Jeune homme soumis à la femme de ménage (2)

jeune homme soumis

Installation de la femme de ménage

Les jours suivants furent conformes à ce que Cathy m’avait promis. Je devins un jeune homme soumis. Elle commença par s’installer chez mes parents et à vivre une vie de déesse paresseuse et exigeante. Ensuite, la première chose qu’elle fit, fut d’amener son linge sale. Avant de m’ordonner de le laver, elle me choisit un ensemble string – soutien gorge particulièrement usagé.

-Voici ce que tu vas porter pendant ces 4 prochains jours. Je l’ai mis le week-end dernier et j’ai passé une soirée disons… agitée : me dit-elle avec un large sourire.

En effet, le string était souillé de traces blanches douteuses. Cathy était divorcée. Je ne m’étais jamais posé la question mais elle devait certainement profiter de la vie et disposer de nombreux hommes à sa guise. Elle me passa le string sur le visage et m’ordonna de respirer à fond, l’odeur était particulièrement forte, écoeurant mais en même temps animale et excitante. Cathy nota mon érection. Aussi, cela lui donna quelques idées, comme je pus le constater plus tard…

Durant les deux jours qui suivirent, j’appris à utiliser la machine à laver, à repasser, passer l’aspirateur, à faire la cuisine. Pendant ce temps, Cathy se reposait, lisait des magazines, téléphonait ou regardait la télé. Elle était toujours habillée de manière provocante et s’amusait de constater son pouvoir sur ma verge qui dépassait du string souillé de manière régulière.

Jeune homme soumis au service de la femme de ménage

Elle me surprenait, également, régulièrement dans mes tâches ménagères pour son bien-être personnel ou pour satisfaire sa libido. Cela allait de massages de pieds à de longues sessions de léchage de son minou ou de son anus. Les premières fois, une certaine pudeur l’obligeait à une hygiène parfaite avant de me contraindre à la lécher. Ensuite, elle fit le test en fin de journée, sans prendre le soin de se laver ou de se rafraîchir. Je dois dire avec honte que cela décuplait mon envie de la satisfaire, une fois la phase de dégout dépassée.

Quel bonheur de sentir une odeur de cuir mélangée à celle de la sueur entre les orteils, un sexe qui sent vraiment le sexe et non pas le savon et un anus aux effluves puissantes sous ma langue… Cela prouvait aussi à ma maîtresse que j’étais capable de partager sa plus stricte intimité. De plus, je sentis que cela lui plaisait énormément, et par un cercle (très) vicieux, cela me plaisait énormément également.

Bien entendu, elle tint sa promesse et me fit découvrir mon corps et surtout mon anus. Je n’imaginais pas qu’il puisse être une telle source de plaisir. Elle me prit dans toutes les positions possibles. Ainsi, j’en découvrais certaines qui me procurait énormément de honte et de plaisir. A ma grande surprise, je réussis même à atteindre l’orgasme une fois en me faisant pilonner, allongé sur le côté, ma maîtresse derrière moi et une jambe relevée.

Le jeune homme soumis prend du plaisir !

Je n’étais plus capable de maîtriser les longs jets de sperme. Cathy continuait de plus belle à aller et venir dans mon anus qui se rétractait autour de son phallus en plastique. J’entendais son rire et ses encouragements dans mon oreille :

-c’est bien, jouis ma belle…. encore, donne tout… !

Elle me caressait le gland qui tressaillait sous les giclées et je lâchais des petits cris aigus sous la puissance de l’orgasme…

-oui, vas-y, crie ma petite salope, c’est bon hein ?

Quand tout fut fini, mes cuisses tremblaient j’étais épuisé, un peu secoué par ce qui venait de se passer. Cathy dit :

-eh bien voilà, tu as réussi… ce n’est que le premier d’une longue série, tu sais, tu vas en redemander bientôt ma belle, je vais t’apprendre à réclamer de la bite dans ton petit trou, ma chérie. Qu’est ce que tu dirais d’une vraie queue ma belle ? Bien chaude et bien palpitante… j’en ai besoin aussi et la tienne n’est pas digne de moi… Hein ? ça te dirait que je nous trouve une belle queue bien virile ? Je suis sûre que je peux trouver un bon mâle idiot à qui je peux faire faire ce que je veux, ça te tente ?

Je me surpris à répondre positivement…



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
3 comments on “Jeune homme soumis à la femme de ménage (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.