Enchainé par ma maîtresse dominatrice, la patronne (14)

6756Je suis au milieu de mon salon, nu, à genoux, mes mains écartant mon cul rempli avec un plug tourné vers la webcam. Je suis exhibé via Skype par ma Maîtresse.
Mes genoux me font mal ainsi que mon cul rempli . J’attends ainsi au moins une heure quand la voix de Maîtresse retentit .

– parfait ton exhibition est finie, continue ce que je t’ai demandé.

-Merci Maîtresse.
Je me mets debout, et marchant avec mes escarpins à talons, je tortille du cul avec le plug anal pour aller chercher le sac dans la chambre.
Je reviens et mets le sac au sol puis me penche. Avec les chaussures à talon, je sens mes abdominos se contracter. Je sors du sac des plugs de différentes tailles.
La voix de Maîtresse retentit des haut parleurs du PC :

-met les décorations sur ton meuble comme cela tes visiteurs pourront constater que tu aimes te faire mettre.

-Oui Maîtresse.

Je place donc les plugs sur mon meuble , ainsi toute personne entrant dans mon appartement pourra les voir.
Je continue la fouille du sac et en sors de la chaîne, des pitons en fer, diverses quincailleries, des anneaux, des outils, ainsi qu’un plan.
En suivant les instructions du plan, dans ma tenue du week-end, nu, cage de chasteté , collier cadenassé et le cul plugué, je fixe donc les anneaux aux endroits exigés. Le plafond se garnit d’anneaux, et de crochets. Sur le haut des portes, je pose des anneaux.
J’ai fini de réaliser mon bricolage. Je me dirige vers ma cuisine pour me faire à manger quand un SMS arrive. « je veux que tu manges comme une chienne, à 4 pattes ou à genoux au milieu de la pièce. »

Je me dirige donc au milieu de la pièce avec une gamelle dans laquelle j’ai mis une salade préparée. Je me mets à genoux et commence à laper mon dîner. Lentement, je mange comme une chienne sans savoir si je suis observé.
Un SMS tombe , «  sauf ordre contraire tu devras manger ainsi dès que tu seras, chez toi, dans ta niche. Il ne faut pas oublier de boire. »
A quatre pattes, je vais chercher un bol d ‘eau et lape devant la caméra.
Un sms arrive : «  montre moi tes achats »
Je me place à genoux au milieu du salon et montre mes achats, des produits féminins, gel douche, shampoing, parfum, le vernis à ongle, le rouge à lèvre, le mascara, les préservatifs, les bougies, les gants en latex, la corde, les cadenas, les pinces à linge et les deux bouteilles de champagne
Un SMS m’ordonne de mettre le champagne au frais, de remplir deux préservatifs d’eau et de les mettre dans le congélateur, de ranger mes produits de beauté et de revenir à ma position de salope.
J’exécute les ordres, et reviens me positionner à genoux, jambes écartées pour exhiber mon sexe inutile encagé, mains sur la tête.
Par SMS, elle me demande d’ouvrir tous les cadenas et de mettre les clés des cadenas dans une enveloppe à son nom. Je mets les clés dans une enveloppe que je scelle.
Le téléphone sonne :

-Mes respects Maîtresse

-tu as fait ce que je t’ai demandé, maintenant tu vas aller mettre l’enveloppe dans ta boite aux lettres.
-Mais..

-Mais quoi?.

-Puis-je m’habiller pour mettre ?….

-Je t’ai dis pas de vêtement pendant le week-end

-Très bien Maîtresse

-Dès que tu l’as fait tu reviens en position de lope

-Oui Maîtresse
Je panique à l’idée de croiser un voisin qui me croise et qui constatera que je suis nu, le sexe encagé, portant un collier cadenassé avec une médaille de soumis et un plug dans le cul. Je me dirige sans bruit, mes talons font du bruit vers la boite aux lettres. Je glisse l’enveloppe avec les clés dans ma boite et commence à retourner dans mon appartement quand j’entends la porte d’entrée principale s’ouvrir. Ni une ni deux, à une vitesse folle, les chaussures à talons aux pieds, je me dirige vers mon appartement, la cage de chasteté et mes couilles se balançant. Le cœur battant à mille à l’heure, je reprends mes esprits et reprend la position de lope.
Le téléphone retentit :

-Mes respects Maîtresse, j’ai mis l’enveloppe dans ma boite à lettre.

-Maintenant, tu vas prendre la chaîne ayant une étiquette rouge que tu vas fixer avec un cadenas à l’anneau qui se trouve à coté de la porte de la chambre.
Bien ferme le cadenas. Fixe l’autre extrémité de la chaîne à ton collier et ferme avec un autre cadenas.

-C’est fait Maîtresse.

-Essaye d’aller à la porte et de l’ouvrir

-Je peux ouvrir la porte mais je ne peux pas passer le seuil.

-Normal, j’avais pris les mesures.

-Maintenant tu ne peux plus sortir de chez toi. Tu vas fermer tes placards avec une chaîne et un cadenas. Ensuite, comme je sais que tu ne peux pas partir et que tu ne peux pas mettre un seul vêtement, tu te mettras à côté de mon fauteuil et tu pourras dormir. Bonne nuit SALOPE

-Merci Maîtresse, bonne nuit Maîtresse

Je ferme les placards, que je ne peux plus ouvrir. Maintenant je suis prisonnier dans ma niche sans pouvoir me vêtir et enchaîné par ma Maîtresse dominatrice.
Je me couche à coté du fauteuil et commence à m’endormir.

Articles similaires:
Salope Soumise de sa Patronne Dominatrice (2)
Soumis - LA PATRONNE DOMINATRICE (3)
Patronne Dominatrice (5) - instructions pour le soumis
Contrat de soumission - La Patronne (6)
LA PATRONNE DOMINATRICE (7)
LA PATRONNE 8, INSTITUT DE SOINS POUR LOPES
Soumis humilié -La patronne (9)
MUSCULATION POUR SOUMIS - LA PATRONNE 11
La Patronne (12) et sa lope maso
La patronne (15) et sa lope soumise
La Patronne (17) : Soumis à disposition
La Patronne (19) et son soumis maso
La Patronne (20) : Soirée BDSM
La Patronne (21) et son soumis SEX-TOY dans la soirée BDSM
La patronne (22) : partouze SM
La patronne (23) : suite de la soirée SM érotique


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.