La Maîtresse et ses filles (2) : 2 Princesses dominatrices

2 Princesses dominatrices

La Maîtresse et ses filles (2) : 2 Princesses dominatrices

Après nous avoir utilisé pour son plaisir, Louisa, la femme de ménage de Madame, nous conduisit dans la salle de bain pour nous nettoyer.

-allez les chiens dans la baignoire ! Il faut vous rendre présentable !

Le nettoyage à l’eau froide et au savon fût des plus rugueux. Louisa prenait du plaisir à nous voir ainsi. Elle rigolait et se moquait de nous. Louisa nous ordonna de sortir et de nous sécher.

-voici vos tenues pour la présentation à Madame !

La tenue se limitait à une cagoule, un collier et un string en cuir. Une fois habillés, Louisa nous accrocha une laisse au collier et nous ordonna de la suivre à quatre pattes.

-allez les chiens ! allons vous présenter à Madame et n’oubliez pas ! Ne parlez que si Madame vous y autorise !

Nous étions dans l’inconnu car la cagoule était fermée au niveau des yeux. Après avoir monté l’escalier, Louisa frappa à une porte.

-Madame, puis je entrer ?

Madame répondit :

-oui ! Tu peux rentrer Louisa!

-voici vos deux chiens Madame !,

-c’est très bien Louisa ! Tu peux les laisser là et repartir effectuer tes tâches !

Louisa répondit :

-oui Madame ! à vos ordres !

-bon mes chiens vous avaient passé les épreuves et vous voici prêt ! êtes vous toujours d’accord ? car cela demandera beaucoup d’obéissance et je ne veux que des chiens sérieux , alors les chiens ?

-oui Madame nous vous servirons avec obéissance et dévotion !

-c’est bien sachez que vous êtes là pour un cadeau que je fais à mes deux filles !

Cette phrase me fît frémir de plaisir car cela était mon rêve de servir une jeune dominatrice alors deux le paradis n’était pas loin.

Madame appela ces filles :

Laure, Mathilde venez dans ma chambre !

-oui maman ! on arrive !

La porte s’ouvrit et les deux jeunes filles entrèrent dans la pièce.

-oh maman ! c’est notre cadeau !

-oui les filles ! je vous l’avais promis voici les deux chiens que Louisa a présélectionné !

Les deux jeunes Maîtresses se mirent à rire aux éclats et s’approchèrent de nous.

-Maman je veux voir leurs yeux supplier d’être choisis ! : s’exclama une des deux Princesses dominatrices.

D’un coup sec, elle retira le bandeau de la cagoule. Ce fût la première fois que je vis mes trois Maîtresses. Madame était une très belle femme d’une quarantaine d’années  avec un regard autoritaire. Princesse Laure était une jeune fille de vingt ans, blonde d’une grande beauté avec un regard espiègle. Princesse Mathilde avait un look très différent de sa mère ou de sa sœur. Elle avait les cheveux teints en bleu, avec quelques kilos en trop mais un beau visage qui semblait très sévère. Elle aussi avait une vingtaine d’années.

Princesse Laure nous regarda et nous dit :

-bon les chiens ! je veux voir dans votre regard l’envie de nous servir. Vous allez lécher nos pieds tout en nous suppliant les chiens.

Nous commençâmes à supplier nos deux Princesses dominatrices. Je léchais les pieds de Princesse Laure avec dévotion tout en la suppliant de me garder. L’autre chien faisait de même avec Princesse Mathilde. Après plusieurs minutes, Princesse Mathilde nous ordonna d’arrêter.

Madame dit une phrase qui eut l’effet d’une bombe sur nous.

-bon les filles ! il vous faut choisir lequel vous voulez garder.

Je pensais que Madame allait nous garder tous les deux mais au final, il n’en était rien. Un sentiment de peur m’envahit moi qui rêvais de vivre ainsi. Les deux Princesses dominatrices riaient et parlaient de nous avec leur mère. Ce furent des minutes interminables pour moi. Je n’arrêtais pas de regarder ces magnifiques Maîtresses et je suppliais du regard d’être choisi.

Après plusieurs minutes, notre sort fut scellé. Madame s’approcha de nous :

-bon les chiens ! Mes filles ont fait leur choix !

Madame me désigna du doigt. Je fus envahi d’un sentiment de bonheur intense. J’embrassai ses escarpins pour la remercier de cette nouvelle.

