Mon soumis sex-toy : La métamorphose de mon slave (X)

mon soumis sex-toy

La présentation de Bernadette, mon soumis sex-toy

Le moment que j’attendais est arrivé. Bernadette, mon soumis sex-toy, va être présentée à trois de mes amies. Ces dernières connaissent mon don  pour dresser de jeunes hommes et en faire des lopettes soumises. Elles en ont rencontré déjà deux, qui n’avaient absolument pas atteint le niveau de Bernadette. Elles étaient persuadées que je les avais remplacés. Ces amies me harcelaient de questions pour connaître ma nouvelle victime et voir le résultat de mon éducation. J’avais laissé sous-entendre que j’avais capturé une nouvelle proie, sans donner de détails. Elles allaient maintenant pouvoir juger sur pièce et, j’espère, être jalouses du résultat.

Deux d’entre elles avaient aussi des esclaves d’un niveau médiocre suivant mes critères. En effet, elles n’avaient à mon avis pas poussé l’éducation suffisamment loin. La troisième n’en avait pas mais était fascinée par ce que l’on pouvait en obtenir. Je la pensais prête à passer le cap et à débuter un dressage intensif.

Bernadette avait passé la veille de sa présentation à se faire bichonner pour être parfaite. Elle avait aussi récuré l’appartement à fond, nettoyé l’argenterie. Tout était prêt pour une présentation parfaite. Je lui avais acheté des stay up, un petit serre taille qui lui faisait une jolie taille et lui remontait la poitrine. Ainsi, on aurait pu croire qu’elle avait des seins. Avec ses haut-talons de 12 cm, elle était digne d’être mon sex toy. Elle ne portait pas sa cage. J’avais confiance dans le dressage de sa queue. Je pensais plus spectaculaire de montrer combien j’avais pris le contrôle de ses érections.

Arrivée de mes amies dominatrices

Elle est donc allée ouvrir à mes amies, nue à son serre taille près. Elles sont arrivées en ordre dispersé. A chaque fois, elles se sont émerveillées des qualités physiques de Bernadette, jolie taille, belles fesses et sexe très prometteur. Je les ai laissé tester la marchandise. Chacune a palpé les fesses de mon jouet, effleuré son sexe, sans qu’il ne bande ce qui les a surprises et m’a fait un énorme plaisir.

Nous nous sommes installées dans le salon pour boire le champagne et célébrer la présentation de mon nouveau jouet. Après que Bernadette eut fait le service, je lui dis de se coucher à mes pieds, à genoux et d’attendre pendant que je racontais à mes amies les principales étapes de son dressage. Le dépucelage et les saillies par Bogdan et ses amis les ont fait bien rire. Cependant, j’ai vraiment senti leur intérêt quand je leur ai décrit mon premier jeu avec Bernadette, quand je l’ai enfournée dans ma chatte, yeux bandés et attachée par les quatre membres au lit. Nous étions arrivées au moment que j’attendais, celui où j’allais leur montrer que Bernadette bandait sur mon ordre. Je lui ai ordonné sèchement de se lever et elle s’est mise au garde à vous, jambes légèrement écartées, sexe en berne.

Quand je lui ai dit :

-Montre à mes amies que tu es ma pute !

Démonstration par mon soumis sex-toy

La verge de Bernadette s’est immédiatement dressée, dur et bien longue. Mes amies n’ont pas ri. Elles ont regardé, fascinées par la qualité de l’engin de ma pute et tout autant par mon pouvoir. Elles en avaient trop envie pour que je leur refuse le plaisir d’admirer de prêt la bite de Bernadette qui est passée de main en main. La troisième ne résista pas et me demanda si elle pouvait embrasser cet engin si tentant. Je n’aime pas partager mes jouets mais ce jour était exceptionnel. Je l’ai donc laissée faire.

J’ai vu ses lèvres parcourir la hampe de Bernadette la gratifiant de petits bisous excitants avant de la prendre en bouche et de la sucer goulument. Bernadette m’a lancé un regard apeuré. Elle a bien compris à ma réponse des yeux qu’elle devait tenir et qu’il lui était interdit de jouir. Elle est passée de main en main et de bouche en bouche et a tenu le coup, sachant qu’elle serait ma colère si elle me décevait.

Récompense pour mon soumis sex-toy

J’ai été généreuse, après la séance avec mes amies qui a duré plus d’une demi-heure. En effet, j’ai autorisé Bernadette à se mettre à genoux devant nous et à se branler. Je lui ai donné moins de cinq minutes. Cela n’a posé aucun problème. Ma chienne était tout excitée et a joui très vite. Une jolie et abondante giclée de sperme a abouti sur le parquet du salon. Magnanime, j’ai laissé deux minutes à Bernadette pour qu’elle reprenne ses esprits avant de nettoyer le parquet avec sa langue, sous les regards amusés de mes amies.

Bernadette est revenue à mes pieds. Je l’ai laissée entendre les commentaires admiratifs de mes amies sur la qualité de son éducation et leur envie d’avoir un sex toy aussi bien dressé que moi. Il n’y a pas de mystère. Un bon dressage est constitué de beaucoup de coups de bâton et de quelques carottes en récompense leur ai-je dit.  Il faut aussi beaucoup de persévérance de la part de la Maîtresse. En effet, elle ne doit pas céder aux faiblesses de son esclave et maintenir le cap envers et contre tout. Cela en vaut la peine. Mon sex toy va me servir maintenant pendant de nombreuses années…

 

Par Slave Francis http://www.femdom.dating/m/member_profil.php?pseudo=Francis0

 

Articles similaires:
NAISSANCE DE MARTINE (2) SOUMIS À SA DOMINATRICE ADORÉE
Un cadeau pour maman, vraie dominatrice !
Viol programmé (3) : Maîtresse Corinne
L'immeuble (2) : le sex toy soumis de la mère de famille
L'immeuble (3) : la lopette soumise des jeunes garces
Ma logeuse Dominatrice (3)
Esclave sexuel de Marianne (7) : la rivale de ma Maîtresse dominatrice
Madame, sa domina, sort ce soir mais seule !
Rencontre avec une domina inconnue dans le métro !
Fantasme... sur Madame ou Maîtresse Caroline.
Nouvelle nuit sous les pieds de ma Maitresse (2)
Fantasme d'être soumis à une femme
Parcours d'un Slaveboy : le centre de dressage (2)
L'amie du lycée devenue une femme dominatrice ?
Anniversaire du mari soumis : Mutation vers un couple gynarchique (11)
soubrette mâle au service de jeunes dominatrices (7)


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
3 comments on “Mon soumis sex-toy : La métamorphose de mon slave (X)
    • C’est à ma Maîtresse qu’il faudrait poser la question mais une éducation sans concessions et sur le long terme permet d’obtenir beaucoup…
      Le récit est romancé mais pas tout à fait éloigner de la réalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.