La Patronne (20) : Soirée BDSM

soiree BDSM

Faisant office de chauffeur, je conduis la voiture avec mes escarpins à talons. Maîtresse PAMELA est à l’arrière et ne semble pas se soucier de moi. Elle m’indique le chemin vers cette soirée BDSM où je serais sa chienne LAIKA.
Nous arrivons devant une grande bâtisse. Je stoppe la voiture. Avec mes escarpins et ma jupe en cuir noir très courte, je descends pour ouvrir la porte à Maîtresse.
Maîtresse, magnifique dans sa tenue d’amazone composée d’un bustier en cuir laissant apparaître ses épaules, son nombril et avec un décolleté sculptant magnifiquement sa poitrine, d’un pantalon blanc moulant et ses bottes noires brillantes suite au léchage de ma langue, m’ordonne de la suivre.
Nous montons un grand escalier. Un homme fume une cigarette et salue Maîtresse.

– Bonjour, Pamela comment allez vous ?

– Bien et toi?

– La soirée s’annonce favorablement, l’ensemble des invités comme toujours sont de qualité.

– Parfait, ce soir j’éduque une chienne dans le monde du divin marquis.

– Apparemment, tu as encore augmenté ton sérail de salopes.

– Oui , n’est ce pas Laika?

– Oui dame PAMELA

– Oui quoi?

– Oui Dame PAMELA, je suis votre salope

– Et chienne, allez suis moi, nous allons saluer notre hôte.

Nous traversons un hall, pour arriver sur une vaste salle où une cinquantaine de personnes sont là. Il y a autant d’hommes que de femmes. Les tenues des femmes sont toutes plus étincelantes et fascinantes les une que les autres. Maîtresse arrive vers un homme d’une soixantaine d’années, les cheveux grisonnants, arborant un smoking, une coupe de champagne à la main.

– Bonjour monsieur le vicomte, comment allez vous ?

– Bonjour Pamela, merci d’avoir accepté mon invitation. Cette soirée s’annonce sous de bons auspices. Mais qu’elle est donc cette ravissante créature à vos côtés ?

– Présente-toi à monsieur le vicomte.

– Je suis … une gifle de maîtresse me tanne la joue et elle me dit :

– normalement, on salue son hôte par une révérence toute en se présentant. Il faut vraiment tout t’apprendre ma godiche

Le vicomte sourit. Tout en effectuant une révérence, je me présente :

– je suis Laika, la salope de dame Pamela monsieur le vicomte

– Une salope, tiens donc. J’aurais plutôt pencher pour une chienne, ou une truie.

Tout en restant tête baissée,

– oui monsieur le vicomte une chienne, une truie.

– Vous me gâtez encore Pamela

A ce moment, je sens une main passer sur mes fesses et les caresser à travers mon slip tanga noir. Une voix de femme dit en même temps :

– un vrai cul de salope, je ne sais pas si vous méritez une si belle paire de fesses mon cher époux.

Maîtresse ordonne :

– Tourne-toi et montre ton cul à notre hôte.

Honteusement, je me tourne, soulève ma jupe et montre mon cul revêtu d’un slip tanga noir, mon porte jarretelle maintenant des bas noirs. Des invités regardent la scène et les commentaires se font entendre.

– oui ma chère vous avez raison un bon cul de chienne. Et à voix haute, il dit :

– Mes ami(e)s je crois que nous avons trouvé notre première chienne de la soirée. Y a en t’il d’autres ?

A ce moment là, sous les regards, cinq hommes et huit femmes avancent vers le vicomte et têtes baissées disent qu’ils sont aussi des chiennes.

– Parfait, je vois qu’il y en a pour tous les goûts. Nous allons pouvoir commencer la soirée. Toutes les chiennes vont suivre monsieur Paul et madame Virginie qui vont les préparer. Quand à LAIKA, elle va rester à mes cotés ce soir .

Monsieur Paul et madame Virginie amènent les chiennes dans une autre pièce.

La musique retentit. Trois hommes en tenue de majordome et trois femmes en tenue de soubrette arrivent et commencent à découvrir un buffet.

-Tu vois Laika , ce sont mes serviteurs, disons plutôt mes dévoués soumises et soumis. Je suis intransigeant dans leur sélection et leur éducation car je demande un service de qualité. Pamela quelles sont les limites de cette chienne ?

– Pour l’instant, elle me donne entière satisfaction. Je commence son dressage.
Le vicomte et maîtresse s’assoient. Il me demande de me mettre à genoux devant lui et de sentir son sexe à travers son pantalon. Pendant de longues minutes, je sens son sexe durcir à travers le tissu. Puis la porte de la pièce où ont été emmenés les chiennes s’ouvre. Les cinq hommes et huit femmes avancent, entièrement nus, tous porteurs d’un collier, de bracelets aux chevilles et aux poignets, une cagoule recouvrant entièrement leurs yeux. Ils sont emmenés au milieu de la pièce et des invités, de cette soirée BDSM, commencent par les palper et les fesser.

Articles similaires:
Patronne Dominatrice et son nouveau secrétaire (1)
Salope Soumise de sa Patronne Dominatrice (2)
Soumis - LA PATRONNE DOMINATRICE (3)
Patronne Dominatrice (4) - Salope dans la penderie
Patronne Dominatrice (5) - instructions pour le soumis
Contrat de soumission - La Patronne (6)
LA PATRONNE DOMINATRICE (7)
LA PATRONNE 8, INSTITUT DE SOINS POUR LOPES
Soumis humilié -La patronne (9)
Un chien soumis - LA PATRONNE (10)
Soumis humilié via SKYPE par la patronne (13)
La patronne (15) et sa lope soumise
La Patronne (19) et son soumis maso
La Patronne (21) et son soumis SEX-TOY dans la soirée BDSM
La patronne (22) : partouze SM
La patronne (23) : suite de la soirée SM érotique


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.