Conseils de DominaMag pour rencontrer l’homme de votre vie !

Conseils de DominaMag pour rencontrer l’homme de votre vie !

en mode SM

Être prête pour des rencontres amoureuses sérieuses

Pour être sûre de faire des rencontres sérieuses, il faut respecter quelques règles d’or. En effet, pour rencontrer l’homme de sa vie, encore faut-il adopter la bonne attitude !

  • Être ouverte à toutes propositions. Ne pas hésiter à accepter toutes les propositions de soirée, car l’homme de votre vie peut vous y attendre !
  • Mieux comprendre les relations FLR, y gouter c’est l’adopter pour le reste de sa vie. Quand la boite de pandore est ouverte, on ne veut plus la refermer.

« C’était le  8 juillet 2014. C’était une soirée déguisée, et j’étais en Dominatrice. Quand je suis arrivée, le meilleur pote du petit ami de ma cousine m’a dit qu’il était soumis, aimait les femmes dominatrices et qu’il s’assumait totalement. Il m’a raconté a quoi consistait ce genre de relation. Au début, je n’ai pas fait attention à lui. Il me parlait gynarchie, soumission masculine, ne me lâchait pas d’une semelle. Je le trouvais un peu lourd et j’étais persuadée qu’il avait trop bu. Mais bon, je le trouvais marrant. J’étais un peu distante, même beaucoup. Franchement, je ne me sentait pas du tout l’ame d’une Dominatrice. Ma sœur et ma cousine ont fait les entremetteuses et c’est grâce a elles que je me suis un peu lâchée. A un moment, je ne le voyais plus, et c’est là que je me suis rendue compte qu’il me plaisait car ça me manquait. Donc je l’ai cherché, et il était là, dans le parkingJe l’ai rejoint, on a continue a  bavardé de sa soumission, ça semblait irréel. Et là, je me rappellerai toute ma vie, il s’est approché de moi m’a retiré mes bottes et a commencé a me masser les pieds, me declarant qu’il désirait devenir mon serviteur pour la vie. Heureusement qu’il a pris l’initiative, car je n’aurais jamais osé. Cétait très doux et magique. On a passé toute notre soirée au parking, et tout le monde rigolait bien. J’étais venue a cette soirée pour ma cousine, je n’avais pas l’intention de rencontrer quelqu’un. Ça faisait un an que je cherchais, que je ne trouvais pas, et le jour où je ne cherche pas, j’ai trouvé l’homme de ma vieLe lendemain, on devait se voir donc j’ai passé le dimanche matin collé a mon téléphone pour ne pas rater son appel, j’avais trop peur qu’il ait changé d’avis. Il m’a appelé et on a passé une après-midi auprès d’un lac, c’était très romantique et voilà, depuis, c’est l’amour fou.»

  • Persévérer et élargir ses horizons, ne pas s’attendre à ce que votre prince charmant habite au coin de la rue. Il faut parfois s’accrocher, comme le raconte Nathalie :

« Nous, on s’est connu sur Slave Selection. On a commencé par commenter nos experiences et finalement au bout de deux jours il est venu me parler sur Skype. On s’entendait bien, on parlait beaucoup ensemble au téléphone, c’était naturel et sympa. Au bout de quelques jours, j’ai décidé de prendre les choses en main (mon mec est  très timide, il ose pas prendre les devants…), du coup j’ai organisé une rencontre, ni chez moi à st-Omer, ni chez lui à Paris, mais dans une autre destination :  leTouquet pour un samedi après-midi. La rencontre a été naturelle, comme si on se connaissait depuis toujours. Nous avons été nous promener, restau…  Je révais d’un homme soumis mais sans tous ces trucs sado maso, je suis surtout cérébrale et un peu romantique, il m’a mis a l’aise, m’expliquant que pour lui l’essentiel était que je prenne le controle. Puis,  il y a eu un baiser échangé. on a passer  le reste du week-end dans un hôtel pas loin.  Je me suis totalement lachée, l’obligeant a me donner du plaisir plusieurs fois, sans l’autoriser a jouir et a me servir comme une princesse, je l’ai traité comme mon soumis, je ne m’en croyais pas capable et je ne pensais vraiment pas que cela puisse me donner autant de plaisir… Je pensais que cette relation ne tiendrait pas la route, car je ne m’intéressait absolument pas a son plaisir, je l’ai laissé dans une frustration totale… mais finalement, il m’a expliqué que c’était ce qu’il désirait au plus profond de lui-meme. Depuis nous vivons notre histoire à distance mais nous voyons au moins une semaine par mois et là il y a quelques jours il m’a demandé si j’aimerai venir vivre à Paris avec lui d’ici quelques mois. Comme quoi, des fois on a des a priori et finalement ! »

 


Du même auteur



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.