Janine, dominatrice impitoyable, ma première Maîtresse (2)

dominatrice impitoyable

Enfin seul avec ma dominatrice impitoyable !

Ses amies sont enfin parties ! J’étais seul avec ma Maîtresse, dominatrice impitoyable.

-Et puis comment tu trouves mon petit cadeau, pas pire hein?

-Veux-tu vraiment mon avis?

-Non pas vraiment ! Je n’en ai rien à foutre de ce que tu en penses ! Mais je vais adorer quand tu viendras me lécher mon cul crotté devant mes amies. Cela va être très humiliant pour toi ! En plus, tout le monde va penser que ça vient de toi et que tu es un sale porc, un pervers. Je vais filmer la scène. A ma fête, on sera une vingtaine de  personnes. Je vais leur montrer la vidéo en leur expliquant combien j’étais sale et je sentais le cul.

En effet, j’ai une petite surprise pour toi demain. Je vais ouvrir la petite enveloppe que tu m’as donnée devant mes invitées et crois moi !  Cela va être très humiliant pour toi, ton cas va empirer. C’est toi qui as dit à Sophie que tu aimerais avoir une vache comme Maîtresse ! et bien tu vas voir que je serai la pire vache que tu n’aies jamais eue de toute ta vie, et j’espère que tu aimes le cul (rire).

-Maintenant, tu vas faire le ménage. Nous recevons à souper demain et je veux que ce soit propre. Je reçois 2 couples  d’amies,  en plus de Linda et Chantal. J’ai hâte de voir leur réaction quand elles vont arriver et qu’elles vont te voir nu.

Pour le souper, Janine a commandé une pizza. Quand le livreur sonne à la porte, Janine m’ordonne d’aller ouvrir. C’est assez gênant d’aller répondre nu. Quand j’ouvre la porte, je me retrouve face à une fille. Je n’oublierai jamais sa réaction quand elle m’a vu.

-C’est ton nouveau mec? : lance la livreuse.

-Non, c’est mon esclave sexuel, pourquoi?

-Pauvre toi !

Pris en photo par la commère du village !

Elle regarde ma queue en érection car Janine a joué avec.

-Tiens, je sais que tu vas raconter ça à tout le monde en sortant d’ici ! Alors, prends une photo de mon soumis si tu veux qu’ils te croient.

Avec son téléphone portable, elle prit une photographie de moi avec Janine. Quand elle partit, Janine me dit qu’elle la connaissait très bien et que  c’était la commère du village. Ainsi,  d’ici  une heure, tout monde dans ce village saura, que j’ai un esclave. Ensuite, elle m’avoue qu’elle a fait exprès de commander la pizza, pour que la nouvelle de ma présence se répande.

Le soir, j’avais terminé tout le ménage. Janine m’ordonne d’aller me laver, car elle veut que  je sois propre tout le temps. Après la douche, elle m’emmène dans sa chambre.

-Viens me manger la chatte, tu l’as bien mérité, mais c’est tout ce que tu as droit ! Je t’avertis, ! Pour le moment, je vais te permettre de me faire jouir avec ta langue et tu n’as pas le droit d’éjaculer. Si jamais ça t’arrive, je vais te punir sévèrement !

Quand je  commence à la manger, je me rends rapidement compte que cela fait longtemps qu’elle ne s’est pas lavée ! Ensuite, elle m’ordonne de me coucher sur le dos et là elle vient me faire un face-sitting mettant sa chatte dans ma bouche.  Elle se trémousse le cul dans mon visage et m’ordonne de ne pas arrêter de lui lécher la chatte jusqu’à l’orgasme. Moi, j’ai, juste, envie qu’elle prenne ma queue et qu’elle joue avec et me fasse jouir. Cependant, elle ne fait pas et elle me laisse ainsi sur ma faim.

Au service de ma Maîtresse

Pendant ce temps, je deviens de plus en plus cochon.  Ma libido augmente et je lui bouffe la chatte comme un défoncé. Ensuite, elle me mets son cul sur ma bouche et m’ordonne de lui manger.

-Allez mange- moi le cul avec la même énergie que tu y mets sur ma chatte !

Alors sans hésiter, je commence à rentrer ma langue et lui faire un va-et-vient comme si je la fourrais dans le cul, mais avec ma langue. J’ai une bonne idée de ce qui m’attendait ce lundi!

Quand j’eus terminé, elle m’avoua qu’elle avait beaucoup aimé et que j’étais très habile avec ma langue. Ainsi, elle comptait sans servir souvent et ne me laisserai pas me reposer souvent.

-Des cochons, comme toi j’adore ça !  Je n’en ai jamais eu un en ma possession et je vais en tirer profit au maximum. Je te confirme maintenant que je vais te garder pour la semaine.

J’étais fier de moi comme un enfant, j’avais été à la hauteur avec ma Maîtresse. Je lui avais apporter du bonheur.

J’ai dû la manger pendant pratiquement toute la soirée, pendant un film, pendant qu’elle jasait au téléphone. Ensuite, elle s’est étendue à plat ventre dans le lit avec son portable. Pendant qu’elle parlait avec ses amies, elle m’a ordonné de venir lui lécher le cul. Elle avait pris soin d’installer une web cam pour leurs montrer ce qu’elle me faisait subir. J’avais vraiment envie de la baiser et j’espérais qu’elle me le demande. Ainsi, à ma grande surprise elle me dit:

-Tu as été un bon garçon aujourd’hui ! alors prend moi et baise moi!

Soumis humilié !

Je ne me suis pas fait prier !  Elle voulait que je la prenne par en arrière. Malheureusement, cela n’a pas duré longtemps car j’étais trop excité ! J’ai passé toute la journée sans pourvoir avoir d’orgasme ! Alors, le moment venu, j’ai éjaculé très rapidement. Alors, j’ai pensé que Janine allait être très déçue et que je devais sûrement mériter une punition. Finalement, elle n’était pas fâchée. Elle m’a demandé de me coucher sur le dos. Ensuite, elle s’est agenouillée sur mon visage et m’a ordonné de tout avaler mon sperme qui sortait de sa chatte.

-Lave moi ! Je ne veux plus qu’il reste une seule goutte de ton sperme dans ma chatte !

J’avais le visage plein de sperme. Je devais bien sûr tout avaler. Quand elle eut terminé, elle a pris soin de ramasser le restant sur ma figure et de le mettre dans ma bouche.

-tu vois mon soumis tous le sperme qui va sortir de ta queue cette semaine et bien je vais te le faire manger. En plus, je suis sûre que tu aimes cela car tu es un sale porc.

Ensuite, ma dominatrice impitoyable reprend son portable et écrit à ses amies, « Vous avez vu les filles comment il est cochon mon soumis ! Il a mangé tout son sperme sans discuter ! »

En fait, elle avait laissé la web cam ouverte. Ainsi, Chantal et Linda avaient tout vu. J’étais encore une fois très humilié.

La première journée fut très éprouvante. La semaine s’annonçait longue.

A suivre



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.