Pause avec la formatrice domina : Rencontre du métro (4)

formatrice dominaRendez-vous dans les toilettes pour femmes

Enfin, la pause salvatrice de l’après-midi de formation arriva. J’allais pouvoir sortir pour respirer et échapper à cette formatrice domina.

Je n’étais pas fumeur, mais je réclamais comme eux l’autorisation aller voir dehors s’il y avait un peu d’oxygène frais ! Elle nous donna le feu vert !

Sauf qu’à peine avais je franchi la porte de la salle de formation, je reçus un texto : « Rdv Toilettes Femmes, le WC handicapé… TOUT DE SUITE ! »

Je savais que parmi mes 6 collègues féminines, il y en avait au moins une qui allait  à chaque pause aux toilettes. Je tentais donc de négocier quelques minutes pour espérer ne croiser personne. Ce fut peine perdue !

Je reçus un nouveau texto : « Tu as besoin d’explications pour « TOUT DE SUITE » ?? ».

Donc je me dirigeai vers les toilettes femmes. Evidemment comme je m’approchais de la porte, une collègue en sortit. Elle rigola et me lança :

-je crois que tu te trompes de porte, enfin peut-être pas, on ne se connait pas intimement !

Je souris comme si de rien n’était. Ensuite, je lui demandai s’il restait du papier pour s’essuyer les mains car il n’y en avait plus chez nous. Heureusement, elle me dit que oui. Puis, elle sortit car elle devait téléphoner à quelqu’un avant la fin de la pause. J’en profitai pour entrer et faire semblant de saisir du papier. Ainsi, je me précipitai dans le toilette pour handicapé, bien plus grand et confortable que tous les autres.

Petite séance SM

Quelques secondes après, j’entendis la porte s’ouvrir de nouveau. Je pris peur. Ma collègue était peut-être revenue ! Mais non, je reçus un texto : »Pantalon baissé, mains sur la tête, ouvre la porte ! »

Je n’avais même pas eu le temps de la fermer. Donc, je baissai mon pantalon, avec mon boxer tout gonflé ! J’avais le cœur qui battait à 100 à l’heure comme on dit ! Mais sérieusement, je devais au moins avoir 160  ou 170 pulsations par minute. Mon envie ne disparaissait pas !

Oufff, ce fût bien la formatrice domina qui entra dans les toilettes. Un joli sourire apparut sur son visage. Elle semblait très satisfaite de voir que j’avais obéi comme elle me l’avait demandé. Elle saisit ma queue à pleine main et me branla au travers du tissu. Ensuite, elle commença à triturer mon téton gauche (le plus sensible des deux) au travers de ma chemise en le pinçant entre ses ongles.

Elle s’agenouilla, et par la même occasion fit descendre mon boxer jusqu’à mes chevilles. Elle observa ma queue dressée, souffla dessus et en se relevant y colla un petit coup de langue. Sa jupe était totalement remontée. Je pouvais donc voir des dessous noirs et le porte-jarretelle que j’avais déjà deviné dès le matin. Elle écarta le tissu de son string, et enfonça un doigt entre ses lèvres. Elle sembla très satisfaite en le le glissant. Enfin, elle le ressortit totalement trempé et luisant de sa cyprine. Je ne bougeais pas d’un millimètre mais je commençais à trembler d’envie !

Cunnilingus à ma formatrice domina

Elle m’enfonça ce doigt luisant de sa mouille entre les lèvres. je la goûtai indirectement. Elle posa un de ses talons-aiguilles sur la cuvette qu’elle avait refermée. Ensuite, elle écarta totalement le tissu et je découvris un joli petit ticket de métro. Puis elle commença à se masturber devant moi, faisant rouler son petit clito sous ses doigts !

-Hummm, tu as une belle queue, et je suis sûr que tu aimerais la mettre au chaud dans un de mes orifices, n’est ce pas mon chien-salope ?!

-Oui : balbutiais-je….

-OUI QUI ??!!!!

Oups, je m’étais encore loupé.

-Oui Madame !

-A genoux, et lèche moi, dépêche toi ! Tu as intérêt de me faire jouir rapidement, sinon tu vas nous mettre en retard pour la fin de la pause !

Je ne me fis pas prier. Je tombais donc à genoux, et je me mis à goûter avidement cette belle brune incendiaire qui venait de me mettre le grappin dessus et envers qui je n’arrivais pas à lutter. Elle semblait elle aussi terriblement excitée car elle se caressait les seins tout en appuyant mon visage sur tout son sexe trempé. Je glissai ma langue au plus profond, et remontai sur son clitoris gonflé au possible.

La formatrice domina me donnait le tempo en agitant mon visage sur son sexe et en me tenant entre ses mains (parfois une, parfois les deux). Et puis, d’un coup elle ne bougea plus, appuya plus fortement et me dit :

-Ouiii, comme ça, continue sans t’arrêter !

Moins de dix secondes après après ces mots, elle jouit dans ma bouche. Un petit jet de cyprine déborda de mes lèvres et coula sur mon menton, jusque dans mon cou.

Piégé par la formatrice domina

Elle prit quelques secondes pour retrouver ses esprits.

-C’est un très bon début, tu as intérêt d’être libre ce soir, je veux la suite !!

Puis elle réajusta son string et enfin , elle rabaissa sa jupe.

Je m’essuyai comme je pus et je tentai d’enlever toute cette cyprine sur mon visage. Cependant avant que j’ai pu finir, elle m’interrompit :

-Tu restes comme ça jusqu’à la fin de la journée !

Je ne savais plus où me mettre. Je voulus contester mais elle me tendit son téléphone

-Regarde !

Je me vis entrain de la lécher, la queue tendue qui s’agitait dessous, avec tous les bruits obscènes de son désir par dessus.

-Il ne faudrait pas que je me trompe et que j’envoie ce fichier là au lieu des documents de la formation à tout le groupe, n’est ce pas ?!

La formatrice domina me sourit et j’acquiesçai de la tête en arrêtant de m’essuyer. Elle sortit du toilette et me dit de me dépêcher car il n’y avait personne. Je remontai mon boxer et mon pantalon en une fois et la suivis jusqu’à la salle de formation.

A peine assis, je reçus nouveau texto :

-Annule ce que tu as prévu, je te veux pour la soirée, au moins jusqu’à minuit » !

La fin de journée risquait d’être toute aussi excitante que la journée qui venait de s’écouler…. (à suivre !)

Articles similaires:
Diner pour ma divine Maîtresse dominatrice et son amant
Histoire Dominatrice : Merveilleuse scène 1
LA MÉTAMORPHOSE DE MON NOUVEAU SLAVE (PART III) : BERNARD,Soumis sex toy ENCHAÎNÉ
Samedi de dressage SM avec la nouvelle Maîtresse
La superbe dominatrice dirige le jeu de rôle (2)
Surdouée et née pour être dominatrice!
Rencontre métro, formation : ma nouvelle Maîtresse (7)
Le gode ceinture : Rencontre métro, formation (8)
Description d'une société gynarchique
Humilié par ma Maitresse adorée, Clara (4)
Première semaine avec la cage de chasteté
Nouvelle nuit sous les pieds de Maîtresse Marisa (3)
La mystérieuse dominatrice : Ma petite amie domina (3)
Modèle soumis pour un shooting photo
Homme soumis à mon ex-belle-mère de 72 ans (1)
Le dîner avec une magnifique dominatrice


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
One comment on “Pause avec la formatrice domina : Rencontre du métro (4)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.