Dressage par Maîtresse Roxanne (2)

dressage par Maîtresse Roxane

Maitresse Roxanne

Chapitre 2 : Première journée, dressage par Maîtresse Roxanne

C’était le lendemain. J’avais pris le strict minimum de chez moi, quelques habits et bibelots nécessaires.

Ma Maîtresse m’avait fixé un autre rendez-vous à 9 h du matin pour m’aider à m’installer et m’expliquer le fonctionnement de l’appartement. Je montais toujours derrière elle, mais cette fois en baissant les yeux comme elle me l’avait ordonné.

Je posais ma valise sur le bord du canapé et je me rapprochais d’elle.

– tu n’as pas oublié quelque chose mon chien ?

Son regard me fixait sévèrement. Elle prit la cravache cachée derrière le meuble où elle était. Je ne voyais pas de quoi elle parlait et le coup ne s’est pas fait attendre. Je me pris la cravache en plein sur la joue. J’étais totalement ébahi et la marque vint rapidement.

-Tes habits salope. As-tu oublié la première règle ? Aucun habit n’est autorisé dans cette demeure. Que je n’ai plus à le redire!

– Bien Madame, excusez-moi.

Je retirais mes habits le plus rapidement possible afin de satisfaire ma Maîtresse. Me voilà nu comme un vers. Cela faisait cinq minutes que j’étais rentré et j’avais déjà désobéi à une des règles de ma Maîtresse. Le dressage par Maîtresse Roxanne commençait.

– Mets toi à genoux !

A peine l’ordre fut donné que je fus à genoux. Elle me dévisageait et me tournait autour. Mes yeux fixaient le sol et je n’osais relever mon regard.

– Il va falloir que tu apprennes à obéir mieux que ça !

La phrase n’était pas finie que je me pris un violent coup de fouet dans le cou qui m’arracha un cri. Je m’affaissai sur le sol. C’était le premier coup de fouet de ma vie, et sans doute pas le dernier. Ma Maîtresse me releva.

– va déposer tes affaires dans la chambre et change-toi. Fais vite!

Je pris mes affaires et mon sac, puis je me dirigeai vers la chambre. Arrivé, j’ouvris la porte et je déposai mes affaires au pied de mon lit. Je n’avais pas bien compris le terme de se changer, d’autant plus qu’elle voulait que je reste toujours nu. Ce n’est qu’en regardant la chaise au bord du lit que je compris. Là se trouvaient des bracelets de force pour les mains et pieds que je m’empressais de mettre. Quelques minutes plus tard (le temps que je comprenne le fonctionnement des bracelets), je revenais dans la pièce principale. Ma Maîtresse m’attendait sur le canapé, le fouet dans une main et un verre dans l’autre. Elle m’indiqua d’un geste de la main de venir à ses pieds, ce que je fis aussitôt, et automatiquement je m’agenouillais.

– voilà c’est bien mon chien. Tu vois quand tu veux. Allonge-toi sur le dos!

Elle sortit un mètre puis mesura la taille de mon sexe.

– Parfait. Maintenant, je vais te laisser. Je vais revenir ce soir.

Elle se leva et sortit de l’appartement sans un mot en me laissant sur le sol.

Je me relevais quelques minutes après son départ stoïque. Je savais ce qui allait m’arriver, c’était une évidence. Je déballais le reste de mes affaires que je mettais en place. Finalement, elle ne m’avait pas dit comment fonctionnait l’appartement. Par curiosité, je regardais où se trouvaient les caméras. Il y en avait partout sauf dans les toilettes. Rien ne pouvait lui échapper de ma vie. J’avais fini de m’installer et je commençais à étudier. La rentrée approchait et je voulais être à jour. Cela faisait déjà plusieurs heures et la nuit commençait à tomber. C’est alors que la porte s’ouvrit.

Maitresse Roxanne venait de rentrer. Elle me sifflait comme un toutou et je rappliquais.

– bon écoute mon chien. Ton dressage va commencer dès ce soir. Si tu es sage et que tu apprends bien, tu pourras rester ici. Tu apprendras à prédire mes attentes et à subir mes coups. Tu apprendras aussi à me faire jouir comme il se doit.

Elle se leva et me donna quelques baffes pour son pur plaisir. Elle me mit ensuite contre le mur et me donna une slave de coups de fouet.

-Je vais bien m’amuser avec toi ma chère.

Elle retourna sur le canapé puis elle prit un verre.

-Que la soirée commence !



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.