L’Institut de la soumission masculine

soumission masculineL’Institut de la soumission masculine.

Nous étions une vingtaine dans l’amphithéâtre, des hommes de tout âge, tous inscrits dans un seul but, devenir de parfaits soumis et apprendre toutes les techniques de la soumission masculine pour satisfaire une maîtresse.

Une femme fit son apparition, une quarantaine d’années, impeccablement vêtue, au regard sévère et dont l’autorité ne faisait aucun doute. Elle prit la parole :

– Messieurs, bienvenus dans cette école de la soumission masculine. J’en suis la directrice et il s’agit aujourd’hui de la première journée d’un parcours d’un an qui vous mènera de la condition d’homme à celle d’un larbin, d’un esclave, d’un chien, bref, d’un individu au plus bas de l’échelle sociale.

Soyez bien conscient que c’est votre personnalité, vos compétences, votre dévotion qui feront de vous un bon soumis. A l’issue de cette formation, vous serez tous sur un pied d’égalité, vous ne serez plus un homme, vous ne serez plus beau ou laid, mais simplement ce que votre Maîtresse décidera : une langue pour lécher, une gorge pour avaler, des mains à enchaîner, des orifices à fourrer ou des bras pour accomplir toutes sortes de tâches humiliantes et dégradantes. Je suis sûr que ces quelques paroles suffisent à durcir votre queue Messieurs mais sachez qu’il va vous falloir apprendre à ne plus bander selon votre bon vouloir. Votre appareil génital ne vous appartiendra bientôt plus, et il ne sera bientôt considéré que comme un outil de plaisir a l’usage de votre Maîtresse pour les plus chanceux d’entre vous, ou d’un simple tuyau de vidange pour les autres.

Laissez-moi maintenant vous expliquer le déroulé de l’année : vous passerez 6 mois à suivre les enseignements de nos meilleurs professeurs. Théorie et surtout pratique. La première semaine sera entièrement dédiée au comportement verbal et aux attitudes à manifester envers tout le personnel de cette école pendant et en dehors des cours, afin de partir sur de bonnes bases. A la fin de cette semaine, chaque écart sera sévèrement sanctionné. Nous vous donnons donc une dernière semaine de liberté. Par la suite, nous vous enseignerons diverses disciplines : vous apprendrez l’art du bondage, l’habillement des soumis, l’adoration des pieds, le face-sitting, dog-training, urophilie, une formation de laquais, ainsi que les bases de la féminisation et de l’entretien corporel de soumis… Bref, toutes les facettes de la D/S. Enfin, l’aboutissement de l’année se fera par un stage de 6 mois. Contrairement aux écoles conventionnelles, vous ne choisirez pas votre stage, mais serez choisi lors d’un test final en public où seront présentes de nombreuses dominatrices. J’en reviens donc au début de mon discours : vous n’aurez pas votre mot à dire dans l’attribution de ces stages… Je vous conseille donc d’oublier au plus vite vos fantasmes car la domination peut revêtir d’innombrables formes que vous ne soupçonnez pas.

Je finirai mon speech par le plus intéressant : vous allez vivre en communauté pendant les 6 premiers mois. Uniquement entre soumis. Je ne peux que vous encourager à mettre en pratique ce que vous aurez appris. Comme dans tout groupe social, une hiérarchie va se mettre en place entre vous. Il est très instructif de devenir dominant pour devenir un meilleur soumis. Nous observerons vos comportements en dehors des heures de cours et vous serez noté pour cela. Le travail personnel est aussi important que l’assiduité en cours, j’espère donc vous voir travailler dur et profiter de vos heures libres pour travailler vos capacités de dilatation, votre agilité de langue. Un petit détail pour conclure, votre lieu de vie possède tous les accessoires nécessaires et vous y vivrez nus tout au long de l’année afin de vous encourager dans une ambiance studieuse.

Laissez-moi vous souhaiter une excellente année de soumission masculine et vous laisser entre les mains de la responsable du bâtiment des étudiants qui vous présentera vos chambres. Le premier cours aura lieu demain matin à 8h dans ce même amphithéâtre. Bonne soirée.

La suite du programme était la présentation de l’endroit où nous allions passer les 6 prochains mois de notre vie de soumis. Le groupe était silencieux en se dirigeant vers le bâtiment. On pouvait sentir la tension et l’incertitude de chacun des étudiants. Un couple nous attendait à l’entrée, le regard sévère et évaluateur, habillé de cuir. L’homme portait un fouet à sa ceinture, ce qui en dit long sur le climat qui allait régner dans ces lieux. La femme portait une jupe en cuir des bas résilles avec de grandes bottes, en cuir également. Ils nous firent signe d’entrer sans un mot. Nous pénétrons alors dans une grande pièce austère où un pupitre était installé sur une estrade. Des bancs en bois étaient installés pour nous. la femme prit la parole :

-Bien, commençons par quelques mises au point. Je suis la Maîtresse de ces lieux et y ai toute autorité, au-dessus même de celle de la directrice. J’ai entendu son discours et pour ceux  qui croyaient pouvoir batifoler tranquillement après les cours, croyez-moi, ça ne se passera pas vraiment comme ça. Des travaux pratiques, vous en aurez, rassurez-vous. Pour vous, je serai Madame et Julius ici présent est mon soumis personnel, mais il est votre supérieur en tout point et vous lui devez obéissance. Vouvoiement de rigueur, est-il besoin de le signaler. Vous ne nous parlerez que lorsque nous vous en donnerons l’autorisation et vous avez le droit de discuter entre vous uniquement en dehors de notre présence. Toute parole de notre part doit être considérée comme un ordre et requiert comme première réponse « Oui Monsieur Julius» ou « Oui Madame ».

