couple. D’autres ont, peut être, aussi, le souhait de pouvoir lâcher-prise de temps en temps ?

Ma réponse est la suivante. En tant que soumis, si on se positionne ainsi H24, cela laisse la place aussi à la domina de choisir si elle veut en profiter ou non. Ainsi, elle peut demander, à tout instant, des moments « off » si le cœur lui en dit… Suis je dans le vrai ? Je l’espère. Quant à la seconde partie de la question, j’ai comme un gros doute… le monde étant tellement diversifié !

2. Quel soumis être pour lui plaire ?

Je me demande quel type de bon soumis doit-on être pour plaire à la dominatrice de ses fantasmes.

  • Un chien-soumis au pied de sa Maîtresse à quatre pattes ou un chien-salope.
  • Une catin à utiliser sans restriction ou un être asexué ?
  • Un mâle viril en public et une femelle soumise en privé ?
  • Un animal ou une chose ?
  • Un chien à sa maîtresse qui rapplique au premier coup de sifflet
  • Un meuble qu’elle pourra utiliser à son bon vouloir… repose pieds, porte-manteau, table, ou pire pour certaines WC humain…

Je ne suis pas sûr qu’il y ait une seule réponse à cette question. Tous les goûts sont dans la nature. Certains peuvent trouver des pratiques répugnantes alors que d’autres trouveront ces mêmes pratiques très excitantes.

Je crois qu’il y a certainement autant de type de soumission que de dominatrice. Alors comment trouver celle qui nous correspond? Comment faciliter aux dames la possibilité de nous trouver? Faut il créer des sous-catégories plutôt que de nous associer à des pratiques?

Là, je suis un peu perdu, alors j’espère que vous Mesdames, vous arrivez à vous en sortir plus aisément. Et s’il y a quelque chose que nous pouvons faire ou écrire dans nos profils pour vous faciliter les choses… n’hésitez pas ! 😉

3. Comment rester ce bon chien, ce bon soumis qu’elle éduque et dresse à sa main ?

C’est bien là que j’ai certainement le plus besoin d’aide. Ainsi, je suis un mâle avec un fort caractère et aimant les jeux de séduction.

Pour ce qui est du caractère, j’ai toujours pensé qu’il fallait qu’une domina ait forcément du caractère. Elle doit donc avoir « plus » de caractère que moi. Au final, en y réfléchissant, je doute. Il est indéniable que le fait d’avoir du caractère, facilite la mise au pas et l’obéissance . C’est un peu comme avec les enfants, l’autorité naturelle facilite les choses. Un « NON-ferme » et un « non-mou » sont très vite repérables par l’expression de nos corps sans même que l’on y prête attention. C’est donc à mon sens plus simple quand celle qu’on adore a déjà en elle, un peu de, cette autorité naturelle.

J’imaginais aussi que c’était à elle de toujours prendre la main face à un soumis-rebelle. Je me suis trompé, j’ai tout perdu à croire cela. Maintenant, je me rends compte que j’avais tort. En  effet en tant que dominant naturel au quotidien, si des efforts ne sont pas effectués pour respecter davantage celle qui a accepté de nous prendre en mains, il y a peu de chance que la relation aille bien loin. En tous cas, dans une vision D/s des choses… car je me demandais dans quelle mesure, je ne cherchais pas alors la punition ou que l’on s’occupe de moi ?! Sauf, que c’est l’effet opposé que cela a amené.

Relation exclusive?

Et pour le côté séducteur, le fait qu’un bon soumis aime les jeux sexuels et puisse imaginer rechercher cela… je pensais que toutes les dominas aimaient faire utiliser leur chien, leur soumis et que cela satisferait indirectement cette part qu’ont parfois les hommes en eux… une espèce d’instinct de mâle primitif je le crains. Et pourtant, à lire certains récits et pour en avoir eu l’expérience, certaines n’aiment pas du tout partager leur(s) jouet(s). L’exclusivité est de mise.

Alors la cage de chasteté est elle un bon moyen pour arriver à tenir le soumis ?

