Madame, sa domina, sort ce soir mais seule !

dominaLa tenue de Madame, sa domina

La robe tombait parfaitement, juste au-dessus des jambes, cintrée juste ce qu’il fallait pour dessiner les formes. Il remonta la fermeture. Madame, sa domina, jeta, alors, un regard dans le miroir de la chambre et en arrière plan, il se tenait derrière elle en admiration de cette silhouette, qu’il trouvait parfaite.

Elle s’était déjà maquillée, les lèvres sensuelles et appétissantes, soulignées d’un rouge vif, ses yeux noirs aux contours délicatement apprêtés. Ses cheveux étaient noués en un magnifique chignon, sophistiqué et artistiquement noué.
A travers le tissu de soie léger, il devinait une fine lingerie de dentelle, tendant sa poitrine vers l’avant, suggestivement. Le décolleté était profond devant comme derrière. Madame, sa domina, portait, également, des bas couture et des escarpins noirs.

-très belle, vous êtes si belle Madame !

-tu sais que tes compliments manquent de piment ! : lâcha-t’elle.

Elle semblait presqu’irritée de sentir le désir dans ses paroles.

-Je m’habille ainsi car je sors, c’est tout.

-Mais Madame !

-Ce n’est pas que je n’aime pas te surprendre en train de me reluquer. Enfin, je le sais bien, à quel point je suis désirable. Et je vois bien ton entre-jambe se tendre à travers ton pantalon. Et j’adore sentir que je doit te punir pour cela.

-Peut-être vais-je m’envoyer un mec tout à l’heure ? Ce sera peut-être ton ami Paul avec lequel nous ferons un détour avant qu’il ne me raccompagne à la maison. Ou peut-être Natacha avec laquelle nous arrêterons de juste flirter pour qu’enfin j’ai le plaisir de gouter à son intimité. Son petit ami sera peut-être là aussi et il ne fera pas que regarder…

Les projets de Madame, sa domina

Il s’avança visiblement très contrarié.

-et pourquoi pas tous ensemble, Madame?

-Hmm, mais tu aimerais voir cela petite salope lubrique hein? Pense à mon visage appliqué à lécher la chatte de Natacha pendant que son petit ami me limerait. Je parie qu’avec mes coups de langue elle ne mettra pas longtemps à mouiller Natacha. Tu penses qu’elle aimerait me lécher à son tour pendant que son chéri la baisera.

-Madame! lança-t’il rouge de colère.

-ou encore, tu imagines tous ces hommes explosant sur mes seins. Tu imagines la scène non? une bite dans chaque main, je les branlerai sans relâche, et les prendrait dans ma bouche aussi et je les ferais gémir de plaisir.

 N’y tenant plus, il entreprit de se caresser la queue tendue et prête à exploser à travers la toile de son pantalon.

-Stop!

Elle agrippa sa main et lui envoya une violente gifle sur la joue.

-Juste pour avoir fait ça, je t’interdis de jouir avant que je revienne, compris?

-Madame! Je vous en prie! Non, pas ça !

-Et bien, mon cher, tu dois apprendre à te contrôler mieux que cela alors. Je t’ordonne de te toucher une fois toutes les heures mais sans te faire jouir.

-Mais combien de temps allez vous êtes partie, Madame? D’habitude vous ne vous absentez pas plus de 5 ou 6 heures.

-Et bien cela dépendra si j’ai de la chance ou non, tu vois. Peut-être que je vais m’organiser ma petite sauterie rien qu’à moi et tu ne reverras pas avant demain ?



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.