Mutation vers un couple gynarchique ?

couple gynarchique

Vers un couple gynarchique ?

Tout avait commencé par une longue conversation sur l’oreiller. A la fin de celle-ci, Samia avait conclu en disant:

-Laurent, es-tu vrai sûr de le vouloir ?

-L’expérience de devenir un couple gynarchique me tente.

-C’est là que tu te leurres. Non sur ton envie, que je sais réelle, mais sur le sens des mots. Ce n’est pas une expérience, c’est un engagement.

-Oui Samia, on en a discuté abondamment.

-Tu mesures clairement qu’il n’y aura pas de retour en arrière possible ?

-Oui, et je me sens prêt.

Samia marqua encore un temps de réflexion puis ajouta :

-Alors très bien, je vais organiser notre couple en conséquence désormais. Nous allons devenir un couple gynarchique. Tu sais que je suis une femme déterminée, mais tu n’imagines peut-être pas encore à quel point, même après une dizaine d’années de vie commune. Et comme j’ai tout à gagner dans l’histoire, attends-toi à une sacrée surprise un de ces jours mon amour…

Ma femme prend le pouvoir?

Par le passé, et dans l’intimité du couple, elle avait accédé à une demande très particulière de son mari, mais ponctuellement, lors de petits jeux de rôles entre eux. Or chez lui, ce qu’il faut bien appeler un fantasme avait pris de l’ampleur au fil du temps. Et ce qui eut pu devenir un point de discorde au sein du couple venait de devenir une formidable opportunité. Elle venait de se glisser dans la peau du personnage qu’il voulait lui faire jouer. Longtemps hésitante, une certaine jubilation l’envahissait au fil des jours. Le fait de décider que tout cela allait changer d’ampleur pour son plus grand plaisir personnel à elle n’y était pas étranger. Si cela pouvait aussi l’épanouir lui tant mieux, mais désormais il allait devoir assumer et surtout assurer !

Pendant plusieurs mois il sembla ne rien se passer et que leur vie avait repris son cours tranquille comme avant. Le statu quo l’avait-il une nouvelle fois emporté ? Aussi quand Samia annonça à Laurent qu’elle avait organisé leur prochain week-end pour eux deux, la surprise fut complète. Comme elle s’était refusée à en dire plus, il ressentit  à la fois, une forte dose d’excitation mais aussi une petite pointe de panique. Il avait bien essayé d’en savoir un peu plus dans la semaine précédent ce fameux week-end, mais elle avait verrouillé toute communication sur le sujet, laissant simplement monter la sauce.

Départ pour le week-end

Le samedi matin, ils partirent donc en voiture pour un trajet qui dura moins d’une heure. Prétextant la surprise, c’est elle qui avait rempli sa valise et l’avait fermée à clé. Du coup, il ignorait ce qui s’y trouvait. Il avait juste remarqué en la portant qu’elle était anormalement légère, comme presque vide. En général pour les trajets en voiture c’est lui qui conduisait, mais là Samia était au volant, fallait-il y voir un signe ? Fort excité par la situation, il se contentait d’observer sa femme et la route prise pour supputer sur leur lieu de destination. Samia semblait dans d’excellentes dispositions et fort souriante. La voiture s’engouffra finalement dans le parking souterrain d’une résidence. Sa femme gara le véhicule dans un lieu qu’il ne connaissait pas mais où elle visiblement était déjà venue.

-Nous y sommes Laurent, prends ta valise et suis-moi.

-Je peux te…

-Chut mon chéri, pas de question on a dit.

Le mystère est un aphrodisiaque puissant, et il se sentait de plus en plus excité. L’ascenseur les déposa au 4e et dernier étage de cet immeuble visiblement de bon standing. Certes, il n’en avait guère vu l’extérieur, mais le garage suffisait à dégager une impression haut de gamme. Samia se dirigea toujours sans aucune hésitation jusqu’à la porte de l’appartement 404. A la stupéfaction de Laurent, elle ne sonna pas mais sortit un trousseau de clés pour entrer dans l’appartement. Il s’apprêtait à parler mais elle posa avec un grand sourire un doigt sur sa bouche pour lui faire comprendre de se taire.

Arrivée dans un appartement

L’appartement semblait vide à cet instant, de nombreux indices indiquaient que ses occupants se résumaient à une occupante. Elle l’emmena dans le salon. Samia semblait évoluer dans ces lieux avec aisance.

-c’est chez une copine qui vit seule : avait-elle dit pour toute explication, une fois dans le salon.

-Je peux poser une question maintenant ?  : relança Laurent.

-Non, contente-toi de te laisser guider. Un petit verre pourrait peut-être te détendre ?

-Oui, je veux bien !

Ils burent un verre d’un fort bon alcool dont la bouteille était déjà préparée sur la table.

-On dirait que nous sommes attendus : murmura Laurent comme si quelqu’un pouvait les entendre.

-C’est surtout toi qui es attendu : ajouta une Samia toujours aussi énigmatique. Je crois qu’il est temps pour toi de découvrir ce qu’il y a dans la valise.

Elle lui jeta la clé et dit :

-Ouvre-là. Pour ton changement d’existence, il est temps que je t’applique mes droits de mutation !

Découverte du contenu de la valise  

Quand Samia lui avait ordonné d’ouvrir la valise, Laurent s’était senti sous le coup d’une certaine emprise de sa femme sur lui, chose souvent réclamée mais rarement expérimentée. Ce n’était pas désagréable mais ça l’inquiétait un peu quand même que Samia le fasse spontanément désormais. L’ouverture de la valise et la découverte de son contenu confirma la chose.

-Ce sont tes affaires pour le week-end : dit Samia très souriante et détendue.

