Les petites croix de mon épouse dominatrice !

Problèmes dans mon couple !

Tout a commencé très progressivement. Au début, je ne me doutais pas que je vivais avec une épouse dominatrice.

Nous formions un couple fusionnel, du moins c’est ce que notre entourage nous reprochait presque.

Sexuellement, j’étais bien plus demandeur qu’elle. J’essayais différentes choses pour essayer de réveiller la libido de ma femme. Sans grand succès !   Certes, j’arrivais souvent à mes fins ! Je savais la conduire au plaisir car je connaissais bien la sensibilité de son clitoris.

Mais avec le temps et l’âge, j’avais fini par ne plus ressentir pour elle que de la tendresse. Nos rapports devinrent de plus en plus espacés mais pourtant toujours aussi réussis ! Mes plaisirs solitaires avec l’aide de sites pornographiques se firent de plus en plus fréquents. Presque tous les jours avant que madame se lève, je me connectais à des sites pour me donner un semblant de plaisir…Je m’efforçais de ne pas laisser de traces de mon activité !

Elle me surprit un jour est me dit d’un aire dégouté :

-tu n’as pas honte, et tu fais ça souvent ?

-Oui j ai honte, non pas souvent.

-tu me prends pour une conne, c’est impardonnable !

Et elle partit puis et elle bouda pendant plusieurs jours. Mais je suis sûr que ce fut le début…

Evolution dans nos rapports sexuels !

Fréquemment, elle se couchait bien après moi, tard, ou plutôt tôt le matin ! Elle passait beaucoup de temps sur son ordinateur. Une nuit, je me réveillai, et quand j’arrivai dans son bureau, elle ferma en catastrophe les sites sur lesquels elle surfait. Je n’eus pas le temps de voire quoi que ce soit. Je ne lui posai pas de question et lui accordai un sourire bienveillant. Il se produisit la même chose quelques mois après et là je lui accordai même un petit baiser. Je fis cela d’autant plus volontiers que nos rapports sexuels avaient évolué!

Progressivement, j’eus un accès plus fréquent à son clitoris. Ainsi, je me concentrais à lui offrir de long et délicieux câlins avec mes doigts, ma bouche et ma langue pour son plaisir. Presque à chaque fois, elle ne mettait fin à la séance qu’après avoir eu deux orgasmes. J’étais heureux même si elle prenait rarement la peine d’accorder la moindre petite attention à mon sexe. Elle devint même demandeuse ! Extraordinaire! Jamais auparavant elle n’avait fait le premier pas. Elle me demanda ainsi des caresses beaucoup de caresses !

Je promenais avec plaisir les mains sur son corps nu allongé sur le divan ou le lit. Elle réglait elle-même les alternances devant/dos, me faisant comprendre par petits gémissements ce qui lui plaisait et par des grognements ce qu’il n’était pas encore temps d’entreprendre. Elle était insatiable pour les caresses. Il lui en fallait avant et après ses orgasmes et de plus en plus long, j’étais patient, attentionné, fasciné. Je me remis à lui redire « je t’aime »avec passion. C’était elle qui me disait quand elle voulait que je m’occupe de son clitoris. De plus, je suivais scrupuleusement ses recommandations, me privant de plus en plus de toute initiative dans ce domaine.

Découverte des petites croix sur le calendrier !

Cette phase dura plus d’une année. Je fréquentais de moins en moins le net. Je me levais plus tard mais je lui laissais sans problème ses soirées, seule sur l’ordinateur. Ne sachant pas quelle était l’origine de sa nouvelle attitude, je supposais que les idées lui venaient de site bien particulier. Donc je me disais que j’avais tout intérêt à ne pas perturber les nouveaux centres d’intérêts de Nathalie.

Ce jour là, je remarquai le calendrier des pompiers qui trainait sur le buffet. Il était biffé de croix de plusieurs couleurs : beaucoup de vertes, quelques noires et bleues, de rares croix rouges et quelques points d’interrogation rouges. A quoi cela pouvait bien correspondre? Avant, elle y notait les rendez vous. Dans la journée, je revins souvent à ce calendrier, elle finit par le remarquer.

-Tu te demandes bien à quoi cela peut bien correspondre : me dit-elle tout sourire.

-Oui ! je ne vois pas bien.

-Je vais t’aider…j’ai lu cette méthode sur internet… elle me sert à améliorer MES conditions de femme et je l’ai adaptée à ma situation.

Et elle me laissa sur un éclat de rire.

Le soir au salon, elle me dit :

– tu as trouvé ?

– non toujours pas.

-tu donnes ta langue à…ma chatte ? : dit-elle, tout sourire, en déboutonnant son pantalon.

Sans plus réfléchir, ravi, je m’installai entre ses cuisses et mit ma langue en action pour un double orgasme. Après avoir pris son plaisir, elle me regarda droit dans les yeux et très sérieusement dit :

-Va donc mettre 2 croix vertes sur le calendrier mon doudou !

