Mon épouse : ma Maîtresse dresseuse

Maîtresse dresseuseBonjour,

Nous sommes mariés depuis 13 ans, et nous avons plus de 20 ans d’écart.  Mon épouse est plus jeune que moi. Nous sommes de deux cultures différentes, ma Maîtresse dresseuse a une culture extrême orientale et moi j’ai une culture européenne.

Un an avant notre mariage et au début de notre union, Maîtresse aimait me fessait une fois par semaine. Ma Dominatrice utilisait un ceinturon large en cuir de l’armée, une cravache courte et une cravache longue ; sur mes fesses nues. Mes fesses avaient des traces pendant quelques jours.

A cette époque là, ma Maîtresse dresseuse aimait porter une jupe courte de cuir noir et des chaussures à talon aiguille interminable pour me corriger.

Mon épouse prenait des photos de mes fesses après chaque séance. Je devais compter les coups, ce qui faisait plus de 460 coups par séance bien sentis.

Nous avons quitté l’Extrême Orient, pour revenir en Europe durant cinq ans. Les corrections de fin de semaine se sont arrêtées.

Nous sommes revenus en Asie il y a cinq ans, et depuis quelque temps, mon épouse recommence mon éducation anglaise.

Entièrement vêtue de cuir noir, avec une veste cintrée et une jupe droite ou en short de cuir noir avec ses cuissardes à hauts talons, pour la séance de reprise en main.

Maintenant, je dois compter les coups dans sa langue. Si je me trompe, elle recommence à zéro.

Maîtresse pratique comme en UK, c’est à dire par 12 séries de douze coups (soit 144 coups), pour les coups de ceinture en cuir, les coups avec la petite cravache, et la longue cravache. Il va de soit que mon épouse et Maîtresse alterne après chaque série de 12 coups les coups, de ceinture, et de cravaches. Cela me fait plus de 432 coups sur mes fesses.

Maîtresse adore aussi me pincer les seins avec ses doigts, entre chaque douzaine de coups, de façon que je puisse me souvenir longtemps de ce moment là. Maîtresse me met des pinces sur les bouts des seins pendants ma correction.

Mon postérieur en est bleu noir et je ne peux pas m’assoir le soir. Cela fait un grand plaisir à Maîtresse, et Maîtresse me pose des questions en souriant sur si je vais bien.

Samedi dernier, j’ai eu droit à une deuxième séance après avoir été dîner avec ses amies et Maîtresse au restaurant.  

Maîtresse a deux copines asiatiques, qui sont venues la voir pratiquer l’EA, et elles ont commencé à me corriger, après ma séance.

Mon épouse les a prises en photo et en vidéo entièrement vêtues de cuir noir, avec un bustier et un pantalon en cuir très ajusté descendant jusqu’à leurs bottes à hauts talons pendant la séance.

Ce sont des vraies Dresseuses qui apprennent vite, et prennent un grand plaisir à me corriger, à me voir me tordre sous les coups et à me voir pleurer.

L’une me pinçait les seins, pendant que l’autre me fessait, et vice versa.

Cela m’a valu encore une autre séance très douloureuse, lorsque ses deux amies sont parties. Je ne tenais plus sur mes jambes. Pour cette séance j’avais un bâillon sur la bouche, et les yeux bandés. Je tremblais et je pleurais de douleur tellement j’avais mal au bout des seins et au fesses. Quand j’ai vu le lendemain la vidéo et les photos, j’ai compris le plaisir que mon épouse a pris pendant la dernière séance. Je m’en souviendrais longtemps car j’ai encore mal au bout de 5 jours. Maîtresse m’informe que ses amies ne viendront plus aux séances, car elle désire garder une certaine intimité dans notre couple, et que si ses amies ont chacune un esclave alors là, il pourra y avoir des séances ensembles pour partager leurs expériences communes.

Articles similaires:
L’apprentie soubrette en phase éducative
LA MÉTAMORPHOSE DE MON NOUVEAU SLAVE (PART II) : Le contrat d'esclavage
Projection privée (2) : fétichiste des pieds
Rencontre avec ma divine Maîtresse (2) : le club SM
Soumis au bureau | Ta place ?…UMMMM…A mes pieds !!!
Une première expérience avec une femme dominante dans un garage
Professeur soumis (9) par une autre étudiante domina
L'annonce (5) : La nouvelle donne
Tranche de vie avec une jeune femme dominante
Kidnappé et dressé pour devenir un esclave soumis (1)
La fille de l'hiver, ma future dominatrice ?
Mon éducation par Maîtresse D, belle dominatrice
Les petites croix de mon épouse domina (2)
Fantasme d’être un homme soumis à une Maîtresse domina (3)
Transformé en sissy par ma belle-mere domina (3)
Un homme soumis rencontre l'amour par hasard !(3)

Du même auteur



    Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.