La Patronne (12) et sa lope maso

_thumb_CrackersFromTheFloor13_640x360

Je déambule dans la rue , le corps encore meurtri par ma séance de sport.
Le téléphone vibre. Un message de maîtresse arrive.

-N’oublie pas tes produits de beauté et le champagne.

Je me remémore les instructions de ma maitresse. Ses ordres résonnent encore dans ma tête :

– Concernant tes produits de toilette, je veux que tu ne mettes que des produits destinés aux femmes, aucun parfum masculin ne t’est autorisé. Tu devras poser des anneaux au plafond. Tu devras avoir en permanence des bougies, de la corde, des pinces à linges, des glaçons, des gants en latex, des préservatifs.

Je commence à trembler à l’idée de rentrer dans un magasin , avec mon collier et ma cage à peine cachée par mon jean serré. Je préfère malgré tout supporter la honte, l’humiliation que de me reprendre une punition. J’envoie un SMS pour l’informer.
Je rentre donc dans une petite supérette. Je me dirige au rayon beauté et commence à remplir mon panier de produits féminins, gel douche, shampoing, parfum. Je me surprends à acheter du vernis à ongle, du rouge à lèvre et du mascara, Puis je prends des préservatifs mais à quoi bon vont-ils servir avec ma cage de chasteté.

Un SMS arrive : «  prend aussi des cadenas »

Au rayon bricolage, je prends des bougies, des gants en latex, corde, des cadenas, pinces à linge. Mon panier se garnit ensuite de deux bouteilles de champagne et de salades diverses. Puis vient le moment fatidique de payer. Je m’avance vers la caisse. Il y a une caissière. Honteusement, je baisse la tête et dépose mes achats sur le tapis. Elle commence à scanner les articles. Je n’ose pas la regarder. Puis comme par hasard la boite de préservatif ne passe pas :

– C’est combien la boite de préservatif : dit elle a sa collègue. Je sens la honte monter mais je ne bouge pas la tête de peur qu’on voit mon collier. La collègue répond :

-Rescannage.  C’est combien les bougies.

Je suis mort de honte. Je mets tout dans un sac et m’empresse de payer. Je marche vers mon appartement la tête baissée.
Je monte les marches en espérant ne croiser aucun voisin. Ouf, je rentre dans mon appartement. Je ferme la porte. Instinctivement je me mets à poil, comme un réflexe. Quand je veux ranger mes affaires, je découvre un carton sur la table avec un mot. Ma maîtresse est passée chez moi .
J’ouvre le carton et découvre une garde-robe de femme. Des jupes courtes, des bas, des chaussures à talon, des chemisiers, des sous vêtements …
Je lis le mot : «  Ma salope , je t’offre ces quelques vêtements que tu porteras selon mon humeur. Tout est à ta taille .Concernant les chaussures je VEUX que tu les mettes en permanence chez toi, je trouve sexy une salope en talon haut. «  Immédiatement je mets les chaussures , je commence maladroitement à marcher quand un SMS arrive ;

-Tu es mignonne avec tes escarpins.Ton PC doit toujours être allumé. Je le contrôle à distance et j’ai installé une webcam que je peux voir en permanence. Comme cela je peux te contrôler à distance.

Je réponds : «  Merci Maîtresse »

Je continue la lecture. «  Tu resteras tout le week-end nu avec tes chaussures, ce sera ta tenue. Tu devras ouvrir dans cette tenue. Il t’est formellement interdit de fermer ta porte à clé quand tu es chez toi. Comme je peux te voir à distance, tu es dispensé de m’envoyer des SMS quand tu es chez toi. Commence les travaux demandés. Tu trouveras des outils, du matériel et les instructions dans un sac dans ta chambre.
Bon week-end end ma salope. »
Machinalement , je m’agenouille devant la lettre et lui donne un baiser. Est elle en train de me voir? Maintenant je suis sous son contrôle en permanence. Je range mes achats. Je vais dans la salle de bain et regarde les marques sur mon corps . La vision de mon corps arborant les traces de coups m’excite. Je suis devenu une lope maso.

Please follow and like us:


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.