Concernant les règles de vie en communauté, nous exigeons une hygiène parfaite de votre part, ce qui implique une douche tous les matins et à chaque fois que ce sera nécessaire dans la journée. Vous établirez vous-même un planning tournant de 6 personnes par jour : une équipe de 3 pour le ménage et l’entretien des salles communes, et une autre équipe pour la préparation des repas et le service à table. Par ailleurs, tous les soirs, nous choisirons un ou plusieurs soumis pour notre service personnel qui devra être à notre disposition de la fin des cours jusqu’au matin suivant.

Avant de commencer la visite des installations, vous allez vous mettre dans la tenue de rigueur en ces lieux, c’est-à-dire nus et vous passerez un à un sur l’estrade afin de récupérer votre collier personnalisé, signe de votre statut dans cette maison. 

Nous nous exécutons et nous retrouvons bientôt tous les vingt nus au centre de la salle, certains gênés cachaient leur intimité de leurs mains.

Julius nous fit mettre en rang de 5 et commença l’appel. Un par un, ils détaillèrent les étudiants soumis. La procédure était la même pour chacun, sans un mot, ils ouvraient la bouche et examinaient les dents et la langue du candidat, puis ils palpaient tout ce qui pouvait être palpé, torse, testicules, fesses… avant de prendre méthodiquement les mensurations de chacun. Enfin, l’étudiant finissait à genoux et devait face contre terre présenter son cul face à l’assemblée.  Madame procédait à un examen approfondi du ou des orifices, infiltrant quelques doigts ou autre gode plus ou moins calibré selon le potentiel des soumis. Le collier était ensuite remis et portait notre nom de soumis ainsi qu’un anneau permettant d’y attacher une chaîne. Un incident se produisit lors du passage d’un jeune soumis, d’environ 25 ans : lorsqu’il arriva nu sur l’estrade, Madame commença la palpation et on sentit tous un mouvement de recul de sa part lorsqu’il commença à lui malaxer les couilles. Lorsqu’il arriva à son anus, il fit même un pas en arrière en poussant un cri de désapprobation. Julius mit immédiatement la main à son fouet, mais Madame l’arrêta :

-Attends ! : dit-elle en souriant.  Ecoute moi bien, mon petit, je vais laisser passer ton petit mouvement d’humeur, car la formation n’est pas encore commencée. Cela dit, tu feras partie ce  soir de la première équipe à nous servir, et je tâcherai de déterminer dès maintenant si cela vaut le coup que tu continues. Crois moi, ce soir, tu devras te donner à fond si tu as vraiment envie de devenir soumis.

Madame reprit la parole en direction du groupe :

-Il y aura un dernier examen que nous ferons avant le dîner. Nous mesurerons ce que vous avez entre les jambes tout d’abord en érection puis au repos. Vous jouirez pour la dernière fois ce soir pour les besoins de l’examen, tâchez donc d’en profiter car sitôt après, vous enfilerez une cage de chasteté pour au moins 6 mois. Soyez en condition pour ce soir, j’en vois certains qui ont pris de l’avance !

Sur ces mots, ses yeux se fixèrent sur ma verge que la situation avait rendue très rigide et dressée vers le plafond et elle me fixa dans les yeux. Je soutins son regard, un peu trop longtemps. S’adressant à Julius :

nous avons trouvé ici notre second équipier pour nous servir ce soir ! Soumis Tom, je vais t’apprendre à baisser le regard ainsi que ta queue quand tu n’en as pas l’autorisation. Les autres, regagnez vos chambres !

Articles similaires:
STRIP TEASE pour dominatrices exigeantes (1)
Deux Dominastyles (2) : Rosie, adorable peste domina
PETIT SOUMIS DE LA MISTRESS NEXT DOOR (2/3)
Soumis au bureau | Ta place ?…UMMMM…A mes pieds !!!
Supérieure hiérarchique dominatrice (3 ): Mise en esclavage sexuel !
Une soirée SM de folie avec ma sublime Maîtresse Roxanne (4)
Viol programmé (4) par ma Maîtresse dominatrice
Offert aux copines de ma femme (2) pour une séance SM
L'immeuble (3) : la lopette soumise des jeunes garces
Comment devenir un bon soumis ?
dressage imprévu (2) : devenir un bon mari soumis
Professeur soumis à son étudiante dominatrice sadique (18)
Maîtresse Clara, dominatrice parfaite !
Destin d'homme soumis
Juliette et Pedro, fétichiste des pieds
Professeur soumis à ses étudiantes dominatrices (27)


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
2 comments on “L’Institut de la soumission masculine
  1. Où peut-on déposer un dossier de candidature ? je suggère des options de spécialités. Pour moi, option Féminisation. Corinne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.