Fantasme… sur Madame ou Maîtresse Caroline.

Plusieurs mois pour ne pas dire plus, que je suis inscrit sur slave-selection et fervent lecteur de Dominamag… je couche sur le papier électronique parfois un fantasme ou une aventure qui je l’espère animent de temps à autre votre esprit.

Aujourd’hui, à l’aube d’un changement, je voulais oser vous dévoiler ce fantasme que nous avons certainement un peu tous en entrant nos identifiants lorsque l’on vient sur ce site…. cette Madame Caroline, certainement Maîtresse de slave Henry, heureux veinard et serviteur de cette belle dame.

Vous regardez cette page d’accueil, doux mélange entre photo et image d’une bouche parfaite vous enjoignant d’un simple doigt au silence… silence non pas pour vous taire, mais tout simplement pour la confidence qui va vous être faite sur votre intimité, si vous pénétrez sur ce site… le fantasme commence déjà là !

Au delà, des profils qui s’annoncent de ces dominas, parfois pollués par les détracteurs du site qui aimeraient bien lui faire ombrage sans y parvenir, c’est l’image sur le côté qui fait vibrer votre esprit… une femme, plutôt jeune, au milieu de 4 mâles à quatre pattes, à ses pieds. J’imagine fort bien Madame Caroline disposant d’un homme attitré, ce slave Henry, garant de la gestion de ce site, toujours à l’écoute de nos questions et formulant les réponses pour nous aider à évoluer ici. Elle aurait pour piquer un peu la jalousie de ce veinard, quelques soumis qui pourraient passer la servir ou éventuellement lui donner quelques plaisirs tout en en étant privé de leur côté !

Fantasme ultime, j’en suis arrivé une fois à l’imaginer… j’avais écrit un texte, et à sa publication, je constatai qu’il avait été modifié sans mon assentiment. Je pestais un peu et j’avais écrit à Henry pour faire part de mon mécontentement. Quelle ne fût pas ma surprise de recevoir un message de Madame Caroline… simple, succinct, ferme et à peine sec. « J’ai changé moi-même le temps ; si cela ne vous convient pas, aucun souci, nous ne vous publierons plus ! » …. Gulp, elle venait de me couper l’herbe sous le pied. Non seulement, le temps utilisé convenait parfaitement, et en plus celle qui était devenu un fantasme m’offrait une réponse qui me repoussait loin d’elle. Penaud, je ne pus que répondre par des excuses, en lui demandant humblement de continuer à me publier.

Aujourd’hui, j’ai eu la chance d’être de voir mes textes de nouveau publiés et mon fantasme d’être au service de cette dame est redevenu intacte.

Je l’imagine plutôt brune, perchée sur des talons hauts quand elle se positionne dans l’envie de prendre en mains son soumis, certainement une femme d’expérience, peut être dans mes âges voire un peu plus, un regard profond et honnête, sachant ce qu’elle veut et ce qu’elle aime. Dirigeant les choses et les événements naturellement, avec une autorité qui ne mérite aucun conteste et qui n’en propose d’ailleurs pas…

Qui sait, un jour, peut être l’un d’entre nous aura le plaisir de savoir quelle femme de charme se cache derrière « Madame Caroline », car même si pour certains un fantasme doit rester un fantasme, et bien pour moi comme d’autres, un fantasme est fait pour être vécu ! Nous avons une seule vie autant la vivre pleinement.

Madame, j’espère et en même temps, je crains que vos yeux se penchent sur cet écrit, presque une lettre ouverte aussi ; j’ose croire et j’espère de nouveau que vous le lirez sur l’angle de l’humble message et du remerciement pour votre site et vous, plutôt que quoique ce soit d’autre qui ne pourrait vous plaire.

Au nom de tous les soumis qui ont trouvé, trouvent ou trouveront leur domina par le biais de slave-selection, veuillez recevoir nos sincères remerciements.

Bien à Vous.

Articles similaires:
Réveillon 2015 (2) : Découverte de la soumission masculine
VOUS ETES UNE FEMME DOMINATRICE ? N’AYEZ PAS HONTE!
Offert aux copines de ma femme dominatrice (3)
Nouvelle vie d'homme soumis (2) : début du dressage
Offert aux copines de ma femme (11) : soirée BDSM
Professeur soumis à sa divine Maîtresse (13)
Jeune femme dominatrice : La Déesse Masquée (5)
Paul devient Paulette : Nouvelle vie de bon soumis (6)
Ingrid, splendide domina : Soumis transformé en sex-toy
Punition par examinatrice dominatrice intransigeante (2)
La fille de l'hiver (2) : infernale dominatrice ?
Mari Soumis à 2 Maîtresses : Vers un couple gynarchique (6)
Janine, femme dominatrice, ma première Maîtresse (1)
L'immeuble (8) : ma vie quotidienne de lope soumise
Complicité entre femmes dominas (2)
MA PETITE AMIE DOMINATRICE (1) : je ne la reconnais pas !


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
4 comments on “Fantasme… sur Madame ou Maîtresse Caroline.
  1. Merci d’avoir publié ce texte Madame Caroline (en changeant quelques fois le temps des verbes ! Sourires). Est ce que par exception qui confirmerait la règle vous seriez-vous mise en scène sur cette photo pour illustrer le texte Madame ? 😛
    Bien à Vous Bonjour Mademoiselle,

    • En tant que femme et en tant que dominatrice, j ‘ai beaucoup apprécié cet hommage. En tant qu’éditrice de DominaMag, je dois préciser que je n’ai rien changé dans ce texte, même pas une virgule.
      Quant à la photographie, il ne s’agit pas de moi. Je l’ai choisie parce que je la trouvais jolie et sensuelle. Cependant, il s’agit d’un clin d’oeil à la couleur de mes cheveux !!

      Maîtresse Caroline

      • Je lis seulement ce jour votre réponse, et nul besoin de préciser le plaisir et le trouble qu’elle provoque. Merci beaucoup Madame, je suis très fier d’avoir pu vous apporter ce plaisir que vous méritez amplement au vu du bonheur indirect que vous nous apportez grâce à votre site.

        Je ne sais pourquoi, j’avais imaginé la bonne couleur réelle de vos cheveux… 🙂
        Au plaisir de vous croiser peut être un jour Madame.
        Avec tous mes respects.
        Bien à Vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.