La sadothérapeuthe (1)

Les fantasmes de Paul

L’image obsédante avait envahi l’esprit de Paul au point qu’il ne pouvait plus se permettre de penser normalement lorsqu’il croisait une femme.

Il rêvait de jambes, de talons hauts, de regards affirmés, ces images entêtantes l’obsédaient au point qu’il se décida à aller voir un thérapeute spécialisé dans les problèmes à caractère sexuel. Une fois dans la salle d’attente, il regretta presque d’être venu. Au fond, il se disait qu’avoir des fantasmes était tout à fait naturel, voire normal pour tout homme disposant d’une libido digne de ce nom. Cependant, il en rêvait tous les jours, les mêmes images revenaient infailliblement sans ce qu’il en connu la raison.

Paul commençait à se morfondre dans la salle d’attente lorsque des pas se firent entendre. Il sourit à leur écoute car la thérapeute portait des talons aiguilles, sa marche jusqu’à la porte lui sembla être une éternité. Il y eu un petit silence puis le bec de canne tourna, elle apparut enfin.

Un sourire avenant l’invita à entrer. Il n’en revint pas, elle portait des talons aiguilles d’un rouge éclatant mais distingué, des bas noirs sculptaient ses jambes longues et fines, sa jupe ras les genoux soulignait ses hanches larges mais orgueilleusement sensuelles, son pull en V appuyait une poitrine arrogante et imposante et son sourire majestueux était surmonté par des yeux bleus limpides. Sa chevelure volumineuse accentuait son côté félin. Sans mot dire, elle lui désigna le fauteuil pendant qu’elle s’assit sur le sien.

Premier rendez-vous avec la thérapeuthe

La thérapeute était des plus avenante, elle laissa son sourire provoquer une gêne sur son patient. Son regard scruta Paul longuement comme pour le décrypter. Elle prit enfin la parole.

-Alors, quel souci vous amène ?

-Euh, et bien, je ne sais pas trop en fait…c’est ma compagne qui m’a un peu poussé à venir vous voir.

-Ah oui, et pourquoi moi ?

-Je ne sais pas, c’est elle qui a cherché sur internet.

-Vous ne pouviez pas chercher tout seul ?

-Ma compagne, je l’aime beaucoup, mais elle est un peu directive et lorsqu’elle a une idée dans la tête, il est difficile de la lui ôter.

-Elle est têtue si je vous comprends bien.

-Tout à fait, (rires), ce que femme veut…

-Ce n’est pas entièrement faux, beaucoup de femmes ont du caractère, c’est un excellent moyen de défense. Et donc, vous ne savez pas pourquoi elle vous a envoyé voir un psy.

-Ben, c’est difficile à dire en fait.

-Beaucoup de mes patients disent cela pour commencer. Vous ne savez pas comment décrire les choses, vous n’arrivez pas à les conter, vous n’osez pas les dire ou ils ne savent pas comment expliquer ce qui vous arrive.

-Euh, en fait, je suis obsédé par des images…

-Des images de quoi ?

-Euh, comment dire, c’est difficile comme ça…

-Dites toujours, tout peut se dire ici, c’est l’avantage, personne ne vous jugera, donc pas de soucis.

-Ben, en fait, il s’agit d’images de femmes, enfin plutôt, de certaines parties de leur corps.

-Quelles parties ?

-Des jambes, des pieds, des chaussures à talons-aiguilles, des sourires etc…

-Rien de bien méchant en fait.

-Non, mais j’en rêve chaque jour de façon assez obsédante.

-Oui et cela vous gêne ?

-Euh, oui, tout de même.

-Pourquoi cette gêne ? et quel est le rapport avec votre femme ?

-Disons qu’elle a découvert des photos et des vidéos sur mon ordinateur et sur mon téléphone.

-Et cela la dérange alors ?

-Faut croire.

-Elle est d’un naturel jaloux ?

-Oui tout de même.

-Elle ne vous laisse pas assez de liberté.

