La Déesse Masquée, jeune dominatrice (10)

Premier face-sitting

La nuit de dimanche à lundi sera très compliquée sur le plan du sommeil. Mes érections nocturnes me réveilleront à plusieurs reprises. Je reçois un SMS  à 7H m’indiquant d’être à disposition à 8H. Je m’installe donc et attends, cette jeune dominatrice, dans l’entrée, dans la position habituelle.

La déesse masquée, cette jeune dominatrice, rentre dans l’appartement et remplace ma cagoule par un bandeau. Ensuite, elle m’entraine dans le séjour où elle me fait mettre sur le dos.  Je sens ses pieds de chaque côté de moi, son poids sur mon torse. Je suis en train d’expérimenter mon premier face-sitting. Ainsi, je suis surpris mais heureux. Je tente de faire de mon mieux pour lui apporter le plus de plaisir possible. Elle semble avoir du mal à trouver une position confortable pour elle, puis tout semble plus facile ! Je la déguste avec plaisir !

Cela m’excite mais la ceinture de chasteté m’empêche toute excitation. Ensuite,  je sens plus ou moins de pression sur ma bouche et j’entends sa respiration s’accélérer. Le plaisir de la boire est là. Je sens une pression très forte. J’intensifie donc mes caresses mais j’ai du mal à respirer. La Déesse se crispe et sa respiration s’est transformée en cri.

Elle se retire de ma bouche et reste quelques temps sur mon torse puis se lève et quitte l’appartement. Je retire mon bandeau la porte de l’appartement est fermé. Je saute dans la douche ! Il est déjà 8H25 ! La semaine commence par une course. Ce premier Face sitting ne sera pas le dernier. En effet, cela deviendra une activité très régulière.

jeune dominatriceSoirée avec la jeune dominatrice

Le lundi en début de soirée, je reçois un sms dans lequel cette jeune dominatrice me demande de me mettre en position avec le bandeau pour la recevoir 10 minutes. Après, j’entends l’ascenseur s’ouvrir ; les talons de la déesse rentrent dans mon appartement. Ce bruit a provoqué en moi une excitation bloquée par ma ceinture de chasteté.

Je me retrouve à embrasser les pieds de ma Maitresse. Le contact de ses jambes gainées d’un voile, qui je l’apprendrais par la suite sont des bas, m’excite à nouveau. La Déesse guide ma tête sur ses cuisses. Je suis à la limite de sa robe. Elle remonte sa robe et guide ma bouche vers son entre jambe. J’embrasse son sexe à travers sa culotte. Elle me repousse, retire sa culotte et me plaque la tête sur son sexe. Je suis à genoux. Ma bouche est en action pour lui donner du plaisir. Elle est en appui sur la porte. Ma bouche prend plaisir à boire cette jeune femme qui se laisse aller à son plaisir.

Elle me repousse ; je reste à genoux. Elle me guide en direction de la salle de bain puis me fait monter dans la baignoire. Je me retrouve totalement immobilisé. Mes poignets sont attachés à mes cheville dans le dos par une croix en cuir. La position n’est pas confortable mais je suis totalement immobilisé dans le fond de la baignoire.

Le bain

Ses mains parcourent mon corps et j’entends l’eau couler. L’eau chaude coule sur mon corps. Ses mains me caressent et sa main attrape la ceinture de chasteté, et la déverrouille. Le tube est retiré de mon pénis.  L’eau s’arrête ! Je suis en érection, les mains de ma maitresse parcourent mon corps avec du savon et insistent sur mon sexe encore à moitié dans la ceinture. L’eau coule de nouveau. Elle me rince avec douceur. Mon érection est totale. L’eau s’arrête à nouveau.   La déesse me décalotte et je sens la même sensation de froid sur mon gland. A 3 doigts, elle commence de lents aller retour. Je sens le contact de la cage de chasteté avec mon pénis.

Ensuite, je débande progressivement ne sentant plus grand chose. La déesse vient de refermer ma ceinture puis elle me détache. Je me sèche, et suis ma maitresse dans la chambre. La soirée continuera par un massage pour la déesse se terminant par le second face-sitting de la journée.  Je retrouverai dans la salle de bain, sa culotte laissée en souvenir. Sa culotte y passera la nuit en ma compagnie dans mon lit.

Deuxième nuit très compliquée !

La deuxième nuit fut encore très compliquée. J’applique à chaque réveil un conseil lu sur un site BDSM. Je vais faire pipi et je dois avouer que cela à une réelle efficacité sur la douleur causée par la ceinture de chasteté. Ma nuit sera plus réparatrice. Vers 6H, je me lève et consulte donc ma messagerie de mails. La Déesse m’a envoyé un mail pour me dire qu’elle voulait profiter de la semaine sans mes enfants pour profiter de moi le plus possible. Elle me demande mon programme pour les 2 semaines de vacances d’hiver qui arrivent prochainement. Je lui réponds, ma réponse lui fera très plaisir, que comme je n’ai pas mes enfants en février, je serais donc si elle le désire à sa totale disposition.



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.