Esclave de Maîtresse Leslie, magnifique Femdom !

Femdom

 

Véritable soumis à la recherche d’une nouvelle Femdom !

 

Je m’appelle Éric, de mémoire, j’ai toujours eu le goût de la soumission comme un équilibre nécessaire à ma condition d’homme. Peut-être faut-il chercher la raison de ce besoin dans ma petite enfance, mais cela n’est pas important. Ce qui est primordial, c’est cette recherche intérieure de ne plus pouvoir vivre sans la main d’une Femme qui me gouverne, m’humilie ou me torture. Je ne peux plus jouir sans l’aide de la souffrance, sans avoir reçu l’autorisation divine d’éjaculer de la part de ma Maîtresse. D’abord, pouvoir supporter la brûlure des lanières de cuir, ou toutes autres peines que peut te donner ta Reine, ne sont-elles pas une preuve d’amour et de vénération pour ta Déesse. Car, tu n’es rien sans elle, tu lui appartiens corps et âme, tu n’es plus qu’un chien, une petite chienne au service d’une Femdom.

J’ai 52 ans, je suis Français, mais j’habite à Hong Kong depuis 15 ans. Maîtresse Leslie est ma quatrième Domina. J’ai toujours eu de longs rapports avec mes Reines. Je suis toujours l’esclave d’une seule Dominatrice à la fois. Mais, quand tu habites à l’étranger, les gens ne restent pas toute leur vie au même endroit, et c’est ce qui s’est passé avec mes précédentes Maîtresses…

Cette fois-ci, c’est mon tour, je veux revenir en France, nostalgie de mon pays natal. Ma dernière Dominatrice en titre me donne l’autorisation de chercher une nouvelle Domina pour mon retour sur la terre de mes ancêtres.

Fasciné par Madame Leslie, inscrit sur « slave-selection » !

 

Je m’inscris sur le website « slave-selection.fr » en y laissant mon désir de trouver une nouvelle Maîtresse. Je consulte les différentes photos des nombreuses Dominatrices. Une de celles-ci attire particulièrement mon attention. Son portrait me fascine, elle est magnifique, et  j’ai déjà l’impression d’être envoûté par la profondeur et le pouvoir de son regard. De plus, elle cherche un soumis à long terme qui peut peut-être devenir son mari. Ce qui est pour moi, maintenant, aussi un objectif. Rester toute sa vie au pied de sa Maîtresse !

Je lui envoie aussitôt  ce message : « Bonjour Madame Leslie, Je m’appelle Éric, quoique peu importe, car si vous voulez changer mon prénom, cela sera bien sûr un ordre que je ne pourrais pas refuser. J’ai 52 ans, actuellement j’habite à Hong Kong, je suis écrivain ce qui me permet de me balader dans un vaste Monde d’imagination. J’ai l’intention de revenir en France cette année, peu importe la région, car ce choix sera guidé par l’appartenance à ma nouvelle Maîtresse. Ma Reine actuelle m’a autorisée à faire cette recherche pour mon retour en France. J’ai toujours été masochiste en apportant à ma Déesse, sur un plateau esclavagiste ma soumission, mon obéissance et ma dévotion. Sachant que je ne suis rien sans elle, et que seul compte son plaisir. Si vous le désirez, vous pouvez consulter mes photos privées, où j’ai mis quelques exemples des pratiques S.M que ma Maîtresse a utilisées avec moi, mais cela n’est qu’un échantillon de ce que je peux éprouver pour l’amour de ma Reine. Je serai honoré de votre réponse, en attendant de vous lire avec docilité. Ma sincère dévotion. Éric. »

Dressage par téléphone

 

J’attends fébrilement le retour à ce message. Elle me répond, je suis content ! Depuis cet instant, nous serons en contact tous les jours. Dans un premier temps, elle m’explique qu’elle  est une Maîtresse cérébrale et douce qui peut donner beaucoup d’amour à son toutou. Elle est aussi satisfaite de mes réponses soumises. Elle me donne trois ordres à accomplir ; le premier est de lui écrire une jolie lettre manuscrite, prise ensuite en photo, que je dois envoyer sur son mail, en exprimant mon désir d’être à ses pieds, un écrit d’appartenance et de motivation en quelque sorte, datée et signée. Le second ordre est de lui faire un petit cadeau symbolique sur Amazon du montant que je désire. Enfin, la troisième et dernière condition, est de lui envoyer une photo de ma main sur laquelle j’aurai inscrit préalablement et soigneusement au feutre : « Madame, faites de moi votre esclave. »

Je m’exécute rapidement, je veux lui montrer que je suis obéissant. La lettre lui plaît ! J’ai le droit dorénavant de l’appeler Maîtresse et nous pouvons correspondre sur Skype. Je dois lui dire coucou et lui envoyer aussi une photo de Hong Kong tous les jours. De temps en temps, je reçois des photographies de ses pieds divins pour récompense à ma docilité. Je ne peux que me masturber uniquement sur son ordre, certaine nuit je dois garder dans mon anus un plug jusqu’au petit matin, et je dois bien sûr lui envoyer  une photo comme preuve de ses volontés. Nous avons aussi des discussions sur la vie de tous les jours.

Je suis fière d’être l’esclave de Maîtresse Leslie, et je dois dire que je ne peux plus me passer de notre communication, j’attends avec un bonheur journalier qu’elle réponde à mon coucou du matin. Mon cœur est comme un tambour à chaque message de sa part.

Maîtresse Leslie a décidé de venir me voir à Hong Kong début avril avant mon arrivée en France… Je vais pouvoir l’aimer en direct, la servir de mon mieux et être son petit toutou en embrassant réellement ses pieds.

À suivre…

 

Eric Masson

Auteur des ouvrages suivants :

  • Un dictateur peut-il en cacher un autre? (Edition du Net)
  • Le diable a ses raisons – Mon Testament (Edition du Net)
  • Un meurtre à trois – Mon Testament 2 (Edition du Net)
  • Des petits plaisirs comme une tranche de vie (Edition du Net)
  • A PARAITRE: Erotica mon amour – Les amours noirs (Edition du Net)

A retrouver sur :    https://expat-lyrics.myshopify.com/

Please follow and like us:

Du même auteur



    Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
    One comment on “Esclave de Maîtresse Leslie, magnifique Femdom !
    1. certaines personnes ont là capacités d’ aller au bout de leur envies se n est pas mon cas .peur de sauter le pas .surement .en même temps donner de sa personne pas de probléme par contre le coup ne colle pas avec le budget pour ma petite personne une fois par ans

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.