La métamorphose de mon nouveau slave (VIII) en mon soumis sex-toy

soumis tex toy

 

Premiers jeux avec mon soumis sex toy humain

Par Slave Francis http://www.femdom.dating/m/member_profil.php?pseudo=Francis0

 

Une des leçons que j’ai apprise en tant que dominatrice est qu’il ne faut jamais se presser. Il est indispensable de bien perfectionner chaque étape du dressage de son soumis sex toy et de s’assurer que l’esclave a assimilé ce qu’on veut lui inculquer. Je ne me suis donc pas précipitée pour vérifier si les érections de Bernadette allaient enfin m’appartenir et j’ai commencé le samedi par une petite digression qui me semblait utile.

Visite à l’institut de beauté, pour une retouche légère de son épilation et un massage vigoureux par Dogan. Evidemment, mon but n’était pas de relaxer Bernadette mais de l’offrir à Dogan pour qu’elle sache que je pouvais faire d’elle une lopette, à la disposition de qui je voulais. J’ai clairement expliqué à Dogan en lui confiant ma chienne qu’elle était à baiser et que s’il avait des collègues intéressés, qu’il n’hésite pas à la leur proposer. Quand je suis revenue, ils étaient trois, hilares, à jouer avec Bernadette. Ils se moquaient d’elle et de sa cage qui l’empêchait de bander.  Bernadette était en levrette, prise par Dogan, tandis que les deux autres se faisaient sucer la bitte à tour de rôle, enfonçant profondément leur bite dans la bouche de ma chienne. Elle était malmenée mais avait tout de même l’air d’aimer cela…

-J’espère que tu as compris la leçon, dis-je à Bernadette une fois rentrée. Tu vas maintenant tout faire pour satisfaire ta Maîtresse et obéir à mes injonctions, particulièrement quand je t’ordonne de t’arrêter de bander. Si tu ne réussis pas rapidement, ce ne sont pas trois masseurs qui t’enculeront la prochaine fois mais une dizaine, et pas une heure mais toute une soirée.

Un faible et craintif « Bien Maîtresse » fut la réponse de Bernadette, je lisais la peur dans ses yeux, peut-être allais-je enfin parvenir à mon but ?

J’ai continué à être dure et à bien faire sentir à Bernadette que je lui laissais encore une chance de me satisfaire mais qu’ensuite ma colère serait terrible. J’étais anxieuse quand j’ai enlevé la cage de mon slave, elle ne bandait pas, au moins cela commençait bien.

– Alors, la PUTE, tu as aimé te faire baiser comme une salope par deux beaux mecs ?

Le sexe de Bernadette s’est immédiatement dressé, bien dur. J’ai joué avec ma cravache, la tapotant sans lui faire mal, lui laissant un long  moment d’érection avant de lui lancer l’ordre fatidique. Et bingo, à mon injonction

-SUFFIT !!!

Bernadette s’est calmée et son sexe est revenu (quasi) au repos.

-C’est bien ma chienne, ta Maîtresse est contente de toi. Continue, tu vas bientôt avoir une belle récompense.

J’ai recommencé quelques fois l’exercice et le succès de l’éducation de mon sex toy s’est confirmé, sa queue se mettant au garde à vous au mot pute ou putain, et se calmant dès que je lui disais suffit ! Ce n’était pas parfait, la débandade n’était pas tout à fait satisfaisante mais il me semblait clair qu’avec encore un bon entraînement, j’arriverais à prendre le contrôle complet du sexe de ma lopette.

Une étape ayant clairement été franchie, je me suis offert un vrai jeu avec mon sex toy. Bernadette s’est déshabillée complètement, je lui ai bandé les yeux et lui ai dit de s’allonger sur le lit. J’ai attaché ses poignets et ses pieds aux quatre côtés du lit, de telle sorte qu’elle ne puisse qu’à peine bouger, cuisses et bras bien écartés.

J’ai commencé par jouer avec ses tétons, les pinçant doucement pour qu’ils se tendent et soient bien réceptifs. J’ai alterné ensuite les caresses du bout des doigts et des pincements de plus en plus forts jusqu’à ce que Bernadette ait quelques gémissements de douleur. Je la sentais tendue et réceptive, il était temps de la faire bander.

-Tu es une PUTE Bernadette, je vais te baiser et prendre mon plaisir, sans me préoccuper de toi.

Et la bite de mon sex toy s’est immédiatement tendue, une belle queue dont j’allais profiter pleinement pour la première fois. Je me suis masturbée en frottant ma chatte sur son corps, montant et descendant de la poitrine au nombril, puis me rapprochant de la bouche et du sexe. Puis j’ai frotté ma chatte contre sa verge, sans la laisser me pénétrer, pour remonter ensuite jusqu’à son visage et lui fourrer ma chatte  en bouche. Sa langue s’est mise en action, me suçant le clitoris, puis me pénétrant les lèvres que je lui enfonçais le plus profondément possible.

J’ai longuement joué profitant de tous les recoins de peau de Bernadette pour me frotter et faire monter mon excitation. Je n’ai plus tenu, j’ai redressé sa bite pour me l’enfoncer dans le vagin et le sentir enfin en moi, ce que j’attendais depuis des semaines. Tu auras le droit de jouir quand j’aurai eu un orgasme, pas avant, compris ? lui dis-je. Mais cela n’a plus traîné, je me suis abandonnée à ma jouissance et j’ai éclaté comme jamais. J’ai senti le sperme de Bernadette jaillir en moi et cela a fait redémarrer mon orgasme.

Bernadette avait une dernière mission, me nettoyer le sexe de son sperme, avec sa langue. Cela m’a permis de redescendre lentement mon excitation et de me remettre de ma première séance de jeu avec mon sex toy.

 

 

 

 

Articles similaires:
Soumis à une belle domina, meilleure amie de ma femme (2)
Déjeuner avec formatrice dominatrice : Rencontre du métro (3)
Dressage du nouveau soumis : vers un couple gynarchique? (2)
La Reine, déesse dominatrice, parle
Humilié par ma Maitresse adorée, Clara (4)
La fille de l'hiver, ma future dominatrice ?
Homme soumis, génétiquement modifié pour devenir un parfait esclave (1)
Complicité entre femmes dominas (2)
Professeur soumis à ses étudiantes Dominas (23)
Soubrette mâle soumis à de jeunes dominatrices (4)
Sous le contrôle de Ma Maîtresse domina (2)
Parcours d'un Slaveboy : le centre de dressage (2)
Homme soumis à son ancienne amie du lycée (2)
Jeune homme soumis à la femme de ménage domina (3)
Ma nouvelle Maîtresse dominatrice : Madame Michelle de Montréal
14 janvier 2018, journée de la chasteté masculine


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
3 comments on “La métamorphose de mon nouveau slave (VIII) en mon soumis sex-toy
  1. Je cherche un esclave soumis doux et cultivé de 60 ans environ pour me servir nu et s’occuper du ménage en soubrette, me sucer les seins des que je le lui demande et ou je le lui demande
    Dans le jardin ou au restau
    Le cul à l’air

    • Bonjour Madame,
      Soumis et doux je suis sûrement, cultivé, je le pense aussi. Et attiré par votre proposition sûrement.
      Puis-je vous demander où vous habitez? Et me donner le lien vers votre page sur slave selection? J’espère que nous nous correspondant.
      Slave Francis

    • Bonjour Maitresse , j’adore lire vos histoire , elle me donne envie de vous connaitre mieux , mai j’aimerai savoir comment fait t’ont pour les lire les une après les autres svp , car je doit souvent les chercher .
      je vous demande la permission de vous embrasser les pieds

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.