Il avait une première partie de l’énigme, car dans la valise ne figurait que des vêtements féminins… Pour être précis, la tenue que sa femme lui faisait porter les trop rares fois au goût de Laurent où elle avait accepté de lui faire vivre son plus gros fantasme. Samia le laissa un peu contempler les quelques affaires présentes devant lui, en tout et pour tout une paire d’escarpins, des bas jarretelles, une petite culotte ouverte des deux côtés, un soutien-gorge laissant apparent les bouts des seins, et pour compléter une jupe courte et un petit pull en laine à Samia que Laurent aimait porter dans ces moments-là. Enfin une perruque aux longs cheveux noirs permettrait de parachever le déguisement.

-A partir de maintenant, tu fais tout ce que je te dis sans broncher ni poser de question dit Samia avec beaucoup d’autorité. Sinon, tu renonces à ton fantasme de domination féminine pour toujours. Tu es à l’heure du choix et tu vas devoir le faire très vite.

Elle le fixa droit dans les yeux avec une intensité incroyable. Il resta pétrifié devant sa détermination. Un silence s’ensuivit qui semblait interminable et dont Samia vint précipiter la fin :

-Très bien, je considère que j’ai ma réponse. Déshabille-toi, mets tes fringues du jour dans la valise et habille-toi avec celles-là à la place, elles te seront beaucoup plus utiles.

Transformation en femme

Laurent ne dit rien mais commença à se déshabiller, sous les yeux de sa femme. Il abandonna ses habits d’homme un à un et mis le tout dans la valise. Samia marqua sa satisfaction.

-Parfait, je repartirai avec tout à l’heure, tes affaires masculines ne serviront plus du week-end. Tu les abandonnes et ta virilité avec…

-Tu ne compte pas rester avec moi ? : s’inquiéta Laurent.

-Je t’ai dit : pas de questions !

Les intonations, les inflexions de voix de sa femme, ce lieu inconnu et une présence supposée quoiqu’invisible, tout concourait à placer Laurent sous pression. Samia ne le lâchait pas du regard et semblait dérouler un scénario parfaitement établi et maîtrisé, probablement longuement muri et préparé.

-Commence par enfiler ta petite culotte, c’est toi qui va le plus la porter désormais dans notre couple…

Samia savait qu’il avait besoin de cela pour entrer dans ce qu’il prenait encore à cet instant pour un simple jeu dont il pourrait siffler la fin au besoin. Un homme soumis mais un rien souminateur aussi, et c’est à ça que Samia entendait bien mettre un terme. Il était important de le bousculer, de ne pas lui laisser reprendre ses esprits mais de l’immerger dans la situation au maximum. Samia marquait le tempo et son homme devait suivre.

-Continue d’enfiler tous tes dessous ainsi que les escarpins. Ne me fais pas trop attendre, j’ai rendez-vous.

La langue de Laurent le brûlait de demander avec qui sa femme avait rendez-vous mais il n’osa rien dire et continua à se vêtir.

Le soumis devient une femelle attrayante !

Quand il en eut terminé, Samia enchaîna :

-Marche devant moi pour voir.

Laurent s’exécuta mais Samia ne semblait pas satisfaite.

-Recommence ! Mieux que ça ! Plus féminin comme démarche.

Il fit de son mieux pour satisfaire sa femme.

-Il y a encore du boulot, mais on y arrivera. Maintenant enfile mon petit pull en laine angora qui te fait tant fantasmer à chaque fois que je le porte. Et boutonne-le avec langueur en me regardant.

Il prit le pull de sa femme qui était dans la valise et s’exécuta docilement.

-Termine par ma jupe.

Il enfila la jupe de Samia un peu serrée pour lui mais qui du coup moulait parfaitement ses fesses.

-Bon, à moi de m’occuper un peu de ton cas. Je vais compléter ta féminisation et essayer de faire de toi une femelle attrayante…

Elle lui mit la perruque, arrangea sa coiffure puis sortit de son sac à main un petit nécessaire à maquillage. La totale : un peu de vernis à ongles, les yeux faits et le rouge flamboyant aux lèvres, il était maintenant prêt. Samia extirpa de son sac un dernier objet : un bandeau occultant noir quelle fixa sur les yeux de son compagnon qui désormais n’y voyait plus rien. Elle le saisit par le bras et l’entraîna avec elle dans une nouvelle pièce inconnue de l’appartement. Probablement une chambre, qu’au nombre de pas Laurent jugea assez spacieuse. Samia continua de le guider jusqu’au lit.

-Allonge-toi sur le ventre, écarte bras et jambes et ne bouge plus !

Attaché sur le lit

S’il ne voyait rien, tous ses autres sens en étaient exacerbés. Il comprit rapidement que sa femme lui passait aux chevilles et aux poignets des bracelets en cuir dans le but de l’attacher. Ce devait être un lit à barreaux car il sentit Samia le ligoter fermement aux montants avec des cordelettes, rajoutant des liens jusqu’à complète immobilisation.

Visiblement satisfaite de son œuvre, Samia se mit à califourchon sur sa monture de mari, lui retira le bandeau et saisissant un mord à balle, elle le bâillonna. Elle reprit la parole :

-Voilà, ton sort est désormais scellé, tu ne peux plus rien maîtriser de ce qui va t’arriver. Vertigineux, non ? Ah oui, c’est vrai, j’oubliais que tu ne peux plus me répondre. Ni fuir, seulement subir. Alors il est maintenant temps que je te livre quelques infos qui vont à coup sûr t’intéresser…

A SUIVRE…

 

 

 



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
3 comments on “Mutation vers un couple gynarchique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.