Echange de textos avec la formatrice dominatrice (5)

formatrice dominatriceChangement de programme pour la soirée

A peine assis, je reçois un nouveau texto de la formatrice dominatrice : « Annule ce que tu as prévu, je te veux pour la soirée, au moins jusqu’à minuit » !  La fin de journée risque d’être toute aussi excitante que la journée qui vient de s’écouler !

J’envoie rapidement un texto à ma sex-friend du moment puis puis un autre texto aux amis chez qui nous devions aller manger ! Pour la première fois de ma vie, je vais mentir sciemment sur la raison de mon impossibilité à être présent. Je n’aime pas mentir donc c’est compliqué pour moi de dire autre chose que la vérité. Cela est certainement dû à mon éducation. Ma sex-friend me répond : « Garde-moi quand même la fin de la nuit, j’ai envie de ta queue et de me sentir bien remplie ».

Elle, aussi, a le don de m’exciter et de me faire bander. La jolie brunette s’est d’ailleurs rendue compte que j’envoyais des messages. De plus, mon sourire à la réception du désir de ma sex-friend m’a trahi en plus de me faire bander. J’ai le droit à un regard noir. Ainsi, avant même que la formatrice dominatrice  ait ouvert la bouche, je clique pour répondre au texto : »s’il n’est pas trop tard, avec plaisir. »

Préparation pour la soirée

Je prie ma formatrice dominatrice de bien vouloir m’excuser et je lui explique qu’il s’agissait  d’une urgence personnelle. La formation se termine. Je reçois un nouveau texto mais cette fois-ci, il s’agit de la brunette incendiaire formatrice :

-Tu rentres chez toi, douche, épilation totale de tes parties génitales si ça n’est pas fait ; et tu attends que je t’envoie l’adresse où me rejoindre ! Soit propre de partout et ne mange pas !

Je rentre rapidement et je m’exécute. Je comprends vite qu’elle veut éviter à avoir à gérer des problèmes de digestion. Heureusement, il me reste un tube de crème dépilatoire d’une ancienne relation. Je fais place nette, finissant à la pince à épiler pour être certain de ne pas avoir de remarques.

Ensuite, je reçois un nouveau texto dans lequel elle me donne une adresse au cœur de la grande ville. Je me prépare pour rejoindre l’adresse en question. Mon bas-ventre fourmille et j’essaie de penser à autre chose pour éviter de bander inutilement pendant le trajet. Enfin, j’arrive en bas, et je préviens de ma présence par texto.

Elle m’envoie le code de la première porte et me dit où sonner. J’obéis et je reconnais sa douce voix impérieuse à l’interphone :

-je ne suis pas prête, tu attends, et tu te branles en attendant dans le sas !

Arrivée dans l’immeuble de ma formatrice dominatrice

Et avant que je n’ai pu répondre, elle raccroche. Une dame entre dans le sas quelques secondes après cet ordre. Elle me regarde un peu interloquée.  En effet, soit on attend dans la rue, soit attend  à l’intérieur de l’immeuble. Ainsi, il n’y a quasiment aucune raison de rester dans le SAS. Ma bonne tête fait qu’elle me propose de la suivre pour entrer.  Je n’ai donc pas d’autre choix que de lui dire que je préfère attendre. On doit me prévenir. Elle se met à sourire. En me regardant bien droit dans les yeux, elle tire volontairement la porte du sas pour bien s’assurer qu’elle est refermée.

Une bonne dizaine de minutes passent pendant lesquelles j’ai largement eu le temps de caresser ma queue et la faire bander ! Je reçois un nouveau texto. S’agit-il de ma sex-friend ?

« J’ai envie de sucer, de me faire lécher et de baiser comme une furieuse… je commence sans toi ! » Il y a aussi une vidéo où elle frotte un gode vibrant entre ses cuisses et écarte les jambes avant de jouer sur son clito !  j’ai presque envie d’aller la rejoindre mais ce serait prendre un bien grand risque de toute évidence !

L’interphone se rallume : « Monte, par les escaliers, dernier étage, porte de gauche », en recevant un nouveau texto…qui fait sonner mon téléphone. J’espère qu’elle n’a pas entendu !

Je monte et aperçois la porte entre-ouverte… (à suivre)

Articles similaires:
Money slave d'une jeune dominatrice sexy
Collier électrique pour bon soumis
La cage de chasteté
Les bottines en cuir
Soumis par ma nièce dominatrice (2)
Rencontre avec une jeune Maîtresse dominatrice
Nouvelle vie de soumis (4) Formation de la dominatrice inconnue
Première rencontre avec ma Maîtresse, La Déesse Masquée ? (6)
Soumis Sex-toy : Dressage imprévu (6)
La Déesse Masquée, jeune dominatrice (10)
Le gode ceinture : Rencontre métro, formation (8)
Première rencontre dominatrice avec Marion
Kidnappé et dressé pour devenir un esclave soumis (1)
Maîtresse Clara, dominatrice parfaite !
La drôle de secrétaire gynarchique et ses conquêtes (4)
Dressage du soumis : Vers un couple gynarchique (4)


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.