-ne te réjouis pas trop vite chien ! Tu vas devoir faire tes preuves maintenant !

L’autre chien fût renvoyé malgré ses suppliques. Princesse Laure m’ordonna de les suivre a quatre pattes en tirant sur ma laisse.

-viens chien ! Mathilde et moi allons te présenter à notre chienne.

je fus surpris d’entendre ces mots. Mes Princesses dominatrices avaient donc aussi une femme soumise à leur service. L’excitation monta en moi. Mon sexe durcit immédiatement, ce que ne manqua pas de remarquer Princesse Mathilde.

-regarde ce chien Laure ! Il est en rut !

Un grand coup de pied s’écrasa sur mes testicules. La douleur était telle que je m’effondrai sur le sol.

-tu apprendras que tu dois bander uniquement sur ordre sale chien ! : s »exclama Princesse Mathilde qui venait de me punir pour la première fois.

Je répondis :

-pardonnez moi Princesse Mathilde !

Elle me tira violemment pour me relever et m’ordonna de les suivre .

à suivre …

Articles similaires:
Esclave bien dressé
La quête de l'ange avec une nouvelle Maîtresse du jeu
Première séance de « TEASE AND DENIAL »
Strip tease (3) pour dominatrices joueuses
L'immeuble (1) : Installation chez mon hôtesse dominatrice
Offert aux copines de ma femme (1) comme un soumis obéissant
Tranche de vie avec une jeune femme dominante
Homme soumis le temps d'un jeu de rôle (1)
Homme soumis à instructrice dominatrice (2)
Professeur soumis à son étudiante dominatrice sadique (20)
Surdouée et née pour être une domina redoutable ! (2)
Humilié par ma Maitresse adorée, Clara (4)
Jeune homme soumis à la femme de ménage (2)
Nouvelle vie de soumis (10) : soumission du patron par les dominatrices
Soubrette mâle au service de jeunes dominatrices (5)
Les petites croix de mon épouse dominatrice (6)


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
2 comments on “La Maîtresse et ses filles (2) : 2 Princesses dominatrices
    • Après la jolie Mathilde s’arrêta brusquement de fantasmer se réveillant toute humide se disant, je sais ou le joindre et complice de ma sœur et de ma mère on va l’inviter à dîner ce mec qui nous fait fantasmer, aussitôt pensé aussitôt fait ce mec est la un peu saoul plaqué sur le lit nous laissant admirer son petit cul, Laure n’a pût s’empêcher pendant le repas de le faire boire et usant de sa force elle lui a baissé son froc le plaquant sur le lit en disant à sa sœur fouette le
      Et la jeune Mathilde qui l’avait choisi au préalable dit je vais le prendre le défoncer sortant un gode ceinture de 30 cm, je l’ai choisi pour faire de lui ma chienne , emmenez le dans ma chambre attachez le je vais le fessé juste avant,
      Et la Laure se met à râler j’en ai marre toujours elle qui choisit moi aussi je veux le prendre j’ai aussi un gode ceinture de 30 cm
      La mère occupé déjà à frotter sa chatte contre mon visage dit alors
      Ne vous disputez pas on va lui louer une chambre dans l’appartement et non stop il serra notre pute à nous trois.
      Mathilde n’en pouvant plus sort son gode ceinture j’en peux plus je commence
      Laure tiens le
      Et la d’un seul coup Mathilde commença à me baiser sous les conseils de sa maman
      C’est bien mon bébé il va devenir ta chienne
      Dresse le apprend lui à être soumise
      Pendant ce temps laure me présenta sa chatte et me tenant par les cheveux disa
      Ok vous l’enculer toutes les deux et pendant ce temps il va me lécher les seins le cul la chatte tel un bon chien
      Et la léchant et me faisant prendre les fesses j’avais un sentiment de déjà pris de déjà vu mais en fait non j’avais du le rêver c’est bien la première fois que je me faisais défoncer le cul par une tigresse
      Et la brusquement je me réveilla en sursaut tout transpirant et regardant mes mails
      Un mail de Mathilde me disant
      Heu ça te dirait de venir dîner ça fait longtemps que je me suis pas caressée en te regardant baiser ma maman dans la baignoire
      Moi aussi j’ai envie de te baiser et je sais que tu vas dire oui car au fond de toi tu m’aimes et t’as tellement envie de moi que je pourrai faire de toi ma chienne la pute même t’obliger à te faire prendre par une copine tu dirais oui

      À suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.