dressage imprévu (2) : devenir un bon mari soumis

Bon mari soumis

Capitulation du mari soumis

Je pris un instant pour rassembler mes idées. Puis, je réalisai qu’elle n’avait pas abandonné son idée de me faire raser le sexe par Camille et Sophie, qui pour l’instant me tenaient toujours prisonnier.  J’entendis ma femme me demander :

-si tu n’es pas encore sûr de toi, Camille et Sophie peuvent prolonger encore ta fessée quelques minutes ?

Je savais maintenant qu’elle n’hésiterait pas à mettre sa menace à exécution. Je n’en avais plus du tout envie. Elle gagnait évidemment, comme toujours avec moi, mais cette fois je me soumettais clairement :

-non non c’est bon ma chérie ! je vais me laisser faire, promis!

Je n’en revenais pas moi-même, et me faire raser ne me revenait pas, mais comme venait de le dire ma femme, j’avais capitulé.

-Bien dans ce cas les filles vous pouvez le libérer ! et toi mon chéri mets-toi à genoux devant tes copines que tu vas remercier de t’avoir donner une si belle fessée !

Je ne voyais pas où elle voulait en venir, mais je fus rapidement fixé :

-je suppose que je ne suis pas la seule femme à apprécier qu’on s’occupe de mes pieds.

Remerciements pour la fessée

C’est vrai que même si elle ne me dominait pas, jusqu’à présent. Ma femme aimait, tout de même, beaucoup que je lui masse les pieds. J’en profitais alors souvent pour les lui embrasser. Hypnotisé par ce qui m’arrivait, je pris dans mes mains un pied de Camille. C’est alors que je reçus une forte claque sur les fesses, qui me fit sursauter, et crier. C’était ma femme qui venait de me l’administrer, sur mes fesses bouillantes et toutes rouges !

-Premièrement, je ne t’ai pas entendu les remercier, individuellement, très poliment, de la peine et de l’application qu’elles ont consacrées à t’administrer cette magnifique et mémorable fessée. Deuxièmement, (accompagné d’une nouvelle forte claque sur mes fesses), je ne vois pas pourquoi elles n’auraient pas droit à un massage avec une crème, comme tu le fais pour moi, après la peine qu’elles se sont données pour te fesser.

-Pardon ma chérie, Pardon Camille, Pardon Sophie. Camille je te remercie sincèrement de m’avoir donné cette magnifique fessée dont je me souviendrai longtemps, et d’avoir épargner à ma femme de le faire car elle n’aime pas cela et ça lui fait mal aux mains.

Ma femme dit simplement :

-très bien, tu vois quand tu veux !

-Sophie, je te remercie sincèrement de m’avoir donné cette magnifique fessée dont je me souviendrai longtemps. Tu as ainsi épargné la peine à ma femme de le faire car elle n’aime pas cela et ça lui fait mal aux mains.

Séance massage des pieds

Je me retournai vers ma femme qui me fit signe du doigt de faire demi-tour pour rester tourné vers Camille et Sophie. Ces dernières me sourirent et m’expliquèrent qu’elles ne pensaient pas qu’une telle chose pouvait arriver. Ainsi, on s’était retrouvé de façon imprévue après bien des années. Elles avaient apprécié, et elles me dirent qu’elles ne manqueraient pas de donner leurs coordonnées à ma femme … « au cas où elle aurait encore besoin de nos services » avec une grand sourire charmeur et en me donnant leurs mains à embrasser.

Elles se jouaient de moi et de la situation, elles aussi. Ma femme arriva avec son huile de massage, et me mit au travail. Je fus félicité par Camille et Sophie, à qui j’ai massé chaque pied pendant un un quart d’heure, et qui ont beaucoup apprécié mon savoir-faire. Elles souriaient affectueusement à chaque fois que j’étais pris d’une érection. Ma femme me dit que j’allais devoir apprendre à me contrôler et à calmer mes pulsions.

Camille et Sophie avaient apprécié de me donner cette fessée, surtout qu’elles se souvenaient de moi à un âge auquel je fanfaronnais bien. Elles trouvaient ça mignon de me voir maintenant bien obéissant, sage et docile. Camille ajouta qu’il allait falloir passer à la suite car elle avait suggéré une idée qui avait plu à ma femme, et me dit :

-j’imagine que tu ne veux pas la décevoir maintenant ?

Je dis que non bien sûr, et Sophie ajouta :

-d’autant plus que ça aurait des conséquences fâcheuses pour tes pauvres petites fesses !

Vacances à quatre

Je fus envoyé ranger l’huile et chercher rasoir et mousse. Quand je revins, j’eu vite confirmation que mon pressentiment était mauvais. Les trois femmes du bord discutaient à voix basse, enthousiastes. Ma femme se tourna vers moi et dit :

-c’est une chance, Camille et Sophie sont en vacances et n’ont pas vraiment de programme. Elles viennent d’accepter mon invitation à rester quelques jours avec nous. Nous allons naviguer ensemble tous les quatre. Nous irons passer certaines nuits au mouillage tranquillement et tu nous serviras mon chéri. Cela va être des super vacances. Du coup on a le temps, pose ça là et sers-nous l’apéro que tu nous proposais tout à l’heure.

-Oui ma chérie, je ferais de mon mieux ! dis-je en attrapant mon maillot de bain.