-Tout à fait.

-Peut-être devriez-vous changer de femme ?

-Non, tout de même pas.

-Mais elle devrait vous laisser profiter de ces moments où vous avez du plaisir à regarder ce type de photos et de vidéos.

-Ah oui, ça serait bien.

-Vous devriez la faire participer.

-Euh, non, c’est un peu spécial tout de même.

-Comment cela ?

-Ce sont des vidéos un peu dures parfois.

-Décrivez-moi plutôt que de tourner autour du pot.

-Ce sont des images et des vidéos à caractère BDSM, comme on dit.

-Vous voulez-dire des vidéos à caractère sadomasochiste.

-Tout à fait.

-Et elle n’aime pas voir des femmes soumises.

-Ce n’est pas cela le problème car dans les vidéos que je regarde, ce sont plutôt les hommes qui sont soumis aux femmes.

-D’accord et cela vous excite sexuellement.

-Vous aimeriez avoir ces pratiques sexuelles ou vos envies sont-elles plus profondes ?

-Comment cela ?

-Je veux dire, est-ce simplement visuel et sexuel ou souhaiteriez-vous vous soumettre réellement à une femme par exemple.

-Euh…je sais pas, un peu des deux…

-D’accord, être soumis à une femme vous excite alors ?

-(Rires), oui en quelques sortes…

-Et cela choque votre femme ?

-Visiblement oui.

-Et vous, cela vous choque-t-il ?

-Je ne sais pas exactement mais j’ai l’impression d’être un pervers ou quelque chose comme ça.

-Vous croyez qu’on est un pervers pour ça ?

-Je ne sais pas.

-Comment cela ?

-Non mais en fait, je fantasme sur des femmes qui dominent les hommes.

-Ah, nous y voilà.

-Comment ça ?

-Je veux dire, la vraie raison de votre trouble, cette obsession, c’est la crainte de vos propres fantasmes.

-Oui sûrement.

-Et vous n’avez jamais essayé de vous soumettre à une femme ?

-Grand Dieu, non.

-Et pourquoi ça ?

-Ben, je ne suis pas fou… (rire gêné).

-Vous estimez donc que les gens qui aiment se soumettre aux femmes sont des fous.

-Non, mais je veux dire que c’est bizarre.

-Tellement de choses le sont. Pourtant, vous en rêvez ?

-Oui mais c’est un rêve, rien de plus.

-Un rêve trahit souvent un désir inassouvi.

-Hummm…

-Vous n’êtes pas convaincu ?

-Pas trop non.

-Et vous voulez que je fasse quoi pour vous ?

-Que vous m’ôtiez ces fantasmes de la tête.

-Croyez-vous que j’en suis capable ?

-Vous êtes psy, pas moi.

-Vrai, mais, peut-être devriez-vous essayer d’abord avant de fuir ce style de vie.

-Ce style de vie,

-Oui, c’en est un…

-Je ne comprends pas.

-Des hommes ou des femmes deviennent parfois l’objet de plaisir de leur conjoint ou d’une autre personne qu’ils nomment Maître ou Maîtresse. C’est assez fréquent au Japon par exemple.

-Ah oui, je ne savais pas. C’est de plus en plus étrange.

-Réfléchissez-y, un autre rendez-vous, si je ne vous ai pas fait trop peur ?

-Non, ça va, la semaine prochaine.

-D’accord, même heure.

Paul lui serra la main encore confus et honteux de lui avoir confié de telles envies. Cette femme à la beauté extraordinaire le fascinait et le faisait fantasmer aussi, raison pour laquelle il ne regrettait pas ce nouveau rendez-vous.

Encore sous le charme, il rentra chez lui, très désireux de la revoir. Son trouble grandissait et ses songes furent hantés par les apparitions de la thérapeute. A compter de cet instant, chacune de ses nuits fût bercée par les apparitions de cette troublante femme.


Du même auteur



    Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
    3 comments on “La sadothérapeuthe (1)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.