Emmanuelle découvre le fétichisme de son mari! (2)

fétichisme de mon mari

Que faire après la découverte du fétichisme de mon mari ?

Ceci est la suite du récit dans lequel je décris comment j’ai découvert que Michel mon mari aimait se travestir, avec mes affaires  ! J’avoue avoir été très surprise en découvrant le fétichisme de mon mari!

Suite à cette découverte, je décide un soir de lui faire une surprise.

Ainsi, le téléphone sonne. Michel veut savoir si tout va bien, et si je préfère, ce soir, un restaurant chinois ou bien une livraison à domicile. Je lui réponds que tout va bien et que je je préfère diner à la maison. J’ai pris ma décision ! Je décide de me préparer dans la salle de bain puis de  revêtir ma tenue en cuir  qui le fait surement  fantasmer. Ensuite, je vais  recevoir la commande du repas , puis attendre son arrivée ………

Je m’occupe de mettre le couvert pour deux sur la grande table de salle à manger sous le lustre de Murano.

Relecture du récit des fantasmes de mon mari

Je relis « emmanuelle découvre » en attendant.  Il s’agit du  chapitre dans lequel emmanuelle m’emmène chez DEMONIA,  une boutique SM !!!! Michel commence par décrire un jeu qui se déroule à l’appartement. Ainsi, il accepte d’être transformé en femme par mes soins, sous prétexte d’une soirée costumée à venir dont le thème serait : les couples homosexuels. Comme je refuse de me transformer en « homme », ce que j’ai déjà fait, pourtant, quelques fois, Michel décide ainsi de se transformer en femme. Pendant plusieurs pages, il décrit la façon dont il se laisse transformer avec délices tout en grognant.

Je suis décrite comme une femme autoritaire Certes, je le suis dans mon travail ! Ainsi, je l’oblige à l’épilation totale sous la douche.  De plus, comme il se laisse faire, je lui réalise son sissy press-book en riant.

Le récit à la main, je décide de descendre à la  salle de bain. Celle-ci est  grande avec une douche et une baignoire. Michel a décrit tout cela avec précision. Cela se passe, donc, bien ici. Les produits décrits existent bien comme la crème pour l’épilation. Même les produits de maquillage sont  dans le meuble de la salle de bain. Je croyais bêtement qu’il avait acheté tous ces produits pour moi. Il y avait mes préférés comme ceux de Channel, Carita  etc. En fait, il fantasme dessus et en a sans doute essayé quelques uns !

Préparation pour une soirée mémorable !

En préparant mon bain chaud, je lis un petit paragraphe sur  une cachette. A la fin du chapitre, je suis intriguée par cette cachette où il range nos acquisitions à notre retour.

Je cherche. Cela sonne creux derrière le meuble. J’ai trouvé la cachette qu’il a sans doute réalisé après le départ notre fille il y a 2 ans.

Ainsi, il y décrit,  le trajet en taxi. Il est habillé en femme et porte une robe droite avec des dessous féminins. C’est lui qui donne l’adresse à la dame du taxi  !!!

Je savoure, mon bain,  avec l’indispensable Chanel coco. C’est mon parfum depuis longtemps et Michel le sait bien ! Je savoure cet instant dans cette baignoire moderne avec les effets  de jets et de bulles .

Le temps passe très vite ! Je sors du bain et profite  des  pots intacts et récents de soins que Michel a achetés. Pour moi ou pour lui ?

Toujours en peignoir, je décide de me maquiller comme dans son récit. En fait, je me sens comme une actrice en train de prendre possession du rôle !

Je surfe sur internet à la recherche d’information sur mon mari !

Des souvenirs de ma jeunesse me reviennent. Ainsi, j’adorais faire tourner en bourrique mes amoureux ! Je me sens décontenancée  par  l’excitation qui m’envahit ! Je suis en train d’essayer de me maquiller comme dans le récit. Ainsi, je me retrouve fardée, avec du rouge à lèvre,  du fond de teint mais aussi les seins poudrés et les tétons maquillés   !!!!

Pour les vêtements, je décide de rester  soft. Je choisis ma  robe Puerari en cuir et pour les dessous,  juste un body eres transparent  mauve avec ses jarretelles et des bas coutures. Ensuite, j’enfile des escarpins. Tout cela est à moi !!!

Une fois prête, je décide  de pianoter sur son ordinateur pour lui trouver un site pour ce soir.  Je veux avoir  une possibilité de le voir s’avillir devant moi ! Je vais sur l’historique de ses connections Internet.   C’est édifiant ! Des sites inernets ou blogs consacrés à l’univers des « femdom » reviennent sans cesse ! Je vois que  les codes  sont enregistrés. Aussi, j’essaie de me connecter. Il faut choisir entre trois pseudos proposés par l’ordinateur. Il y a  son prénom Michel, un « michellle » et un à mon prénom « emmanuellez » ! Pourquoi Emmanuelle avec un « z », sans doute y a t’il d’autres emmanuelle?

Premiers contacts avec Dominique, dominatrice black

Par jeu, je commence par choisir mon nom et cela marche ! Je découvre qu’il ne répond pas trop aux candidats  serviteurs. Par contre, il a débuté une correspondance avec une dominatrice black Dominique  qui déclare avoir une boutique d’esthétique et pourrait me poser des anneaux. Surprise, elle est connectée et elle me demande si on peut échanger  en discussion privée. J’hésite mais elle me présente des photographies de moi sur lesquelles je suis assez déshabillée. C’est difficile de me reconnaître mais c’est possible. Elle insiste pour m’aider à dominer ma sissy de mari. Je cède.

