Conseils pour trouver un petit mari soumis

Comment trouver un petit mari soumis?

Intéressée par le site de rencontre « slave-selection » pour trouver un petit mari soumis, tu hésites encore à t’y inscrire.

Cet article est pour toi. Nous allons t’expliquer en détails le concept du site de rencontre « slave-selection ».

petit mari soumisslave-selection.com, site de rencontres, crée en 2012, se veut une référence du web en matière de rencontres Gynarchiques, FLR, Suprématie Féminine, D/s.

Notre objectif est de permettre aux adeptes de la Suprématie Féminine de trouver leur partenaire pour s’épanouir dans ce mode de vie extraordinaire.

Sur slave-selection.com, la Femme y est donc toute puissante. C’est elle qui domine, c’est elle qui décide. La femme choisit d’accepter ou de refuser de rentrer en contact avec les mâles souhaitant la connaître un peu plus.

Les hommes sont présentés dans un catalogue « hommes-objets». Ils sont tous adeptes de la Suprématie Féminine.  Il y a plusieurs catégories (statuts) : « soumis », « slaves », « sissy », « bulls », « VIP» …

Le site est totalement GRATUIT pour les Femmes. Les hommes peuvent aussi obtenir une utilisation gratuite en écrivant des articles ou récits qui sont publiés sur DominaMag (http://dominamag.com/proposer-un-article-sur-dominamag ).

Slave-selection rencontre un grand succès auprès des hommes. Les représentants du sexe masculin sont particulièrement nombreux sur Slave Selection (7 hommes pour une femme).

Mesdames les Dominatrices, vous n’avez que l’embarras du choix !

Dans ce cas, comment s’y retrouver dans la foule d’hommes-objets proposés de ce catalogue pour power Girls ?

Comment utiliser Slave-selection?

La meilleure méthode consiste à utiliser le système des statuts pour filtrer les candidats.

dominer son hommeTout d’abord nous te conseillons de certifier ton profil. Tu obtiendras automatiquement et gratuitement le statut de “Maîtresse”. Ainsi, tu pourras accéder à tout les espaces du site et  aussi discuter avec les autres Femmes du site. Cela peut s’avérer très utile.

Si un statut “Novice” te plait n’hésite pas à lui faire un petit coucou et à le mettre dans tes favoris. Il lui faudra prendre un statut supérieur pour te répondre, ce qui est un très bon signe de motivation s’il le fait rapidement.

Les statuts “soumis” ne peuvent en général pas te contacter si tu ne leur écris pas d’abord. N’écris qu’à ceux qui correspondent vraiment à ta recherche et qui ont une photo d’eux (au moins), pour éviter les fantasmeurs, qui ne recherchent que des échanges virtuels

Les statuts “slaves” sont plus intéressants. Tu peux exiger de voir des photos personnelles sur le profil, si tu ne veux pas prendre le risque de tomber sur un homme marié.

Enfin les statuts “VIP”, sont ceux qui devraient retenir toute ton attention. Ils ont fait la preuve de leur volonté réelle et non fantasmée de trouver l’âme soeur Gynarchique.

Une fois le candidat sélectionné, n’hésite pas à prendre un verre (en public) avec lui, c’est toujours mieux de juger sur place et en personne.

 

Articles similaires:
Audit de la soumission (5) : Devenir une sissy
Première soumission (1) : Mes fesses offertes à Maîtresse Nadine
La métamorphose de mon nouveau slave (VIII) en mon soumis sex-toy
Esclave sexuel de Marianne (4) Le début de la soumission de Laure
La patronne (22) : partouze SM
L'annonce coquine (4) : la soirée de plaisirs SM continue ....
L'annonce (5) : La nouvelle donne
Mari soumis Offert aux copines de sa femme (6)
Supériorité féminine
Ma logeuse (1) : objet de mes fantasmes érotiques
La déesse Masquée (3) : rencontre avec mon ex Maîtresse dominatrice
Lettre ouverte à mon Ex-Maîtresse dominatrice !
Vers ma transformation en parfait soumis (3)
Professeur soumis à sa divine Maîtresse (13)
dressage imprévu (2) : devenir un bon mari soumis
Un fétichiste des pieds et sa nouvelle dominatrice (2)

Du même auteur



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.