Comment choisir un Esclave sexuel génétiquement modifié (2)

esclave

Choisir son futur Esclave

Sylvie et Alice pénétrèrent dans une vaste salle circulaire munie de différentes portes.

-Si vous le souhaitez, vous pouvez choisir un domaine de spécialisation pour votre futur esclave : expliqua Sylvie.

-C’est-à-dire ?

-Lorsque nous dressons un esclave, nous nous assurons qu’il soit doué dans tous les domaines possibles pour satisfaire vos désirs au mieux. Mais à partir d’un certain âge, nous les « spécialisons » dans une pratique particulière dans laquelle ils finiront par exceller. Par exemple, nous avons ici la salle des « esclaves de pied », spécialisés dans le soin des pieds de leur maîtresse. Ils sont des experts en massage et en nettoyage de pied. Ainsi, ils savent faire de parfaites manucures. De plus, ils ont subi des opérations chirurgicales pour que leur visage soit absolument confortable en tant que repose-pied. C’est bien simple, les traits de leur visage épouseront parfaitement la forme de vos propres pieds et vous aurez l’impression de les poser sur un véritable coussin.

Sylvie montra d’autres portes.

-Là-bas, les cunnilinger, dont la langue est la plus agile. Ils sont à même de vous apporter un plaisir sans comparaison possible et jouer avec votre clitoris d’une manière que vous n’imaginez même pas. De plus, lorsqu’ils s’abreuveront de votre cyprine, cela rechargera leur énergie deux fois plus vite que n’importe quelle autre sécrétion de votre organisme. Plus loin, les esclaves d’anus qui concentreront leurs soins sur cette partie de votre anatomie. Leur langue vous servira de papier-toilette. Ils vous feront des annulingus comme nul ne vous en a jamais fait. De même que pour les esclaves de pied, la forme de leur visage a été étudiée pour que vous puissiez vous y asseoir dans un confort maximal. Ce sont de vrais sièges vivants !

Des esclaves spécialisés dans différents domaines

Sylvie tourna sur elle-même et désigna du doigt d’autres portes.

-De ce côté-ci, nous avons les défouloirs, des esclaves punching-ball dont la résistance à la douleur est très élevée et qui vous serviront de défouloirs après une journée fatigante. Vous pourrez les maltraiter quand l’envie vous en prendra, les fouetter selon vos désirs ou les frapper où vous le souhaiterez. Et nous en avons bien d’autres. Toutes les spécialisations sont décrites en détail dans notre brochure.

-C’est très intéressant… Mais vous m’assurez que n’importe lequel d’entre eux est polyvalent ? Un esclave d’anus pourra tout de même me faire des cunnilingus et un esclave-défouloir sera capable de me lécher les pieds ?

-Bien entendu, répondit joyeusement Sylvie. Leur dressage est optimal.

Alice réfléchit un instant. Elle avait eu un petit ami fétichiste, dans le temps, et elle s’était rendu compte qu’elle appréciait particulièrement qu’on prenne soin de ses pieds.

-Vous savez quoi ? : dit-elle. Je crois que je vais me laisser tenter par un esclave de pied.

-Mais c’est un excellent choix ! Suivez-moi.

Découverte des esclaves disponibles

Les deux femmes s’arrêtèrent devant une large porte blanche. Sylvie tapota sur un clavier incrusté dans le mur, à côté, et après un court instant, la porte s’ouvrit et révéla à Alice l’intérieur de la pièce qui se trouvait derrière.

C’était une immense salle rectangulaire dont chaque mur était une baie vitrée. Derrière la vitre s’alignaient des petites cellules très inconfortables, au plafond plutôt bas et aux murs resserrés. Dans chaque cellule se trouvait un jeune garçon, âgé d’environs dix-huit ans, intégralement nu et agenouillé sur un sol dur et froid, totalement blanc. Tous étaient de véritables apollons, superbement sculptés et membrés. Ils avaient les yeux baissés et portaient un collier métallique au cou. Leurs mains étaient liées dans leur dos par un filin en plastique. Celui-ci était lui-même tiré vers l’arrière et accroché au mur derrière eux, les maintenant dans une position extrêmement inconfortable. Tous les jeunes garçons étaient munis d’un bâillon en cuir les empêchant d’émettre le moindre son.

-Vous voyez, dit Sylvie en souriant, les colliers qu’ils portent sont réglés pour leur infliger une douloureuse décharge électrique s’ils font le moindre mouvement, même infime. Ainsi, nous les habituons à garder une immobilité totale malgré l’épuisement ou la douleur. Amusant, non ?

Cette vision de jeunes éphèbes nus et vulnérables, entièrement livrés à elle et ses désirs, excita beaucoup Alice et fit monter en elle une douce chaleur.

-Il est temps pour vous de choisir celui que vous désirez, dit Sylvie.

Articles similaires:
LA MÉTAMORPHOSE DE MON NOUVEAU SLAVE (PART VII) : DRESSAGE DE MON SOUMIS
Le déjeuner aux pieds
Ma première vraie expérience de soumis
Recherche soumis assumé pour week-end (1)
Régression : esclave de ma femme
Soirée avec une dominatrice lesbienne
Mon épouse : ma Maîtresse dresseuse
Nouvelle vie de soumis (3) – séance avec deux dominatrices
Soumis à une belle domina, meilleure amie de ma femme (2)
Soumis Sex-toy : Dressage imprévu (6)
Emmanuelle découvre le fétichisme de son mari!
Au service de Mademoiselle Mylène, femme dominatrice
Soubrette mâle soumis à de jeunes dominatrices (3)
Nouvelle vie de soumis (9) : soumission du patron
Première expérience de soumis (1)
Nicolas et l'agent de sécurité, une femme dominatrice (2)


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
One comment on “Comment choisir un Esclave sexuel génétiquement modifié (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.