Homme soumis fétichiste des blouses en nylon (2)

soumis fétichiste

Début de l’inspection du ménage

Mon ménage terminé, il est temps de convier Mademoiselle Marina pour l’inspection. Ai-je été à la hauteur des exigences de Mademoiselle Marina et réussi mon examen de femme de ménage ? C’est le moment de vérité. Je veux lui prouver que dans tous les cas, j’abandonne à ses pieds ma condition d’homme libre pour me consacrer entièrement à sa volonté.

-Madame, n’hésitez pas à me corriger si la moindre chose vous déplait : lui dis-je avec assurance, certain de la qualité de mon travail.

L’inspection commence bien, et Mademoiselle Marina semble satisfaite. Je la suis comme sa soubrette, les bras croisés dans le dos, au garde à vous dès qu’elle s’adresse à moi.

-C’est bien ici !

-Merci, Madame !

Mais lors de l’inspection du salon, elle remarque de la poussière sur une étagère en passant son doigt. Elle me regarde sévèrement :

-Ce n’est pas terrible ici !

Je réalise alors que j’ai complètement oublié de nettoyer cette étagère. Je suis confus, humilié. Moi qui pensait pouvoir me prétendre femme de ménage, j’ai encore du chemin à faire. Et je suis prêt à en subir les conséquences.

-Je vous présente toutes mes excuses, Madame. Aussi, je vais tout de suite reprendre cette étagère. Je vous demande pardon et accepte d’être réprimandé pour cela.

Ainsi, je viens de lui tendre une perche, espérant alors une punition corporelle. Mais elle me répond simplement :

-Ca va pour cette fois, mais que cela ne se reproduise plus !

Je baisse la tête et lui répondant avec la plus grande humilité :

-Bien, Madame !

Heureusement, ou malheureusement pour moi, Mademoiselle Marina se montre satisfaite du reste de mon travail. Pas de correction aujourd’hui pour moi.

Après le ménage, repassage !

Mademoiselle Marina doit maintenant cuisiner. Après plus de 3 heures de ménage, je pensais en avoir fini avec le nettoyage. Tout naturellement, je lui demande :

-Madame, que puis-je faire pour vous servir maintenant, peut être de la cuisine ?

Je m’imaginais déjà à ses ordres dans la cuisine, elle portant ce joli petit tablier rose qui est accroché à coté du frigo, moi dans ma blouse et mon tablier en nylon. Mais non. Elle me tend une bassine de linge propre.

-Non, vous allez me faire du repassage pendant que je cuisine !

Voilà qui me remet à ma place: celle d’une domestique au service de sa Maîtresse. Il ne me reste plus qu’à obéir. J’installe ma table à repasser dans la cuisine afin de rester près d’elle, ce qui nous donne l’occasion de discuter. Elle enfile son petit tablier rose. Elle est sublime dans cette tenue avec sa petite robe noire. J’ai envie de m’agenouiller devant elle.

Mademoiselle Marina m’explique que la cuisine est son petit plaisir. J’en profite pour lui vanter mes talents en la matière. A ce stade, nous nous vouvoyons toutes les deux et j’ai vraiment envie de faire une pas de plus vers ma soumission. Je lui dis :

-Madame, je serais ravie que vous puissiez me tutoyer, c’est de coutume entre une femme de ménage et sa patronne.

Ce à quoi elle me répond :

-Très bien, si c’est ce que tu veux !

Elle semble trouver cela tout à fait normal sans qu’elle me propose de la tutoyer. De toute façon, j’aurais refusé par respect. Nous venons de faire un pas de plus dans notre relation vers la domination féminine.

Bonne à tout faire de Mademoiselle Marina

Mademoiselle Marina interrompt son travail pour se préparer un thé. Je m’empresse de l’interrompre.

-Madame, permettez-moi de faire votre thé, c’est pour moi un plaisir de vous servir !

Et me voila officiellement sa bonne à tout faire. Elle en profite pour en savoir un peu plus sur moi. Je lui explique que j’ai choisi ce métier par vocation, car j’ai toujours aimé servir les femmes. Elle me sourit en retour. Aurait-elle une expérience en la matière ? Je saute aussi sur l’occasion pour lui demander ce qu’elle pense de ma tenue, explicitement féminine. En tant que soumis fétichiste, J’ai toujours ressenti un immense plaisir à être exhibé en blouse de nylon féminine devant des femmes, comme si c’était pour moi un moyen de réfuter ma virilité en leur avouant mon désir de féminisation et soumission.

-Puis-je me permettre de vous demander ce que vous pensez de ma tenue, Madame ? J’attache une grande importance à mon apparence et hygiène, d’ou le port d’une blouse et d’un tablier en nylon, très pratique pour le ménage .

J’ai volontairement enfoncé le clou en espérant une réponse humiliante dans laquelle elle m’avouera me trouver ridicule dans cet accoutrement de ménagère d’un autre temps. Mais à mon grand étonnement elle me rétorque :

-Je trouve que cela fait très professionnel.

Officiellement femme de ménage de Mademoiselle Marina

Je suis sous le choc et le charme. Mademoiselle Marina vient d’accepter ma tenue pourtant si féminine. Je pousse alors encore plus loin le questionnement afin de mettre en évidence mon gout pour la féminisation.

-Mais vous ne trouvez pas que c’est un peu trop féminin ? Mon coté féminisé ne vous dérange pas ?

Elle me répond alors :

-Pas du tout, je trouve même que cela te va bien !

J’ai du mal à contenir mon émotion, et je ressens alors ma petite culotte se gonfler à nouveau de plaisir. Me voila femme parmi les femmes. J’ajoute alors :

-Merci Madame pour votre grandeur d’esprit !

Ce à quoi elle me répond simplement par un petit sourire coquin.

Je renchéris :

-C’est un honneur et un plaisir pour moi de vous servir comme femme de ménage, Madame.

Elle me reprend :

-Tu peux dire homme de ménage !

Je me permets de lui répondre :

-Sauf votre respect, Madame, j’aime être appelé femme de ménage. Il s’agit pour moi d’une question de respect et d’équité. Pourquoi le masculin devrait il toujours l’emporter ? De très nombreuses femmes ont fait ce métier avant moi et c’est leur rendre respect et hommage que de garder le nom de femme de ménage. C’est aussi ce qui justifie ma féminisation, Madame. Et puis on dit bien aussi Sage Femme et pas Sage Homme, n’est ce pas Madame ?

A l’écoute de mon « coming out » de féminisé, Madame Marina finit par adhérer à mon point de vue.

-C’est vrai, tu as raison !

Me voila donc officiellement, femme de ménage de Mademoiselle Marina. Je suis alors sur un petit nuage, je me sens alors femme, et si bien avec cette jeune femme qui d’ici peu de temps deviendra ma Maîtresse…

 [amazon_link asins=’B079Q3Z2XJ,B01J3KXYGO,B01F5BR4W0′ template=’ProductCarousel’ store=’shopandco04-21′ marketplace=’FR’ link_id=’75c85f9e-14fc-11e8-adde-cdf44a72e31c’]



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
2 comments on “Homme soumis fétichiste des blouses en nylon (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.