Premier contact avec ma Reine

ma ReineJe tiens tout d’abord à dire que je trouve ce nouveau site très beau. Je ne suis plus membre sur slave selection, et je regrette qu’il n’existe pas une catégorie « couple ». Je suis aujourd’hui en couple avec ma Reine, et je ne saurais jamais assez remercie ce site qui m’a permis de faire cette rencontre si extraordinaire.

Je me suis inscrit sur le site après une rupture, en juillet 2013. Ma compagne de l’époque me reprochait d’être trop attentionné trop gentil. Cette rupture m’avait fait très mal, et m’avait obligé à réfléchir sur moi-même. Je n’étais pas fait pour une vie de couple classique. J’ai toujours adoré les femmes Dominatrices, j’ai toujours fantasmé sur la soumission mais sans jamais oser passer à l’acte ou l’avouer à une femme. En cherchant des photos de Dominatrices sur Internet je suis tombé sur slave selection. Intrigué, je me suis inscrit…. Puis honteux j’ai décidé de ne jamais y revenir. Cependant, deux jours plus tard, suite à un email, je décidais de véritablement tenter ma chance. Mon cœur battait la chamade…
Voila, j’étais membre. Les débuts furent difficiles, des déceptions, surtout au téléphone. Puis un jour, je vis une photo d’une femme d’une beauté incroyable. Je lui envoya un compliment, sans trop d’espoir, ni sans trop savoir si c’était vraiment elle. La réponse fut rapide et cinglante. « Écoute la larve, je ne suis pas ici pour tourner autour du pot! Je viens de voir ton profil et tu me sembles intéressant, donc tu me réponds dans les 5min avec ton numéro de portable pour que nous puissions discuter. »
Après ce coup de téléphone, un rdv fut prit dans un café du 9em arrondissement….. A suivre


Du même auteur



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.