Contrat de soumission

contrat de soumission

Ce contrat de soumission est présenté comme un accord durable, qui tente de définir en termes spécifiques une relation et l’interaction entre deux personnes, ci-après nommé l’esclave et la Maîtresse. Cet accord doit être signé volontairement, mais ne peut être brisé sauf aux conditions prévues dans celui-ci, après quoi certaines précautions devront être prises pour protéger les personnes impliquées. (Voir la section 7.0.0)

1.0.0 Rôle de l’esclave:

L’esclave accepte de se soumettre complètement à la Maîtresse de toutes les façons. Il n’y aura aucune limite de lieu, de temps, ou de situation dans lequel l’esclave puisse refuser d’obéir à un ordre de sa Maîtresse sans risque de punition, sauf dans les situations où l’esclave se verra accordé un véto (voir section 1.0.1).

L’esclave accepte aussi que, aussitôt ce contrat signé, son corps devienne la propriété de la Maîtresse qui pourra en faire ce que bon lui semble, à l’intérieur des limites définies dans le présent contrat.

L’esclave accepte de tenter de plaire à la Maîtresse au meilleur de ses habilités, en ce qu’il existe essentiellement pour le plaisir du la Maîtresse.

1.0.1 Veto de l’esclave:

L’esclave, dans les moments appropriés, détient un véto sur tout ordre pouvant lui être donné par la Maîtresse pouvant alors refuser de plein droit d’obéir à cet ordre. Ce pouvoir ne pourra être invoqué que dans les circonstances suivantes, ou quand la Maîtresse et l’esclave y consentent: Quand l’ordre donné entre en conflit avec une ou des lois existantes et puisse mener à un amende, une arrestation ou une comparution devant les tribunaux de l’esclave.

Quand l’ordre donné peut avoir comme conséquence de causer des dommages extrêmes à l’esclave, tel que la perte d’un emploi, causer un stress familial, etc. Quand l’ordre donné peut cause des dommages corporels permanents (voir 4.0.0) à l’esclave. Quand l’ordre donné peut causer des traumatismes psychologiques à l’esclave, tel qu’une scène de viol pour un esclave ayant été violé dans le passé.

2.0.0 Rôle de la Maîtresse:

La Maîtresse accepte la responsabilité du corps de l’esclave de façon à ce qu’elle puisse en profiter comme elle le désire, en respectant les conditions énumérées par ce contrat. La Maîtresse s’engage à prendre soin de l’esclave, de s’assurer de sa sécurité et de son bien-être, autant qu’elle possèdera l’esclave. La Maîtresse accepte également de s’engager à traiter l’esclave comme il se doit, de l’entraîner, de le punir et de l’utiliser au gré de sa volonté.

3.0.0 Punition:

L’esclave accepte de recevoir toute punition que la Maîtresse décide de lui administrer, qu’il l’ait mérité ou non.

3.0.1 Règles concernant les punitions:

Punir l’esclave est un acte sujet à certaines règles conçues pour protéger l’esclave d’abus intentionnel ou de dommage corporel permanent (voir 4.0.0). La punition ne doit jamais entraîner de dommages corporels permanents, ou quelconque des suivantes formes d’abus: Jamais ne doit on voir de sang. La punition doit prendre fin immédiatement s’il y a apparition de sang.
Brûler le corps
Perte drastique de circulation
Causer des saignements internes
Perte de conscience

4.0.0 Dommage corporel permanent:

Puisque le corps de l’esclave appartient désormais à la Maîtresse, celle-ci a maintenant la responsabilité de protéger ce corps de tout dommage corporel permanent. Si jamais l’esclave devait subir des dommages corporels permanents durant l’administration d’une punition ou toute autre activité reliée à sa servitude, que ce soit intentionnel ou par accident, il y aura ouverture à la fin immédiate de ce contrat si l’esclave le désire. Un dommage corporel permanent sera déterminé comme suit:
Mort
Tout dommage qui implique une restriction de mobilité, incluant les os cassés.
Toute marque permanente sur la peau, incluant des cicatrices de brûlures, sauf si l’esclave y consent.
Toute perte de cheveux, à moins de consentement de l’esclave.
Tout perçage de la chair qui laisse un trou permanent, à moins que l’esclave y consente.
Toute maladie qui peut mener à un des résultats mentionnés précédemment, incluant les maladies transmises sexuellement.

5.0.0 Autres :

L’esclave ne pourra chercher aucune autre Maîtresse ou partenaire ou partager avec quiconque des activités sexuelles ou de soumission sans la permission expresse de la Maîtresse. Agir ainsi sera considéré comme une violation du contrat, et entraînera une punition importante. La Maîtresse peut accepter d’autres esclaves ou partenaire, mais doit considérer la réponse émotionnelle de l’esclave à ces actions et agir en conséquence.

