Le gode ceinture : Rencontre métro, formation (8)

gode ceinture

Le gode ceinture

Le gode ceinture va entrer en piste…

Elle se masturbe devant mes yeux et utilise maintenant son talon aiguille pour me griffer le dos ou secouer ma queue. Ensuite, elle commence à rapprocher le gode ceinture pour s’en équiper.

Cependant, nous sommes interrompus par la sonnerie de son interphone.

Elle attrape un masque en se levant, le pose sur mes yeux et le serre avec la cravate dont j’avais réussi à me débarrasser. Je suis toujours menotté et j’en profite pour frotter ma  queue sur le tissu du canapé. Tellement j’ai envie de jouir, je sens ma queue mouiller.

J’entends ma Maîtresse répondre à l’interphone, dire à peine quelques mots. Il s’agit, certainement,  d’un vendeur de porte à porte. Ensuite, elle revient vers moi. Elle bouge derrière moi et commence à claquer mes fesses avec la cravache. Je me contracte puis me relâche. Je crains les coups qui montent en puissance. Il y a, ensuite, une petite pause. J’arrive à percevoir le bruit des touches sur son téléphone. J’ai la certitude qu’elle doit encore me filmer dans cette position.

Elle pose le gode ceinture sur mon dos, encore sensible, à cause de ses griffures. Puis, elle le fait avancer et reculer sur celui-ci pour simuler la pénétration. Elle se positionne de nouveau devant moi sur le canapé et me fait sucer le gode ceinture.

Arrivée d’une amie

J’entends le claquement de la porte de nouveau, et ma Maîtresse dire :

-Entre ma chérie, je t’attendais pour te présenter mon nouveau jouet du jour. Je l’ai découvert ce matin dans le métro. Il est, déjà, à mes pieds et prêt à se faire baiser. Regarde comme il suce bien. Lui aussi, il aime sucer ! Tiens, prends mon téléphone et filme cette salope entrain de sucer ce gode. Evite mon visage !  mais pas le sien, bien au contraire ! Envoie toi la vidéo, comme ça, si tu as envie de t’en servir un jour.

L’amie de ma Maîtresse ne dit pas un mot, ce qui me fait craindre le pire. Est ce un homme ou une femme ? Elle a dit « ma chérie » tout à l’heure, mais sa perversion pourrait très bien avoir fait exprès pour me tromper.

Ma Maîtresse se relève, et retourne derrière moi. Elle recommence à m’asséner des coups de cravache. Cela a pour conséquence, après de multiples contractions, d’éjecter assez facilement le plug qui se trouvait encore  en moi. Je ressens une forme de soulagement. Je n’ai pas senti que l’autre personne dans la pièce avait pris la place de ma Maîtresse.  Le gode se balade de nouveau sur mon dos, et ma Maîtresse me dit :

-Fais moi honneur et fais jouir ma copine !

Ma Maîtresse jouit !

Et je sens deux mains se poser sur ma tête et me diriger vers son sexe. Il s’agit bien d’une femme. Je sens une odeur bien claire de désir féminin, comme si elle avait déjà envie depuis longtemps. Ma Maîtresse positionne le gode ceinture puis lubrifie de nouveau mon petit trou. Elle glisse un petit tube à l’intérieur et injecte une quantité importante de lubrifiant. Le gode aussi est lubrifié par ses soins et elle pousse lentement à l’entrée.

-Allez mon chien, pousse fort comme tout à l’heure et accueille ta Maîtresse bien en toi ! Continue à te concentrer à bien lécher ma chérie, elle le mérite largement ! : relance t-elle en éclatant de rire !

La tête du gode ceinture vient de rentrer. Je relève la tête mais l’amie de ma Maîtresse me replonge dans son sexe. Ma Maîtresse ne s’arrête plus et s’enfonce en moi. Je me sens totalement pris, un vrai chien-salope, et les allers-retours incessants qu’elle va faire sans quasiment aucun arrêt. J’ai le cul en feu, mais elle va jouir d’excitation cérébrale et physique des frottements de la ceinture du gode sur son clitoris !

A quelques secondes de ma Maîtresse, je ferai jouir par ma langue, la copine de ma Maîtresse. Bien que cette dernière m’ait enlevé le bandeau pour retrouver la vue, les mains de cette amie me maintiendront trop fermement sur son sexe pour que je puisse l’apercevoir avant qu’elle ne jouisse aussi !

Ma sex friend prend sa revanche !

Ma Maîtresse laissera la queue fichée dans mon cul se détachant de celui ci par les sangles.

Argghhhh, je relève la tête, fier d’avoir fait jouir ces deux femmes, avant de me rendre compte que c’est ma sex-friend que je viens de faire jouir. Elle vient de tout filmer comme lui a proposé ma nouvelle Maîtresse.

-Ah, tu voulais lécher, sucer et bien je vais te baiser aussi maintenant !

Couplant le geste à la parole, elle prit la place de ma Maîtresse en harnachant du gode encore en moi. Elle me baisa plus par fierté de m’humilier qu’autre chose. Je suppliais qu’elle arrête les larmes aux yeux. Elle jubilait après avoir été déçue.

Elle me claqua le cul et me mordit la fesse droite au sang !

Ma maîtresse et ma sex-friend presque de concert :

-Je crois qu’on va faire de toi une bonne salope à disposition du plaisir des femmes.

Ma sex-friend ajoutant :

-j’adorerai le faire percer comme signe d’appartenance.

Je devenais alors un mâle soumis au service de ces dames, même si ma fierté en prenait un coup, je ne pouvais rêver meilleure situation au final…

Articles similaires:
LA MÉTAMORPHOSE DE MON NOUVEAU SLAVE (PART VII) : DRESSAGE DE MON SOUMIS
Comment je suis devenu une salope soumise
La sublime Maîtresse et son jeune esclave
Ne jamais être familier avec sa supérieure hiérarchique au travail ! (1) : Surprise !
On ne naît pas soumis … On le devient
Régression (2) : Esclave de ma femme dominatrice
L'immeuble (2) : le sex toy soumis de la mère de famille
Tranche de vie avec une jeune femme dominante
Mari soumis Offert aux copines de sa femme (6)
Fétichiste des jolis pieds de ma collègue (1)
Homme soumis le temps d'un jeu de rôle (1)
Séance punition pour le soumis : dressage en vacances 4
Soumis Sex-toy : Dressage imprévu (6)
Prof soumis à son étudiante dominatrice (17) : partie BDSM
Offert à une collègue dominatrice : Supérieure hiérarchique domina (6)
Jeanne, dominatrice raffinée ou l'éducation matriarcale


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.