Homme soumis : esclave de pieds

esclave de pieds

Esclave de pieds de Maîtresse Tania

C’était un jour d’été, très chaud, environ 39 degrés celcius. A 15 heures, je reçus un sms de ma Dominatrice, Maîtresse Tania :

« Je viens de sortir du travail, prépare-toi et attend moi ! »

Cela faisait déjà presque 3 mois que j’étais devenu son soumis, son esclave de pieds. Pendant ces trois mois, elle m’avait bien dressé. Donc, je compris immédiatement  ce que je devais faire.

Je commençai d’abord par me déshabiller, puis je mis sur mon cou le collier de chien qu’elle m’avait acheté. Ensuite, je me mis à quatre pattes devant la porte en attendant que Maitresse Tania arrive.

L’esclave de pieds accueille sa Maîtresse !

Durant ces trente minutes d’attente, je ne pus m’empêcher de penser à elle, cette belle jeune Femme de 25ans, brune,1m65, avec des cheveux châtains et une taille mince. J’ai pensé à tout ce qui c’était passé depuis notre première rencontre. En fait, j’étais fasciné par l’évolution de notre relation. Ainsi, je  trouvais tellement incroyable le fait que Maîtresse Tania avait très vite fait de moi un esclave de pieds. Tout ça me faisait bander très fort.
Le son de la clé dans la serrure m’arracha de mes pensées. Lorsqu’elle entra, je la saluai en déposant humblement un baiser sur chacun de ses pieds comme elle me l’avait appris. Elle était chaussée d’une paire d’escarpins en cuir noir, qu’elle avait surement dû porter toute la journée.
Elle posa son sac sur mon dos et m’ordonna de la suivre.  Ainsi, je la suivis à quatre pattes vers le salon où elle s’installa confortablement sur le divan puis elle me donna un ordre :
-met-le sur la table et va me servir une boisson fraîche !
-Oui Maîtresse ! : lui répondis-je.

L’esclave de pieds se déshabille !

Ensuite, je partis dans la cuisine pour lui servir un Coca. À mon retour, elle me fit attendre à genoux devant elle plusieurs minutes. Elle tapota sur son portable, avant de me donner l’ordre de déposer le plateau sur la table basse à côté d’elle.
-tu sais que je veux te voir nu, sale chien?
-Oui Maîtresse !
-Et pourquoi tu gardes sur toi ce putain de boxer?
Je restai muet.
-Rappelle-moi tout à l’heure, ta punition! Et maintenant, tu as 10 secondes pour aller le retirer! Vas y!
Je me rendis, donc, dans ma chambre très vite puis je  revins prendre ma place aux pieds de ma Maîtresse.
-tu as  cinq secondes de retard. Aussi, tu seras aussi puni pour cela.
-Oui Maîtresse !
-Maintenant, déchausse moi!
Je saisis, délicatement, son pied gauche et je retirai son escarpin. La chaussette beige fine laissait apparaître ses orteils et les ongles parfaitement vernis de marron foncé. Je reposai le premier pied sur ma cuisse pour déchausser le deuxième. Elle remua ses pieds devant mes yeux.
-Comment trouves-tu mes pieds?
-Ils sont très jolis Maîtresse.
-Tu veux les embrasser? Les lécher?
-Oui Maitresse !
-Pas maintenant ! Tu dois attendre ma permission. Compris?
-Bien sûr Madame.
-Maintenant renifle ma chaussure!

L’esclave de pieds prend soin des pieds de sa Maîtresse !

Je baissai la tête, mettant mon nez dans l’intérieur de sa chaussure puis je me mis à l’humer. Le mélange de l’odeur de transpiration avec celle du cuir me pénétra les narines. Ensuite, ma Maîtresse posa un pied sur ma tête et l’autre sur ma nuque pour plus de confort. Puis elle commença à me donner des instructions.
-Plus fort… ! Je veux t’entendre… Vas y mon chien, à plein poumon ! Montre-moi que tu aimes mon odeur !
Au bout de 15 minutes, elle m’interrompit et m’ordonna de lui embrasser les pieds.
J’abandonnais donc ses escarpins puis je me mis à embrasser ses magnifiques petons, avec douceur au début, puis de plus en plus fort. En fait, je mis toute ma passion dans chaque baiser que je déposais chaleureusement sur les jolis pieds de ma Maîtresse.
Mon cœur battait comme celui d’un athlète en pleine compétition. Mon sexe comme était en effervescence. Enfin, je sentais mon corps à la fois chaud et froid.
Satisfaite de me voir ainsi, elle me demanda d’un ton plutôt moqueur :
-Pourquoi embrasses-tu mes pieds?
-Parce que vous êtes ma princesse… Ma maîtresse adorée… Et Vous devez être toujours vénérée et cajolée.
-Et toi? : ajouta-t’elle en souriant.
-Je suis votre larbin, votre esclave, votre soumis, votre esclave de pieds qui doit obéir docilement à tous vos ordres… Mon seul objectif est de vous satisfaire et vous faire plaisir.
Elle se mit à rire joyeusement. Le fait d’être humilié à ses pieds m’a vraiment fait du bien, mais ce qui m’intéresse le plus et de la voir tellement heureuse.
À suivre.
[amazon_link asins=’B07838PRTF,B0779TG33N,B06XDQPJZD’ template=’ProductCarousel’ store=’shopandco04-21′ marketplace=’FR’ link_id=’04f247c8-078d-11e8-be8b-0be52b200f9e’]

Du même auteur



    Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
    2 comments on “Homme soumis : esclave de pieds

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.