Interview de Maîtresse Sephora NOUR

IMG_5579

Peux-tu nous raconter ta première expérience de Domination ?

Je vais vous expliquer depuis le début. Dans mon enfance, j’ai toujours aimé avoir le dessus sur les garçons. J’aimais bien donner des ordres et commander. Certains garçons acceptaient très bien mais d’autres pas du tout.  J’aimais bien tenir tête à ceux qui se faisaient passer pour des petits durs.  A la fin, je finissais par avoir toujours le dernier mot. J’ai créé mon premier compte sur Facebook, il y a à peu près 3 ans. J’ai, ainsi, découvert en acceptant, comme ami, un homme avec un nom de soumis, qu’il me respectait et qu’il voulait lécher mes pieds.IMG_4612Ce comportement m’a beaucoup intrigué. Il voulait me rencontrer. À l’époque, j’étais très jeune. Par curiosité, j’ai accepté de le rencontrer. C’était un soumis très fétichiste de Reims qui avait fait le déplacement pour moi. Je lui avais menti sur mon âge. Cette première expérience et cette rencontre m’avaient complètement métamorphosée. Je me suis rendue compte que j’avais du pouvoir sur les hommes. Après, j’ai créé un deuxième compte sur Facebook de dominatrice avec pour nom : Sephora Nour. Bien sûr, j’ai essayé de trouver des soumis. Sur Facebook, les amis des amis sont venus me rendre visite et discuter avec moi. Evidemment, j’ai découvert grâce à eux beaucoup de pratiques. Leurs demandes affluaient de tous les côtés. Ainsi, je pratique déjà depuis trois ans ce qui veut dire que je commence à avoir un peu d’expérience dans le domaine de la domination.


Que penses-tu de la scène BDSM à Paris ?

Très jeune, j’ai fait la rencontre d’un homme soumis beaucoup plus âgé que moi. J’éprouvais beaucoup de sympathie pour lui. Il voulait me faire connaître le milieu des soirées BDSM. Il voulait également m’emmener sur les tournages mais comme vous vous en doutez, j’ai dû attendre quelques mois pour aller dans mes premières soirées.

 Bien sûr, j’ai découvert un monde complètement différent de ce qu’on connaît dans la vie de tous les jours. Dans ces soirées BDSM, les personnes sont ouvertes et n’ont aucun tabou. Elles se lâchent et se font plaisir sans arrière-pensée.

J’ai rencontré  plein de soumis et beaucoup de personnes connues qui sont devenus des amis.  J’étais très appréciée  étant donné que j’étais la plus jeune.

XTI_2810Les organisateurs m’invitaient gratuitement surtout chez Francis. J’étais présente pour la nuit « élastique », la nuit  « girl power » et pour la  soirée « soumission exquise » avec Michel Zinella.

Ils sont devenus maintenant mes amis. Par contre chez Karima Dom à la fetnight, j’ai toujours payé mon entrée.

J’apprécie énormément les soirées de Karima sauf que je les trouve un peu plus soft.  J’apprécie énormément l’ambiance et le fait d’avoir des hommes à mes pieds. J’adore sortir mon fouet ou ma cravache pour jouer avec.

Ces derniers temps, je ne vais plus beaucoup dans les soirées SM. J’ai commencé à fréquenter les soirées gothiques depuis quelques mois. Je me suis aperçue que j’y retrouvais des personnes croisées dans les  soirées BDSM.  En fait, j’ai réalisé que ces deux mondes étaient plus ou moins liés. J’ai également fréquenté quelques soirées libertines mais je n’ai pas trop aimé car on y croise surtout des femmes soumises.

Je ne regrette pas d’y être allée car cela m’a permis de découvrir un autre style de soirée.

 En ce qui concerne mes tenues, je vais les acheter chez « Demonia » ou alors à la boutique « Métamorph’Ose ».

D’ailleurs la propriétaire de cette boutique Martine et son mari sont devenus des amis.

Maintenant que je connais votre site, j’irai faire un tour également dans votre boutique et pourquoi pas commander pour me faire plaisir.


  

Quelles qualités un soumis doit-il avoir pour te plaire ?

 J’aime les hommes doux et serviables. Mon soumis doit toujours être à l’écoute de mes moindres désirs. Je veux un homme obéissant mais avec un tout petit peu de caractère, enfin pas trop juste ce qu’il faut.

Je suis un peu fainéante donc j’ai besoin d’un homme très attentionné qui me serve.

Je  n’ai pas honte de dire que si je dois me marier un jour, je choisirai un homme soumis et surtout pas un homme macho et dominant. 

 

soiree bdsm



Tu es maîtresse, modèle fetish. Quels autres projets as-tu ?

IMG_6698J’aimerais travailler dans une boutique pour fétichistes comme la boutique « Métamorph’Ose » de Martine.

En fait, je rêverais d’être la propriétaire d’une boutique qui proposerait des vêtements vinyle, en cuir, en latex et des accessoires SM.

Malheureusement, je n’ai pas pour l’instant les moyens financiers pour mener à bien un tel projet.

J’aimerais également organiser mes propres soirées BDSM et fétichistes.

 





 

Fin de l’entretien

 Voir les Videos de Maîtresse Sephora : http://www.thefemdomshop.com/sephora.php

 Godess_Sephora sur le site de rencontre Gynarchique Slave Selection

 

 

 

Articles similaires:
L’HOMME DE SA VIE : Comment le trouver ?
PRIÈRE DE GRATITUDE DU SOUMIS À LA FEMME DOMINATRICE (PART 1)
L'immeuble (4) : le bébé de la vieille dominatrice
La lope soumise des lascars : L'immeuble (5)
Homme soumis le temps d'un jeu de rôle (1)
Nouvelle vie de soumis (4) Formation de la dominatrice inconnue
Jeune femme dominatrice : La Déesse Masquée (5)
Prof soumis à son étudiante dominatrice (17) : partie BDSM
La drôle de secrétaire gynarchique et ses conquêtes (4)
MA PETITE AMIE DOMINATRICE (1) : je ne la reconnais pas !
Milady, ma nouvelle Maîtresse domina (3)
Retard avec ma Maîtresse dominatrice = conséquence imprévisible
Couple soumis à leur bonne dominatrice
Jeanne, dominatrice raffinée ou l'éducation matriarcale
Nouvelle nuit sous les pieds de mes deux Maîtresses dominas (5)
Homme soumis à son ancienne amie du lycée (2)

Du même auteur



    Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
    5 comments on “Interview de Maîtresse Sephora NOUR
    1. Bonsoir,magnifique commentaire et quelle expérience..!
      De mon côté je suis soumis depuis 5 ans ,j’ai toujours respecté et adulé les Dames et c’´est de plus en plus.
      Je vis à Metz en lorraine et ce n’est pas si facile de trouver une Dame Dominante non vénale .
      J’apprécie d’être utilisé sexuellement pour les besoins de ma Maîtresse femme.d’un couple,d’un trans.
      Ma recherche c’est bien réelle alors si une Dame ou un couple dominant recherchaient une boniche,une lopette Bi, un esclave,une sissi et bien je suis tout ça et je l’accepte pleinement.
      À bientôt…peut être.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.