Début d’une nouvelle vie pour Mademoiselle (2)

cage de chastetéPierre et sa cage de chasteté

Prunelle se retourne dans son doux cocon matinal. Il est là. Pierre. Son si cher Pierre. Elle passe les mains dans les cheveux du bel endormi, elle ne peut résister au plaisir de tirer ses cheveux doucement avant de ne laisser ses mains s’aventurer plus bas. Un petit rire lui échappe. Son succès était bien réel, la jolie petite cage de chasteté rose qu’elle a imposé à Pierre il y a deux semaines de cela est à son endroit habituel. Satisfaite, elle tire à elle d’un coup l’écrin enserrant la virilité de Pierre, réveillant immédiatement celui-ci dans un petit cri.

-Bah alors c’est quoi ces petits cris ?

-Mais ça fait mal !!

-Arrête, tu ne m’attendriras pas pour si peu ! Bien dormi ?

-Ça allait jusqu’à ce que tu me réveilles !

-Moi j’ai faim. Tu ne voudrais quand même pas me laisser mourir de faim ?

-Tu pourrais aussi te faire ton petit dej’…

-Pardon ?! Je ne crois pas. Allez debout ! Va me chercher un croissant à la boulangerie !

-Oui, oui…

-Et mets-y plus d’entrain !

Nouvelle étape vers la soumission

Marmonnant, Pierre saute dans son jean et un t-shirt et s’engouffre en dehors de la chambre. La porte de l’appartement se referme dans un bruit familier. Prunelle sait qu’elle a vingt minutes devant elle. D’un mouvement d’épaule agile, elle quitte sa nuisette et se précipite dans la douce chaleur de la douche. Alors que l’eau parcours son corps, elle laisse vagabonder ses pensées. Deux semaines se sont écoulées. Pierre s’est étonnamment bien habitué à la présence de la cage de chasteté et semble avoir intériorisé, si ce n’est encore une soumission réelle, une acceptation de la situation. Il est sans doute temps de passer à la seconde étape. Un sourire fugace traverse son visage à l’idée de ce qui attend Pierre. Aujourd’hui : étape élagage.

Alors qu’elle se sèche les cheveux, Prunelle entend Pierre de retour. Il passe la tête par la porte de la salle de bain.

-Tu es prête ?

-Dans cinq minutes, mais viens ici !

-Quoi ? Tu es d’humeur coquine ? Ça va être difficile avec ton truc.-

-Ta cage est très bien où elle est. Déshabille-toi plutôt !

-Mais pourquoi faire ?

-On a en a déjà parlé. Arrête de discuter et c’est Mademoiselle.

-…Oui, Mademoiselle.

-Tu as déjà préparé mon thé ?

-Oui, il doit être prêt.

-Très bien, j’ai une mission pour toi.

Nouvelle mission pour Pierre

Prunelle passe doucement sa main dans la fine toison qui recouvre le torse et les jambes de Pierre.

-Je voudrais que tu te débarrasse de tout ça. Plus aucun poil sur ce corps. Ce sera bien plus agréable

-Hein ? Mais ça va être bizarre !

-Je t’ai laissé un rasoir et ma mousse à raser près de la douche. Tu vas voir elle est très douce et en plus elle sent la vanille.

-Tu es sérieuse là ?

-Très sérieuse. En plus ça sera sans doute plus attirant. Qui sait, je te retirerai peut-être même ta cage. Ça me ferait plaisir. Tu veux me rendre heureuse non ?

-Oui, oui…

-Allez au travail ! Je vais prendre mon petit déjeuner moi.

Une demi-heure plus tard, alors que Prunelle ait enfoncée dans un fauteuil avec son livre du moment, c’est un nouveau Pierre qui entre dans leur salon. Les fines jambes de Pierre, dépourvue de leur manteau habituel prennent une toute autre dimension. Presque… Jolie, pense Prunelle. Un petit rire lui échappe, mais elle se contient rapidement.

Un nouveau Pierre, tout épilé !

-Tu vois je t’avais dit que ça ferait bizarre !

-Mais non, je trouve ça super beau. Ça te va beaucoup mieux comme ça !

-Alors pourquoi tu rigolais ?

-Parce que je ne suis pas habituée, c’est tout ! Tu as bien tout enlevé ?

-Oui, oui…

-Je voudrais que tu entretiennes ça s’il te plait. Je vais prendre rendez-vous en institut pour toi. Plein d’hommes le font tu verras. N’essaie même pas de discuter. Ah et je t’ai préparé un café pour une fois.

-Merci… Je peux m’habiller avant ?

-Mais c’est beaucoup plus intéressant comme ça ! Tu t’habilleras après mon chéri ! Je suis très fière de toi tu sais !

Alors que Pierre s’approche de la table où l’attend son café et un croissant, Prunelle se lève d’un bond et s’approche de lui. En quelques pas, voilà ses mains posées sur la peau désormais immaculée du jeune homme.

-Elle est toute douce… J’adore.

-Mhh…

Pierre a quelques difficultés à conserver son impassibilité alors que les mains de Prunelle, si distantes ces derniers jours parcourent ses fesses rebondies.

-Ça donne presque envie de…

Prunelle, donne un coup de langue à son index et en instant l’enfonce un doigt dans l’intimité de Pierre. Un cri échappe au jeune homme.

-Ça ne ressemblait pas à un cri de douleur ça !

-Mais arrête, qu’est-ce qu’il te prend !

Prunelle plaque la tête de Pierre sur la table et s’affaire de plus belle. Son premier geste timide, a gagné en assurance. Pierre ne se débat pas alors que Prunelle enfonce de plus en plus loin et de plus en plus vite son doigt dans les méandres de Pierre. Celui-ci ne peut retenir quelques gémissements. Prunelle, elle, ne s’était jamais sentie aussi vivante depuis des mois. Une belle journée commence.



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
One comment on “Début d’une nouvelle vie pour Mademoiselle (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.