Ingrid, splendide domina : Soumis transformé en sex-toy

Soumis transformé en sex-toy : La confession de Bernadette. II Maîtresse Ingrid, splendide domina

Suite de la transformation de mon slave soumis en sex toy

 

Premier rendez-vous

Maîtresse Ingrid, splendide domina, n’a pas tardé à me fixer un rendez-vous. Elle m’a envoyé un sms pour me convoquer chez elle deux jours plus tard, un vendredi à 18h. Aucune indication si ce n’est qu’elle comptait sur ma ponctualité et que je devais suivre à la lettre ce qu’elle me demanderait.

Je suis arrivé à son immeuble à l’heure précise. J’ai sonné comme elle me l’avait dit…. Et comme je le craignais, elle a attendu dix longues minutes avant de me répondre. J’étais dans un état d’excitation violent. Mon cœur battait fort, mes tétons picotaient et mon sexe commençait à durcir et se dresser. J’avais envie de la rappeler, sans oser. J’ai laissé entrer deux  locataires qui proposaient de m’ouvrir la porte mais je savais ce qui était attendu de moi : attendre son bon vouloir. Je suis monté à pied au 4ème étage, trop nerveux et tendu pour prendre l’ascenseur. Un peu d’exercice physique me permettait de me calmer. J’ai frappé à la porte, accueilli par un «entre ! » sonore. A peine la porte refermée derrière moi, elle a ajouté :

-déshabille-toi et viens dans le salon en rampant, te présenter devant ta Maîtresse !

Je n’ai pas traîné, impatient de me trouver aux pieds de Maîtresse Ingrid et surtout de la voir. J’avais prévu des vêtements faciles à enlever, un minimum de boutons et des chaussures sans lacets. Après trois minutes, je me suis mis à ramper vers ma Maîtresse.

splendide dominaPrésentation à Ingrid, splendide domina

J’ai levé timidement et discrètement les yeux en arrivant devant Maîtresse Ingrid, splendide domina. J’ai été ébloui à sa vue. Elle portait une blouse blanche échancrée, sans soutien, qui permettait de deviner une jolie poitrine pas très grosse, une jupe en cuir noir, qui lui arrivait bien au-dessus du genou, des bottes à talon aiguille. Elle était l’image de la Maîtresse à laquelle un soumis rêve en s’endormant le soir. J’ai senti mon sexe à nouveau durcir.

-A genoux, immonde larve, présente-toi à celle à qui tu appartiens maintenant !

-Je m’appelle Francis Maîtresse, je vous supplie de bien vouloir prendre en main mon éducation pour faire de moi votre esclave et un serviteur digne de vous obéir.

En prononçant ces paroles, mon sexe s’est mis au garde à vous, bien dressé et dur. J’étais incapable de le contrôler bien sûr. Cela n’a pas échappé à Maîtresse Ingrid qui n’a pas hésité et a brandi une cravache pour m’asséner plusieurs coups de plus en plus violents sur le sexe, jusqu’à ce que le mal me fasse débander.

-Dorénavant, c’est moi qui contrôle ta sexualité et ne t’avise pas d’essayer de m’impressionner par des érections intempestives. Nettoie mes bottes avec la langue !

Nettoyage des bottes avec la langue

Je me suis exécuté avec plaisir et j’ai commencé à lécher soigneusement une botte et puis l’autre, suivant le mouvement de Maîtresse Ingrid et suçant ses talons aiguille lorsqu’elle me les a présentés.

Elle m’a ordonné de retirer ses bottes délicatement puis de bien nettoyer ses pieds et ses orteils. Je retrouvais les jeux de mon enfance, subjugué par une femme superbe. J’étais comblé de devoir lui obéir. Ses pieds avaient eu chaud dans ses bottes et exhalaient une légère odeur qui m’excitait, j’ai passé soigneusement mes langues entre ses orteils, puis sur la plante des pieds, jusqu’à sentir un frémissement de Maîtresse Ingrid. Elle m’a ordonné de remonter lentement le long de ses jambes et de ses cuisses, ce qui a remis en route mon érection. Heureusement, Maîtresse Ingrid savourait mes coups de langues et ses yeux étaient mi-clos, ce qui m’a permis d’échapper à la cravache.

Premier orgasme de Maîtresse Ingrid

Mes lèvres sont remontées lentement, petit bisou par petit bisou jusqu’à arriver au haut des cuisses, là où la peau est un peu plus tendre et tellement excitante à sentir et à effleurer. Surtout que passant d’une cuisse à l’autre, j’apercevais la chatte lisse de ma Maîtresse et je sentais son excitation monter.

-J’espère que tu suces bien les clitoris, esclave, fais-moi apprécier tes talents !

La gorge serrée par le désir de bien profiter de cette invitation, j’ai enfoui mon visage dans l’entrejambe de Maîtresse Ingrid, cherchant le clitoris de la langue, puis l’entourant de ma bouche pour bien le sucer. J’étais au comble de l’excitation et je me  concentrais pour que mon sexe devenu bien dur n’explose pas. Heureusement, Maîtresse Ingrid aussi était proche de l’explosion et elle m’a ordonné de lui pénétrer la chatte de ma langue. Ma bouche s’est plaquée contre son sexe. Ensuite, je l’ai pénétrée de ma langue le plus profondément que je le pouvais, m’abreuvant de son jus qui commençait à couler abondamment. Jusqu’à jaillir dans ma bouche, dès qu’elle  a eu son orgasme.

Fin du premier rendez-vous

Elle n’est restée assise que quelques instants, se levant brusquement  en rejetant mon visage et en m’ordonnant sèchement :

 -tu restes agenouillé, tête baissée et surtout tu ne te touches pas la bite !

Puis elle a disparu, je suppose dans la salle de bain, je l’entendais se laver en prenant son temps. Je mourrais d’envie de me toucher et de jouir, mon sexe était dans tous ses états et me suppliait de le faire exploser…

Elle m’a regardé d’un air méprisant en revenant au salon, jetant un œil sur mon organe viril et m’ordonnant :

-tu as 3 minutes pour jouir, branle toi en restant à genoux !

Elle s’est assise pour m’observer d’un air sévère. Je n’ai pas eu de mal à éjaculer en moins de trois minutes, le souvenir du clitoris de Maîtresse Ingrid ne m’ayant pas quitté.

-Tu nettoies tes déjections avec la langue, tu t’habilles et tu déguerpis. Je te ferai signe si j’ai envie de te revoir

Maîtresse Ingrid, splendide domina, n’a mis qu’un jour pour me rappeler. Ma première soumission commençait dans l’enthousiasme. Elle n’a pourtant pas duré…

 



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
One comment on “Ingrid, splendide domina : Soumis transformé en sex-toy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.