Comment je suis devenu la lopette de ma femme (2)

lopette de ma femme

Comment je suis devenu la lopette de ma Femme

CHAPITRE III

Après ce Dimanche infernal, me voilà habillé en soubrette à faire le ménage, la liste laissée par ma Femme est très longue ! La vaisselle, le ménage, le vitre, le repassage…..

Perché sur mes talons de 15 cm c’est un vrai calvaire, et bien sûr cela me ralenti fortement dans mes tâches, et avec ce bâillon j’ai salivé toute la journée, de ce fait ma robe de soubrette est pleine de bave….

Lorsqu’elle rentre le sort, elle arrive avec de grands sacs aux mains ! C’est avec le sourire qu’elle m’annonce :

 

C’est bon ma lopette, j’ai trouvé tout ce qu’il te faut.

J’espère que tu as terminé les taches que je t’ai laissées sur la liste, sans quoi je vais encore devoir te punir….

Et sans un mot de plus elle part dans notre chambre avec les 2 sacs pour ranger les contenus dans les armoires.

J’essaye tant bien que mal de me dépêcher pour continu mes taches, quand soudain j’entends derrière moi :

Non seulement, tu n’as pas fini ton travail, ce qui te vaut une première punition de 20 coups de cravache, mais en plus c’est mal fait, il reste des poussières et la vaisselle n’est pas bien essuyée.

Nous sommes donc à 50 coups. Je te retire le bâillon, pour que tu puisses compter les coups et me dire merci Maîtresse à chaque coups, par contre pas un mot de plus, si non je te le remets jusque demain.

A quatre pattes et relève bien tes fesses.                 

Je commence donc à compter les coups, mais arrivé à 23, je passe directement à 25 !!!!! Cette erreur me vaut de tout recommencer, ce qui m’a fait gagner 73 coups….

Je suis effondré, les yeux en larmes, Elles très joyeuse avec un sourire sadique :

Bien ma lopette, je te conseille de vite apprendre, si tu veux avoir moins de punitions….

Va me chercher un grand verre dans la cuisine et viens à genoux entre mes jambes la tête en arrière et la bouche ouverte, j’ai besoin de me soulager et attention pas une goutte au sol, sinon tu sais ce qui t’attend !

Cette fois, j’étais bien décidé à ne rien laisser tomber, mes fesses me faisaient déjà souffrir, je n’avais pas envie d’en rajouter.

Je me surpris moi-même à avaler aussi vite, mais elle avait dû se retenir toute la journée car cela dura plusieurs minutes, avec une petite pause au milieu pendant laquelle elle a rempli le verre demandé de son champagne.

Une fois fini, je me suis empressé de la nettoyer avec ma langue. Elle sembla ravie :

Bien ma lopette, tu vois que tu apprends vite.

Il va falloir te trouver un prénom féminin, disons Sophie, ça me plait bien.

Allez Sophie va me préparer une bonne purée pour mon repas du soir et appelle moi quand tu seras prête à me servir.

Sans savoir si je pouvais manger, dans le doute d’une autre punition, j’ai préféré ne préparer qu’une assiette, mais avec une grande quantité, espérant pouvoir manger le reste si elle ne termine pas.

Une fois avertie et servie, elle m’a demandée de passer sous la table pour la lécher pendant tout son repas pendant lequel elle a eu 2 orgasmes !

Une fois terminée, elle se leva pour aller s’assoir dans le fauteuil en me demandant de la suivre et de retirer ses bottes.

A peine la fermeture ouverte qu’une forte odeur se dégagée ! Une fois la première botte retirée, je pus constater qu’elle portait les collants retirés de ma bouche le matin ! Ils avaient donc bien macérer toute la journée à l’intérieur de ses bottes, une fois ses bottes retirées elle me tend son pied:

Lèche petite Sophie soumise

Je me mets donc à la tache sans discuter, le goût est infecte et le mot est faible…

Une fois satisfaite elle repose ses pieds et reprend la parole :

Va me chercher le reste de mon assiette et le verre avec mon champagne dorée que j’ai posé sur le meuble. Apportes moi l’ensemble et attends ensuite sagement à genoux devant moi.

Après lui avoir apporté l’assiette et le verre, je me mets à genoux devant elle.

Elle pose l’assiette au sol, et avec ses pieds réalise un trou dans le reste de la purée dans lequel elle vide le verre ! Elle mélange ensuite le tout à l’aide de ses pieds. Un frisson me traverse ! Elle ne va quand même pas me faire manger ça ?

Ma crainte est confirmée lorsque qu’elle me tend sont pied en disant :

Allez ma petite Sophie, voilà ton repas, et qu’il n’en reste pas une petite miette.

Je dois dire que la purée froide mélangée au champagne doré froid n’était pas un régal ! Mais avec en plus le goût de ses pieds, ça m’en donnait des hauts de cœur. Ce qui la faisait bien rire….

Une fois l’assiette vide, elle a retiré ses collants pour me les mettre dans ma bouche en me demandant :

Nettoie bien mes collants, je ne veux plus une trace de purée.

Une fois ses collants bien propres elle me les a mis par-dessus ma cage de chasteté, m’a demandé de me mettre à 4 pattes et de l’attendre. Elle est revenu harnachée d’un monstrueux gode ceinture !

Elle m’a mis du lubrifiant sur ma rondelle, et a commencé à limer sans retenu.

Si les premiers aller retour étaient douloureux, j’aurai presque pu prendre du plaisir sauf que chaque coup de buté sur mes fesses me rappelait la douleur des coups de cravache.

Au bout d’un moment, j’ai commencé à me vider de ma semence dans les collants sans prendre aucun plaisir !

Une fois son orgasme atteint c’est avec le sourire qu’elle a récupéré les collants souillés en me disant :

Tu vas encore devoir les nettoyer avec ta bouche ! Je veux que tu les gardes en bouche pendant tout le temps que tu prendras à terminer la liste de tes tâches, sans oublier de corriger celles mal réalisées…

Moi je vais coucher je suis fatiguée.

Une fois tes taches terminées tu pourras te déshabiller et te laver au lavabo, tu devras garder tes bas et tes talons, car je n’ai pas l’intention de me réveiller pour te les enlever.

Je t’ai mis ta tenue de nuit, un bel ensemble nuisette/Déshabillé, dans la salle de bain.

Tu pourras dormir par terre dans la chambre au pied du lit, mais ne me réveille pas en arrivant.

Demain quand le réveille sonnera tu pourras m’apporter le café au lit.

J’ai donc terminé mes taches jusqu’à 2 heures du matin avant de me coucher….

Ma vie de lopette soumise semble de ne faire que commencer !!!!!!!

A SUIVRE

Articles similaires:
Vie d'esclave dans un domaine (4): Le contrat de soumission
Fantasmes de soumission à une dominatrice en terre inconnue
L’esclave de la Mistress Next Door (3/3)
Mon expérience de slave ..
Projection privée avec un soumis fétichiste
Soumis par ma nièce dominatrice (2)
Né pour être soumis à une femme
La déesse Masquée (4) : recherche des photos coquines
Madame, sa domina, sort ce soir mais seule !
Soumis encagé dans un rêve éveillé (10)
Ma nouvelle Maîtresse : ma logeuse (8)
Soumis à une divine Maîtresse, la meilleure amie de ma femme (3)
Madame et la nouvelle bonne !
Professeur soumis à ses étudiantes dominas (25)
Le fantasme du dressage par une cavalière dominatrice (3)
Histoire d'un homme soumis : Marie à tout prix (1)


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
One comment on “Comment je suis devenu la lopette de ma femme (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.