La cage de chasteté

cage de chastetéHabitué à consulter quotidiennement un site dédié aux rencontres entre femmes et soumis avec cage de chasteté, Julien ne prêta pas attention au petit bureau nouvellement positionné derrière lui où s’était installée Anne, l’étudiante dont il était « le maitre de stage ».

Cette nouvelle venue ne manqua cependant pas de remarquer la page web ouverte sans gène où apparaissaient vraisemblablement différents profils de femmes. Elle sourit depuis son bureau, se disant que le travail n’avait pas l’air trop stressant dans cette entreprise.

Anne ne prêta pas plus attention à ce collègue en recherche de relation, jusqu’au jour où s’approchant de son bureau pour lui demander conseil sur son travail, elle constata que le site était différent d’un site de rencontre classique. Elle remarque que certaines photos affichaient des femmes vêtues d’une tenue brillante, exhibant parfois une cravache, d’autres fois leurs chaussures… Elle mémorisa l’adresse du site, mais souhaitant éviter tout embarras, elle se détourna de Julien et alla voir un autre de ses collègues à un autre bureau.

Le soir chez elle, elle entra l’URL du site et confirma ses suppositions. C’était bien un site de rencontre dédié au SM. Elle en discuta et rigola avec une de ses amies, puis se prit au jeu de se créer un profil sur le site afin de tenter de retrouver ce fameux collègue de travail. Elle effectua un filtre sur sa région et son âge estimé et réussit à trouver rapidement sa fiche de présentation. Elle se documenta avec intérêt sur ce nouvel univers durant plusieurs jours, avant de se décider à contacter son collègue de manière incognito uniquement à l’aide de son prénom.

Après un échange de quelques mails aux travers desquels Anne pris plus de renseignements sur la vie personnelle et les envies cachées de Julien, elle lui fit une proposition :

« Cher julien,

Au vu de nos échanges, je t’informe que je souhaite démarrer avec toi une relation exclusive de soumission. Je déciderai des modalités, ainsi que de la durée de cette relation. Sache simplement que tu ne pourras faire marche arrière.

Si tel est ton désir, il faudra que tu ailles acheter une cage de chasteté au sexshop du centre ville, et que tu demandes aux gérants de la mettre de côté pour Anne. Je désire ensuite te rencontrer et te l’apporter de manière originale. Inutile de me poser des questions à ce propos, tu n’en sauras pas plus pour le moment.

A bientôt,
Anne »

Suite à la lecture de cet email Julien, hésita quelques heures face à cette proposition étrange. Il avait envie de rencontrer cette personne qui éveillait ses désirs de soumission, mais il était tourmenté à l’idée d’acheter une cage de chasteté pour une personne qui pourrait ne plus donner signes de vie. Il sauta tout de même le pas et rendit au sexshop en question. Il trouva une cage de chasteté qui lui sembla correcte et la laissa après une explication – non sans gène – au gérant.

Il informa sa chère Anne, que le paquet avait été déposé auprès du gérant ce vendredi. Il n’obtint pas de réponse du week end et crût comprendre qu’on s’était joué de lui.

De retour au travail le lundi, il découvrit un petit paquet à son bureau surmonté d’une enveloppe libellée « A lire impérativement avant d’ouvrir ». Il s’exécuta et qu’elle ne fut pas sa surprise lorsqu’il lut la lettre :

« Cher Julien,

Je t’avais indiqué pouvoir te l’amener de manière originale, la voici :

Tu trouveras dans cette boîte l’achat que tu as effectué vendredi dernier.

Il ne te reste plus qu’à te diriger vers les toilettes avec cette boite, puis une fois positionnée, de déposer les clés à mon bureau… juste derrière le tiens.

J’espère que tu comprendras que je souhaite profiter de cette situation dans la discrétion sans devoir mettre tes collègues dans la confidence.

Anne. »

Rouge de honte, Julien perdit tout ses moyens et se demanda ce qu’il devait faire face à une telle situation qu’il n’avait imaginé. Il comprit qu’il n’avait d’autre choix que de s’exécuter pour le moment et réalisa donc ce qui lui était indiqué. Il se dirigea vers les toilettes et ouvrit la boite. Le positionnement de l’objet fût très délicat à partir du moment où il se mit à se motiver… Le cage se referma sur son sexe exigu et endolori. Il revint alors à son bureau, cacha la boite vide dans son sac, et remit les clés discrètement sur le bureau d’Anne, sa stagiaire, qu’il n’osa même pas regarder, le visage toujours rougit.

C’est ainsi que le maitre de stage perdit son statut…


Du même auteur



    Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
    One comment on “La cage de chasteté

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.