-Que fais-tu ?: me demanda-t-elle

-Je remets mon maillot pour vous servir l’apéritif.

Elle me le prit délicatement des mains et le lança dans notre cabine, puis me donna deux petites claques, pas sévères, mais affectueusement humiliantes :

-pas besoin de maillot pour nous servir, on le prendra à l’intérieur aujourd’hui. Quand on sera au mouillage, tu pourras même nous le servir nu dehors ….

Ca ne me plaisait pas trop de rester nu maintenant, mais je pris garde de ne rien montrer et dit :

-Oui ma chérie.

Elles s’assirent donc et prirent l’apéro jusqu’à ce que ma femme aille chercher un cordage. En revenant, elle me fit placer debout, dos aux marches qui permettent de sortir, les bras en l’air, et entreprit de m’attacher les poignets aux mains courantes. Puis elle me dit d’être bien sage, et se tourna vers Camille et Sophie :

-à vous de jouer les filles avec mon petit mari soumis !

Séance rasage pour le mari soumis

Elles prirent le temps de mettre beaucoup de mousse à raser, et de bien l’appliquer sur tout mon pubis et sur mes testicules. Ca me chauffait un peu, et surtout ça m’a bien fait bander. Elles jouaient avec mon sexe pour maintenir l’érection, ma femme dit :

-c’est très bien, je veux qu’il bande, mais pas qu’il jouisse !

Elle passait ses commandes à mes deux copines, qui s’exécutaient en ajoutant quelques commentaires souvent moqueur, sans m’adresser la parole, mais en me regardant dans les yeux et en me souriant. Je me surpris à lui répondre par un sourire aussi.

 J’ai terminé le sexe totalement lisse, toujours attaché, sous le regard amusé des 3 femmes qui commentaient leur travail et ma nouvelle situation. Ma femme dit :

-bon les filles, on reprend un petit verre? en m’ignorant.

Règles de vie pour le mari soumis

Elles se remirent à table, et sirotèrent quelques verres en m’ignorant. Puis ma femme se leva et annonça :

-sans tout prévoir à l’avance, j’aimerais fixer certaines règles pendant notre séjour tous les quatre sur ce bateau : mon chéri tu vivras nu, sauf avis contraire de ma part. Tu seras chargé de préparer les repas, que tu prendras avec nous mais en assurant le service, tu feras aussi la vaisselle et le rangement. Tu feras aussi les lessives, à la main bien sûr. Chaque matin et chaque soir, tu te présenteras à genoux devant Camille et Sophie et tu leur demanderas très poliment et très respectueusement de te donner une fessée. Ce sera une fessée de principe pour te rappeler matin et soir que tu es en stage pour apprendre à devenir un bon petit mari soumis, docile et obéissant. Tu masseras nos pieds ou autre à la demande de chacune, avec application et enthousiasme. Sache aussi, je sais que tu es récalcitrant sur ce point, que je mets l’apprentissage du service oral au programme. J’y tiens particulièrement et je serai aussi sévère que nécessaire jusqu’à obtenir satisfaction. Me suis-je bien faite comprendre ?

– Oui ma chérie, je ferai de mon mieux, c’est promis.

Massage personnel

Cela m’inquiétait car elle venait clairement de me signifier qu’elle ne lâcherait rien sur ce point, et je savais que j’appréhendais.

-Bien, et d’une manière générale, fais attention à tes fesses, maintenant que j’ai constaté que la fessée me permettait d’obtenir des résultats assez rapides je n’hésiterai pas d’autant que Camille et Sophie sont là, et tu as vu ce que j’entends par sévère.

J’étais toujours attaché, je fis signe que oui en hochant la tête, et ma femme approcha, ma gratifiant à nouveau de cette paire de claques si particulière qu’elle sait me donner, je l’avais découvert il y a quelques minutes, très affectueuses mais encore plus humiliantes, suivie cette fois d’un délicat petit bisou …

-tu vois que tu as intérêt à être gentil, mon petit mari soumis.

Elle me détacha, en me disant qu’elle voulait maintenant un beau massage des pieds pour la détendre. Elle s’assit et je m’agenouillai donc à ses pieds avec l’huile de massage, en lui souriant. Je bandais, et elle s’en amusait en tapotant mon sexe de l’autre pied, et en disant « chut, allons » alors qu’elle voyait comme moi Camille et Sophie entrer et sortir nues, l’une après l’autre de la cabine de douche.

A suivre

Articles similaires:
Le déjeuner aux pieds
Surpris au travail par ma dominatrice virtuelle (2)
Un rêve éveillé (1)
L'annonce (5) : La nouvelle donne
La déesse Masquée (3) : rencontre avec mon ex Maîtresse dominatrice
Homme soumis le temps d'un jeu de rôle (1)
Kidnappé et dressé pour devenir un esclave sextoy (3)
Soumis à Maîtresse Marion, magnifique domina (3)
Dressage du nouveau soumis : vers un couple gynarchique? (2)
Féminisation du soumis : vers un couple gynarchique (3)
Une dominatrice et son Esclave génétiquement modifié (3)
Complicité entre femmes dominatrices !
Première expérience de soumis (1)
La lope soumise : Mutation vers un couple gynarchique (10)
Le fantasme du dressage par une cavalière dominatrice (2)
Mon ex, femme dominante, prend le contrôle !(3)


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.