Homme soumis à l’essai (4)

Retour de la Maîtresse des lieux !

Je me relève et je vais me mettre au travail. Je me rends compte qu’il me sera difficile de tout finir avant ton retour vu le « bazar » laissé par tes enfants dans leurs chambres. J’espère que Charles saura te donner du plaisir …. Longtemps.

Il est 15h quand tu rentres. Je n’ai pas tout à fait fini de ranger les jouets mais tout est propre. Je pense que tu ne verras pas ces quelques jouets laissés par ta fille sous son lit.

-Allez dépêche toi de venir ici, je ne devrais pas avoir à te le dire ! allonge-toi vite, je ne veux pas que tu en perdes une goutte nom d’un chien.

Je fonce dans l’entrée, tu as déjà quitté ton legging. Je me couche sur le sol et Tu t’assoies immédiatement sur ma bouche. La semence de Charles a commencé à couler hors de ton vagin sur tes cuisses qui se collent à mes joues. Il a bien joui et il en reste encore à nettoyer.

-Pas d’orgasme maintenant faut que je bosse. Je prends une douche et je m’y mets.

Tu Te relèves et Tu pars comme une flèche à la douche en laissant tomber ton legging, et ton sweet en route. Je me relève tout poisseux des joues et du cou, je récupère tes vêtements et les emmène à laver. Quand je reviens de la buanderie, Tu es déjà à ton bureau en robe de chambre en satin en train de travailler. Je file ranger la salle de bain et changer les serviettes. J’en profite pour me nettoyer un peu le cou et les joues. Puis je retourne finir de ranger la chambre de ta fille.

homme soumis

Dix coups de cravache pour l’homme soumis !

Enfin, je reviens me positionner sous le bureau. Tu écartes les cuisses et je pose mes lèvres contre les tiennes. Ma langue commence sa douce caresse.

-J’ai failli attendre ! Tu n’as rien oublié ?

-Euh ..

-Va chercher la cravache, J’ai dix coups à te donner !

J’abandonne à regret ta grotte d’amour et je cours chercher la cravache. Ensuite, je me mets en position là dans le salon, face à la baie vitrée et j’encaisse les dix coups promis. Tu me tends la cravache.

-Voilà, va la ranger et reviens vite !

Je cours la mettre dans la chambre puis je reviens me glisser entre tes jambes

-Ne crois pas que je ne me suis pas aperçue que tu n’avais pas fini de ranger les chambres !

J’esquisse un léger recul de ma tête pour me justifier mais ta main vient me la maintenir en position.

-Je ne t’ai rien demandé. C’est un fait, c’est tout ! C’est dommage, car vu la qualité de tes prestations avec Ta langue j’avais décidé que, cette nuit, tu n’aurais pas le collier autour du cou. Alors non seulement tu viens de la perdre cette liberté mais en plus je suis obligé d’y ajouter un petit « plus »

Un plug pour la nuit pour l’homme soumis !

Je tressaille, ma bouche se sèche instantanément, et ta vulve elle se liquéfie…. Je ne sais pas à quoi tu penses là, mais il semble que cela t’excite.

-Tu porteras un plug pour la nuit.

Merde, là je ne pensais pas qu’elle s’amuserait de cela. Mon cul, je n’avais pas envie que tu y touches.

-Je sais qu’on en avait parlé, que ton cul tu ne voulais pas que j’y touche et en plus je t’avoue que ça ne m’a jamais attiré. Mais là je veux que tu comprennes que TU es à moi, que JE décide de TOUT pour toi. Et ton cul … ben il est aussi à moi. Comme tout le reste de ton corps d’homme soumis. C’est clair dans ta tête j’espère…

J’avale ta liqueur avec délectation mais j’ai la hantise de cette nuit !

-Maintenant va chercher les courses dans la voiture et range tout. Dépêche-toi, je n’ai pas envie de bosser sans ta langue !

Je me lève et me dirige vers la porte. Je me retourne vers toi

-Nu ?

-Ben oui et alors ? Mais ne t’inquiète pas, mon premier voisin est à 300m et il est à moitié aveugle. Allez trouillard, sinon je me fâche !

Nu pour aller chercher les courses dehors !

Je franchis la porte la boule au ventre puis je regarde à droite, à gauche, personne. Je file à la voiture à quelques mètres de la porte et rapporte les courses en un temps record. En fait, je n’ai même pas senti le froid alors que la température avoisine les 5°C. Je referme la porte, complètement liquéfié de trouille. Tu ris.

-Range tout et reviens tout de suite !

Je file à la cuisine, range tout et reviens me glisser sous le bureau

Plus d’une heure se passe puis de nouveau tu appuies ma tête sur ton sexe, ma langue s’active plus vite, plus fort et tu jouis …. Inondant ma bouche encore une fois

-Ahhhhh ça fait du bien ! Tu es doué quand même. Tu es endurant aussi. Un bon point pour te garder !

Préparation du repas du soir

Je ne sais pas si je dois me réjouir …

-Bon, tu vas préparer un repas pour deux pour ce soir.

-Pour deux ?

-Oui, j’ai demandé à Charles de venir diner. Tu vas nous préparer un bon petit plat et tu nous serviras

-Nu ?

-Ben oui ! Normal qu’il ait envie de voir celui qui déguste sa semence ! Tu sais dès l’instant où il a l’exclusivité de mes orifices, il s’en fout ! Donc tu nous serviras le repas puis ensuite on avisera. Ok ?

-Oui Madame

J’angoisse de me retrouver face à Charles, nu et encagé, j’en suis malade de trouille.

L’heure arrive vite, Tu pars prendre une douche.

-Viens me sécher et prépare-moi ma jolie culotte noire et mon bustier avec mes jarretelles et mes bas noirs avec les dentelles. Ma robe longue fendue aussi. Le grand jeu ce soir !

Je te prépare tes atours et t’aide à te préparer, Comme la veille, je parfais le rasage de ton intimité puis tu pars rejoindre ton chéri. Je mets la table pour deux ….



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.