– Ah oui !! Dis-je en me précipitant.

-C’est impressionnant le nombre de croix vertes qu’il y a ! Que d’orgasmes !  C’est de plus en plus depuis le début année, il y en a aussi sur le calendrier de l’année dernière ?…

Explication du fonctionnement des croix !

Pas de réponse, je me retournai et là surprise ! Elle était entrain de se caresser ! Je m’approchai pour me mêler aux jeux.

-Non

-Jamais je ne t’ai vu faire ça ! Que tu es belle ! Je t’aime.

Pas de réponse, elle se concentra jusqu’à l’orgasme.

-Ajoute une croix bleu : dit elle tout sourire, et pas de commentaire, il est tard on en reparle demain. Vas te coucher !

Je m’exécutai, très excité, tellement que je ne pus résister à une rapide branlette.

Le matin suivant, elle se leva tard. Je regardais souvent le calendrier et je m’activais déjà au ménage, soucieux de lui plaire et trop heureux de la tournure que prenait notre vie sexuelle. Je fus surpris de la voire venir vers moi l’air sévère et le calendrier à la main. Elle me le mit sous les yeux. Une croix rouge avait été rajoutée à la journée d’hier.

-Je t’ai entendu hier, tu t’es encore branlé ! Je n’aime pas ça du tout : hurla t’elle. Si j ai mis ce programme en place, c’est pour que tu m’évites ces humiliations. Tu as rien Compris !!

-je viens de comprendre, ma chérie.

-Il y a des croix noires quand je t’accorde du plaisir, les croix bleues et noires c’est quand je veux, les croix vertes j’en veux tout le temps. J’ai constaté que plus il y en a et plus tu es docile et gentil avec moi et j’aime ça ! Toi aussi tu aimes ça je le sais. Tais toi ! J’imaginais que tu en oublierais tes sales habitudes. Au lieu de jouer les branleurs sur le net ! fais le ménage comme ce matin, c’est bien, et ça me fait plaisir. Mais je constate que ça ne marche pas ! On arrête tout!!!

-non s’il te plaît non. Je t’aime. C’est merveilleux. Je veux cette vie avec toi.

– Alors répète-moi les règles

-pas de branlette pour moi, tu décides de mes éjaculations ! Tu dois te donner du plaisir aussi souvent que tu veux. Je suis à ta totale disposition pour t’en donner. Les corvées de ménage sont pour moi.

-Ok ! Et ton infamie de la nuit dernière m’en a fait rajouté une : tu n’auras accès au plaisir que si tu as suffisamment de croix grises (au crayon à papier). Disons 7. Une journée où ton comportement me convient, tu as une une croix. Pour une semaine parfaite, je t’accorde un orgasme. Au moindre problème, j’efface toutes les grises. OK ?

-OK ma chérie

-Alors maintenant vient dit elle en ouvrant son peignoir et en s’installant dans le divan jambes écartées…Cette journée il y eu 5 croix vertes. Une grande satisfaction pour nous.

Transformation de ma femme en épouse dominatrice !

Nous venions de franchir une étape importante pour notre bonheur commun.

Ce changement de vie eut des effets merveilleux sur ma petite femme chérie. Elle était tout le temps souriante, de bonne humeur, prête à rire aux moindres plaisanteries. Epanouie, c’est ce qui revenait le plus souvent dans les commentaires sur nos relations.

Je l’aime, la désire, la chérit…En fait, je suis devenu fou d’une femme que je connaissais depuis 35ans ! Cependant, je n’avais toujours pas compris que je vivais avec une épouse dominatrice !

Je pris en charge de plus en plus de corvées. En plus du ménage, je faisais la lessive, le repassage, le rangement et la cuisine. Je m’appliquais à lui préparer de bons petits repas. Ainsi, je cherchais des recettes originales sur le net. En effet, je visitais, très souvent, les sites de cuisine, en plus de tous les sites pornographiques. En résumé, je m’efforçais de lui présenter des plats beaux et bons.

Je la regardais, avec admiration, gouter mes préparations. Ensuite, j’attendais son verdict, quelqu’il soit. Elle soulignait, avec bienveillance, mes efforts et ne supprimait pas de croix. Si c’était particulièrement raté, j’avais juste droit à des éclats de rire, des moqueries qui duraient parfois plusieurs jours ; toujours cette bonne humeur !

Le second effet de mon implication dans le travail quotidien à la maison, fut que mon amour eut davantage de temps libre. Ainsi, elle en profita pour faire des activités extérieures ; fitness, cours de peinture, et même de théâtre. Elle rencontra beaucoup de nouvelles personnes. Ainsi, elle était devenue tellement agréable que les gents recherchaient sa compagnie. Elle se fit même une grande amie, Sylvie, dont je reparlerai plus tard.

Les croix vertes se multiplièrent.

 

schiavo du escorpion                                                                            atrisk



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.