Professeur soumis (9) par une autre étudiante domina

étudiante dominaProfesseur soumis (9) par une autre étudiante domina

Je reçus un sms de Maîtresse Caroline, mon étudiante domina, vers 10h. Mon cours devait débuter à 13h.

« 11h devant la porte de mon appart. Tu frappes, tu entres, tu te fous à poil sauf ta culotte et tes bas, et tu attends, à genoux, mains sur la tête ».

Je n’avais que peu de temps pour me préparer. A 12h, j’étais devant sa porte. Je frappai et j’entrai. Je me déshabillai et j’attendis Maîtresse dans la position qu’elle m’avait ordonnée, c’est à dire à genoux, cuisses écartées, mains sur la tête, regard baissé. Je dus attendre quelques minutes, j’étais angoissé. Qu’allait-elle me faire subir ? Allait-elle me libérer de ma cage ?  Ses sublimes pieds dans des escarpins entrèrent bientôt dans mon champ de vision. Maîtresse passa derrière moi et plaça un collier muni d’une laisse à mon cou. Elle tira un coup sec pour me faire mettre à quattre pattes.

-Suis moi la chienne !

Elle me guida, sans ménagement, dans le salon. Je gardai le regard baissé, et je découvris d’autres pieds, eux aussi chaussés d’escarpins. Mais ce n’était pas Ennia. La peur m’envahit aussitôt, et je restai bloqué.

-Alors la pute, on n’oublie les bonnes manières ? Tu ne sais pas comment une chienne doit saluer une femme que lui présente sa Maîtresse ????

-… Je….

– Tu quoi ma chienne ?.

-……

J’étais simplement tétanisé. J’avais reconnu Chloé, une de mes élèves, une grande et sublime black, très élancée, et plutôt effacée. Je rougis immédiatement, et j’avançai maladroitement, vers ses pieds que je devais honorer. Maîtresse Caroline enfonça le clou :

-Tu vois Chlo, je ne t’avais pas menti. J’en ai fait une belle petite chienne de notre prof. Mignonne hein ? T’as vu ses bas, sa culotte ? Et tu ne devineras jamais ce qu’il y a dessous… tu vas voir… dès que la pute t’aura saluée comme il se doit.

Je ne savais plus où me mettre. Toute la classe allait être au courant à ce rythme. Je ne pourrais jamais continuer à leur faire cours. Pas dans ces conditions.

-Je l’ai filmé, et j’ai pris plein de photos, tu veux les voir ?

-Oui…. avec plaisir. Je suis curieuse de voir cette……. cette petite pute.

Ces mots, dans la bouche de Chloé, me choquèrent profondément. L’humiliation montait en intensité. Une petite pute, obéissante, soumise, c’est ce que j’étais entre leurs mains. Je n’avais aucun autre choix que d’obéir, sinon celui de voir ma vie exploser. Le visionnage dura un temps qui me parut interminable. Assises dans le canapé, moi à genoux face à elles, regard baissé, cuisses ouvertes, queue encagée et exposée, Maîtresse Caroline et Chloé passèrent en revue ce que j’avais subi. Chloé, d’habitude si réservée, se montrait de plus en plus excitée, et de moins en moins avare en commentaires.

-C’est vraiment une chienne…. tu as eu du mal à l’enculer…. on dirait qu’il aime vraiment ça….. Nan !!! Mais regarde…. quelle pute !!!.

-Hmmmmm c’est malin, je suis trempée maintenant, toutes ces photos et ces vidéos, ça m’a fait mouiller comme une folle. Merci Caroline, c’était très…. instructif !

-Je t’en prie… tu sais, si tu es trempée, tu as une bonne lécheuse à ta disposition…. elle n’attend que ça, n’est ce pas pas chienne ?

-Oui Maîtresse Caroline. A vos ordres !

-Tu vois…. tu n’as qu’à ordonner. Elle est toute à toi Chloé.

-Approche la pute ! Viens goûter le miel de ta Maîtresse black ! Déguste moi ! j’aime bien sentir une langue s’enfoncer dans ma chatte, montre moi ce que tu sais faire sale chienne !

J’approchais comme un robot, à quatre pattes, presque par automatisme.

« Sale chienne »…. étais-je déjà conditionné ? Chloé retira son string et le présenta devant mon visage.

-Lèche, et respire ! Elle avait une odeur musquée, entêtante, délicieusement excitante. Je léchai le tissu trempé, et goûtai son miel.

-Maintenant, tu vas boire directement à la source et je veux bien sentir ta langue, enfonce là ! Lèche moi bien !

J’enfouis mon visage entre ses cuisses, et je la léchai longuement. Elle mouillait abondamment et elle finit par jouir en me traitant de chienne, de pute en chaleur, de lécheuse, de salope soumise.

-Hmmmm ! c’est qu’elle m’a fait bien jouir ta salope Caroline. Tu me la prêteras encore ?

-T’inquiète, tu pourras essayer d’autres trucs avec elle. Tu as déjà enculé un mec ?

-Nan, jamais. Tu vas voir, tu vas adorer !!!

Sur ces promesses de plaisirs, mes deux Maîtresse se levèrent du canapé.

-Allez la pute, rhabille toi, c’est l’heure d’aller en cours ! Après on reviendra là, je n’en ai pas fini avec toi ma chienne. Prêt Monsieur le professeur soumis ?

Caroline et Chloé, mon autre étudiante domina, éclatèrent de rire. Le cours allait être long, très long.

Articles similaires:

Offert aux copines de ma femme (2) pour une séance SM
Ma logeuse domina (5)
Nouvelle vie de soumis
Professeur totalement soumis à son étudiante (14)
Suite partie BDSM : Offert aux copines de ma femme (12)
Une vie d'esclave de pied
Kidnappé et dressé pour devenir un esclave sextoy (3)
Un fétichiste des pieds et sa nouvelle dominatrice (2)
Esclave de pied génétiquement modifié (5)
Professeur soumis à ses étudiantes Dominas (23)
Milady, ma nouvelle Maîtresse domina (2)
Soubrette mâle soumis à de jeunes dominatrices (4)
Palmyra de retour sur la scène BDSM et le Dominamag
La mystérieuse dominatrice : Ma petite amie domina (3)
Homme soumis à son ancienne amie du lycée (2)
Comment je suis devenu la sissy de ma femme ...

Du même auteur



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.