Sous aucune condition la Maîtresse ne doit permettre à ces actions de déstabiliser émotionnellement l’esclave, ou de conduire la Maîtresse à ignorer l’esclave. La Maîtresse peut donner l’esclave à d’autres Maîtresses, si et seulement si les règles de ce contrat sont maintenues. Dans une telle situation, la Maîtresse va informer la nouvelle Maîtresse du contenu du présent contrat, et toute violation par la nouvelle Maîtresse sera considéré comme une violation par la Maîtresse également, sujet à toutes les règles énumérées au présent contrat.

6.0.0 Discrétion:

Toute preuve physique de la servitude devra être gardé sous secret total, sauf dans les circonstances où la Maîtresse et l’esclave s’entendent sur le contraire. Toute violation de cette clause sera suffisante pour justifier de terminer de façon permanente le présent contrat si la partie victime de la violation le désire. Les preuves matérielles et physiques de la servitude devraient être conservées sous clef dans un endroit connu et acceptable aux deux parties.

7.0.0 Altération au contrat:

Ce contrat ne peut être altéré, sauf si la Maîtresse et l’esclave s’entendent sur le contraire. Si le contrat devait être modifié, le nouveau contrat devra être imprimé et signé, de même que le vieux contrat devra être détruit.

8.0.0 Conclusion du contrat:

Ce contrat pourra être terminé à tout moment par la Maîtresse, mais jamais par l’esclave, sauf en cas de circonstances spéciales expliquées au présent contrat. À la conclusion du contrat, toute preuve physique de servitude, incluant ce contrat, appartiendront à la Maîtresse. L’esclave ayant accepté de céder son corps à la Maîtresse, reprendra possession de son corps en cas de rupture du présent contrat.

9.0.0 Signature de l’esclave:

J’ai lu et compris le présent contrat dans son entier. J’accepte devenir la propriété de ma Maîtresse en confirmant la cession de propriété de mon corps à ma Maîtresse. Je comprends qu’on me dirigera, m’entraînera et me punira comme un esclave, et je promets de me consacrer à combler les désirs et plaisirs de ma Maîtresse au meilleur de mes habilités. Je comprends que je ne peux me retirer du présent contrat sauf dans les circonstances prévues à ce même contrat.

Signature:____________

9.0.1 Signature de la Maîtresse:

J’ai lu et comprise le présent contrat en entier. J’accepte l’esclave en tant que ma propriété et je m’engage à en prendre soin au meilleur de mes habilités. Je fournirai à l’esclave une sécurité et un bien-être, de même que je le dirigerai, l’entraînerai, et le punirai tel un esclave. Je comprend la responsabilité implicite d’un tel engagement, et accepte qu’aucun dommage ne doit être fait à l’esclave tant et aussi longtemps qu’il demeure ma propriété. Je comprends de plus que je peux me retirer du présent contrat en tout temps.

Signature:____________

Articles similaires:
Choisir une cage de chasteté
COMMENT DEVENIR UNE FEMME DOMINATRICE (1ERE PARTIE): LE LOOK À ADOPTER
CONSEILS AUX VRAIS SOUMIS
COUPLE FLR
Cunnilingus ou le nectar divin du soumis
Découverte de ma soumission
DOMINA CLIP VIDEO
Dominatrice SM sexy pour un soir, Dominatrice pour toujours?
Je domine mon mari
Certifier son profil : LES PROFILS CERTIFIÉS SUR FEMDOM.DATING/SLAVE-SELECTION
PRIÈRE DE GRATITUDE DU SOUMIS À LA FEMME DOMINATRICE (PART 1)
TÉMOIGNAGE D’UN SOUMIS DÉBUTANT
Témoignage de Sabine, femme dominante
VOUS ETES UNE FEMME DOMINATRICE ? N’AYEZ PAS HONTE!
VOUS RÊVEZ DE TROUVER VOTRE DOMINATRICE ?
Description d'une société gynarchique


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
3 comments on “Contrat de soumission
  1. Bonjour, j’ai pratiqué la brûlure dans le cadre SM, comme brûlures de cigarettes sur les mains, sur les fesses sur le torse, et aussi dans la vie de tous les jours à titre accidentel (brûlures micro ondes, mécanique auto) le résultat est le même, dans un premier temps la peau boursoufle, tombe en lambeaux, dessous ça rozit, ça cicatrise, et au bout de quelques mois il n’y paraît plus rien. La brûlure ne peut pas être considérée comme une marque à perpétuité, sauf si la brûlure est au 1° ou 2° degré, mais là on frise l’hospitalisation. Et là on rentre dans les réserves que peut apporter l’esclave au contrat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.