La déesse Masquée (8) : impitoyable Maîtresse

impitoyable MaîtressePremier acte de désobéissance!

La déesse Masquée répondra rapidement à mon message pour me dire que non seulement elle veut me rencontrer tous les mercredis midis mais qu’elle attend beaucoup plus que cela. Dès le vendredi soir, j’eus à nouveaux la chance de passer une partie de la soirée sous les ordres de la Déesse Masquée. Le dimanche soir, je récupère mes enfants pour la semaine. Aussi, je tente d’expliquer à la Déesse Masquée que je ne pourrai pas être aussi disponible en soirée du fait de la présence de mes enfants. En effet, je ne m’imagine pas la recevoir avec mes enfants qui dorment à côté et laisser ma porte ouverte. Cela ne plaît pas à la Déesse Masquée, impitoyable Maîtresse !

-si tu n’exécutes pas mes ordres, je serai dans l’obligation de te punir !

Dimanche soir à 22 heures, je reçois un sms me donnant l’ordre de la recevoir dans 10 minutes. Je réponds par la négative à ma nouvelle Maîtresse. En effet, je ne peux pas prendre ce type de risque vis-à-vis de mes enfants. Je viens de désobéir à mon premier ordre. Je suis triste de la situation. Cependant, je considère que cela n’est pas compatible avec ma situation de père de famille. Sa réponse me glace totalement !

-tu imagines le risque que tu prends ! Petit rappel ! J’ai des images de toi !

Je tente de lui répondre que je ne peux pas prendre ce risque vis-à-vis de mes enfants. Je ne peux pas laisser la porte ouverte et ne pas savoir qui rentre dans mon appartement. N’ayant  pas reçu de réponse, ma nuit fut compliquée !

Nouvel ordre de mon impitoyable Maîtresse !

Le lendemain matin, la vie reprend ses droits, rythmée par les obligations paternelles. J’arrive au travail mécaniquement.  Je me demande ce qui va se passer car je n’ai plus de nouvelle de mon impitoyable Maîtresse.

Je n’ai pas reçu de réponse à mon sms envoyé ce matin dans lequel je lui souhaitais une bonne journée.  Il en sera de même les jours suivants. Pourtant, j’avais continué à envoyer un sms matin et soir pour lui souhaiter une bonne nuit ou une bonne journée.

Puis, le mercredi matin,  j’étais en train de travailler depuis chez moi quand à 11H45, je reçus un sms!

-à poil et en position !

Je dois avouer que j’avais imaginé qu’elle ne viendrait pas et donc je n’étais pas du tout préparé.

Donc, je dois me dépêcher pour être dans la situation demandée dans les 10 minutes.

Je suis nu, cagoulé, dans l’entrée, porte ouverte, avec un bracelet à chaque membre.  Le matériel est installé sur la table basse et la cravache est dans ma bouche. Je regarde ma montre. Je suis prêt dans les temps.

La porte de l’ascenseur s’ouvre et immédiatement après, la Déesse Masquée est là. Elle prend la cravache de ma bouche. Je me baisse pour baiser ses pieds puis j’entends la porte se fermer. Un collier m’est rapidement posé à mon cou, accompagné d’une laisse qui se tend. Je suis donc en direction du séjour. Mes mains sont attachées ensemble. Je suis en appui sur quelque choses puis mes pieds sont aussi attachés entre eux.

Puni par mon impitoyable Maîtresse !

Je devine la Déesse Masquée, Maîtresse impitoyable, nerveuse de par ses mouvements. Sa voix me confirme cette sensation.

-Alors tu es mon soumis mais tu refuses d’obéir à mes ordres ?

-Maîtresse, je ne pouvais pas !

Je reçois un énorme coup sur les fesses. Je ne peux m’empêcher de crier tellement j’ai mal.

-Silence !

Je sens une main passer sous ma cagoule et introduire une boule dans ma bouche. Je suis maintenant équipé d’un bâillon boule.

-Vu que tu n’as pas exécuté mes ordres et de ce fait désobéi, tu vas être puni !

Je tente de répondre un oui maitresse mais le bâillon empêche toute possibilité de parler.

Les coups de cravache reprennent beaucoup moins forts mais réguliers.  A chaque fois, j’ai envie de crier mais cela ne servirait à rien !

Une correction très douloureuse !

Je tente parfois d’esquiver mais ma position m’empêche tout mouvement me permettant d’éviter la correction. Mes fesses me font de plus en plus mal. La douleur est de plus en plus diffuse mais présente entre les coups de cravaches. J’ai les larmes aux yeux ! Je ne rêve plus que d’une chose c’est que cela cesse mais cela durera encore un bon moment.  C’est enfin terminé. Mes fesses me brulent ! J’ai réellement très mal. J’ai aussi mal aux genoux du fait de la position.

Mon impitoyable Maîtresse semble prendre une pause, puis elle touche mes fesses simplement avec sa main. C’est douloureux ! Elle touche mon sexe et mes couilles, ce qui provoque un début d’érection. Je comprendrai plus tard qu’elle a tenté de me mettre une ceinture de chasteté. En effet, elle recommencera plusieurs fois ce jour-là puis lors de nos autres rencontres. Cependant, elle ne réussira pas car mon excitation au contact de ses mains empêcheront son envie. Elle retire mon bâillon boule.

-J’espère que tu auras compris que l’on doit obéir à sa Maîtresse !

-Oui Maîtresse !

– Nous allons en rester là pour aujourd’hui.  Je vais t’envoyer un mail. Je veux que tu me fasses des propositions.

Nous voilà repartis en direction de l’entrée, je lui baise les pieds et compte avant de retirer ma cagoule. Une fois la porte fermée, je regarde mes Fesses qui sont d’un rouge bien marqué, mon boxer sera douloureux ….



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
One comment on “La déesse Masquée (8) : impitoyable Maîtresse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.