Arrivée sur la page de discussion, elle met sa caméra en route. Je la connais. C’est effectivement une esthéticienne  qui a travaillé chez une marque luxueuse que je connais bien. D’ailleurs, elle m’avait fortement troublée il y a plusieurs années avec son insolence sensuelle  et ses allusions à mes plus jolis aspects ! Elle insiste pour que j’allume ma caméra aussi. Elle ajoute qu’entre dominatrices, on peut se voir !

Il y a une caméra dans le placard de Michel. Je décide d’obéir et j’avoue que je suis assez  excitée. Enfin, je reviens et j’allume pour dialogue ma caméra.  Cette peste des îles, admire, de suite, ma tenue et me traite de bourgeoise égarée. Je frémis car elle semble avoir une fichue mémoire. Ensuite, elle me parle des boutiques de luxe. Elle  remarque que je tique en entendant l’adresse de la boutique de Carita Paris où elle m’a maquillée et soignée.

Dominique, la peste noire s’invite à notre soirée!

Elle me dit :

-écoute ton époux m’a déjà payé pour que je l’aide à avoir une démarche plus féminine ! Ce serait bien que tu me l’amènes pour une épilation totale ! De plus, la salope de jeune bourgeoise que tu es et qui j’en suis sur est déjà passée dans mes mains, pourra vérifier si elle est une vraie dominatrice !

Je frémis encore en entendant ces paroles. Ensuite, elle me donne l’ordre suivant :

-tu vas m’obéir  ! Déshabilles toi comme le ferait une bourgeoise qui voudrait allumer son époux !

J’obéis, debout devant la caméra. Ma  robe  tombe. Je me laisse filmer  et quand je reviens juste devant la caméra, j’entends un :

-tu veux aussi devenir pute et soumise, bourgeoise avilie ?  Alors,  dis moi ton prénom et ton nom !

Je balbutie  le nom que Michel a noté sur le mémo attaché à mon pseudo, Emmanuelle Batelle.

La peste noire connue sous le prénom Dominique, insiste :

-Alors  ôte ton masque ! Montre moi tes papiers à l’écran ! Je suis sure que tu adorerais me laisser ton sissy de mec pendant que des maîtres blacks t’utiliseraient !

J’essaie de me rebeller, mais un « salope espèce de chienne albinos »me font un tel effet que j’ôte mon masque en pleurant. Sur le mémo, je vois CNI emmanuelle batelle : Michel a préparé une fausse carte  avec mon pseudo et son adresse. Je clique et l’envoie !!!!!

Appel téléphonique de mon voisin !

-Salope de bourgeoise, le temps de trouver un taxi et j’arrive dans une petite heure !  Je vais vous éduquer ! Depuis le temps où ton époux me fait des offres sans suite. En plus dans votre coin, les grands magasins font nocturne et pigalle n’est pas loin !!!!

Je tremble et l’écran qui s’éteint !!

Je suis encore en train de trembler en body. Le téléphone sans fil de l’appartement sonne ! C’est elle qui vient vérifier.

-oui je ne bouge pas et je n’appelle pas la police

-tu verras ! J’ai un joli enregistrement de Michel et de toi !!!!!!

Et elle raccroche.

On sonne. C’est le livreur du restaurant marocain de la rue Saint Anne  qui livre des entrées, un superbe couscous et des pâtisseries avec un vin frais .

Je vais ouvrir en peignoir et je laisse un pourboire. Le livreur va poser tout cela dans la cuisine, ouvre et prépare les plats que je devrais rapporter.

Et le téléphone sonne de nouveau. J’entends la voix charmante d’un vieux monsieur.

-chère madame,  je connais votre appartement depuis longtemps car Michel l’a racheté à mes parents. J’ai toujours apprécié ces grandes fenêtres d’appartement de réception très 17ème siècle  avec peu de rideaux. Ainsi, j’ai aimé avoir une vue sur votre mère, vos soeurs et vous même, voire votre père votre nièce ou votre époux. Je dois dire qu’aujourd’ui, j’ai hautement apprécié votre strip-tease au téléphone. J’ai pu compléter ma filmographie !!!

Arrivée de mon mari Michel !

Il s’agit d’un de nos voisins d’en face. Bêtement, je me retourne puis m’approche de la fenêtre. Je perçois un mouvement de doubles rideaux dans un appartement en vis à vis. ( même type d’hôtel ancien ). Il ajoute qu’il me filme moi en body et bas. Je balbutie quelques mots mais il continue. Il serait ravi de nous montrer sa collection enfin numérisée.

Je lui réponds que ce soir ce n’est pas possible car nous recevons. Il insiste. Je  lui propose de téléphoner de nouveau demain. Ensuite, je me dépêche de fermer les volets internes  car  la nuit est en train de tomber. Pourvu que Dominique ne sache pas !

Je suis en train de me rhabiller,  perturbée,  quand j’entends une clef dans la porte : c’est Michel !

Il ouvre et a les bras chargés d’un gros bouquet de roses  anciennes. Pour cela, il est adorable! Il est affolé car il reconnaît la robe ! De plus, il semble fébrile. Il me dit qu’elle te va toujours aussi bien. Je le fais mariner en laissant supposer ne m’être rendue compte de rien !

Michel semble  inquiet et terrorisé à l’idée que j’ai découvert ses secrets ! Quel délice ! Je vais en profiter et le laisser mijoter jusqu’à l’arrivée de Maitresse Dominique ! A cette pensée, je  frissonne. MAITRESSE, serai-je aussi Maitresse ou bien soumise ?



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
4 comments on “Emmanuelle découvre le fétichisme de son mari! (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.