J’aurai certainement d’autres questions à mettre en pâture (en plus de moi !) à vos esprits mais j’ai peur d’être trop long… alors merci encore à toutes celles et ceux qui prendront le temps d’un petit commentaire pour nous (m’) aider à avancer et progresser et être meilleur pour vous Madame, Mesdames.

Au plaisir de vous lire.

Bien à Vous

http://femdom.dating/m/member_profil.php?pseudo=BienaVous

 

Articles similaires:
Réveillon 2015 (2) : Découverte de la soumission masculine
Comment je suis devenu la lopette de ma femme (2)
La cage de chasteté
La sublime Maîtresse et son jeune esclave (la suite)
Ma première expérience de piétinement!
On ne naît pas soumis … On le devient
Projection privée (2) : fétichiste des pieds
Recherche soumis assumé pour week-end (2) : Dressage du soumis
Témoignage de Véronique à la personnalité dominatrice
Première soumission (1) : Mes fesses offertes à Maîtresse Nadine
Dressage par Maîtresse Roxanne (2)
Viol programmé (3) : Maîtresse Corinne
Tranche de vie avec une jeune femme dominante
La Déesse Masquée, mystérieuse dominatrice (9)
Déjeuner avec formatrice dominatrice : Rencontre du métro (3)
La femme de ménage, dominatrice ?


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
3 comments on “Comment devenir un bon soumis ?
  1. Un soumis se doit d’accepter tout ce qu’est et ce que demande sa Maîtresse même si c’est rien.
    On pourra dire que c’est l’amour ultime. On se dévoue à la personne choisie corps et âme. Un soumis n’a qu’un but, qu’un désir, qu’un besoin: le bien être de sa Maîtresse et rien d’autres.

  2. Toute maitresse est differente et tout soumis est different, mais ce qui est le plus interessant est la relation qui s’ etablie entre les deux. Il n’ y a pas de bonne ou de mauvaise reponse a ces questions. Tout depends de ce que la maitresse et le soumis recherchent . Le plus important pour le soumis est de comprendre les attentes des la maitresse, et de les satisfaire. Ces attentes ne sont souvent pas exprime clairement, meme quand il s’ agit d’une relation avec comme seul but la remuneration financiere de la maitresse. Comprendre les attentes et les valider avec la maitresse sont une condition pour la reussite de la relation. La maitresse , si elle se sent comprise et soutenu, vas de maniere naturelle essayer de satisfaire aux besoins du soumis pour le garder.

  3. J’ ai été soumis à quelques maitresses. Mais voilà, je ne comprend pas moi même. J’ ai été très obéissant, mais pas assez sadique physiquement juste donner des ordres. Les femmes cherche des soumis plus souvent pour cérébrales donner des ordres mais pas assez vicieuse et ne proposant nullement un travail pour un soumis pas comme les autres. Je comprend qu’un soumis travaille aussi pour sa maitresse, mais voilà, je suis un homme de petite taille de nature soumis dans la vie. Au fil du temps je me rend compte que les gens passent leur temps qu’ à travailler et dépenser. Puis j’ ai lu ce site mais voilà encore et encore des sites payants pour rien malheureusement. Parfois je me demande si ces femmes dominantes veut vraiment un soumis et qu’ elles prennent vraiment du plaisir je ne crois pas si sûre. J’ ai du mettre un profil sur se site mais je ne prends pas de crédits car je n’ ai plus confiance par carte bleue car trop d’ arnaque. Puis j’ avoue que chaque maitresses et soumis ont une différents former de domination et soumission. Pour ma part j’ ai besoin qu’on me pousse pour devenir un esclave être forcer naturellement si la personne s’intéresse à son soumis. Mais je ne veux pas de maitresse qui change de soumis sans arrêt, ce n’ est pas de l’ amour. un soumis a besoin d’ éducation travail et discipline et du sadisme il faut de tout pour être soumis sinon, le soumis s’ennuierait trop facilement. Je sais qu’il n’ y a pas de sexe entre maitresse et soumis, d’ ailleurs je n’ ai plus coucher avec une femme depuis plusieurs années. Au lieu de chercher dans des sites vous n’ avez qu’ à venir m’ enlever forcer sinon pour moi vous n’êtes pas ce que vous prétendez être. Mesdames.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.