Soumis humilié -La patronne (9)

La patronne 9 : Un Soumis humilié

 

Madame Ingrid me dit de venir tout les vendredi matin, en bon soumis humilié. Maîtresse me demande d’aller au travail

 

Depuis combien de temps j’attends attaché sur cette table de l’institut de beauté comme un bon soumis humilié . Les jambes relevées dégagent mon anus remplit d’un plug gonflable qui me remplit mon cul. Mes tétons sont douloureux avec les tires tétons posés. Avec les poids la douleur de mes couilles est encore lus vive .
soumis humilieLa porte s’ouvre. Enfin , depuis combien de temps j’attends ainsi.
«  Comment le trouves tu Pamela ?
Bien , ainsi épilé , je vais pouvoir continuer son éducation. Je remarque que vous avez commencé le travail sur les tétons et sur les couilles. Vous ne perdez pas de temps.
Avec ce genre de salope il faut être rapide
On m’enlève le bâillon boule. Madame Ingrid dit : «  Alors salope on ne dis pas bonjour à sa maîtresse ?
Bonjour Maîtresse
Alors S47 comment te sens tu ?
Bien Maîtresse
Menteur
J’ai très mal maîtresse
Il faut souffrir pour être belle pour ta maîtresse.
Oui Maîtresse
Je vois que tu bandes toujours autant
Pardon Maîtresse
Comme quoi tu aimes souffrir ? Ou alors tu aimes devenir une pute.
Les deux maîtresse.
Je vois que ton cul est bien rempli mais il va falloir le travailler encore plus. Bon passons aux choses sérieuses.
On me détache . On m’enlève le lien et les poids des couilles. Je ne sens plus mes bras et mes jambes . On me fait mettre à genoux les jambes écartées.
– Comme tu as été obéissant et que tu as subi un sacré traitement aujourd’hui je t’autorise à te masturbé. Tu vas donc te branlé en disant que tu es une salope , que tu aimes être une salope suceuse de bite et de te faire défoncer le cul. Dépêches toi.
Les yeux bandés , à genoux , les jambes écartées , je me masturbe en disant :
«  Je suis une salope , j’aime être une salope suceuse de bite et me faire défoncer le cul. Je suis une salope , j’aime être une salope suceuse de bite et me FAIRE ENCULER . Je suis une salope , j’aime être une salope suceuse de bite et me faire défoncer le CUL
Plus vite
Je suis une salope , j’aime être une salope suceuse de bite et me faire défoncer le cul
Plus vite
Je me branle énergétiquement ;
Plus vite , et jouis comme une salope
« Humm , humm , ouiiii , ouii , ouii
Jouis salope
OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
Mon sperme jailli par saccade. Une quantité importante de sperme sort de ma bite . Je reste le sexe à la mai , à genoux.
On m’enlève le bandeau . J’aperçois ma maîtresse le sourire aux lèvres, vêtue de bottes , de bas noirs , d’une jupes courtes, d’une chemisier blanc. Madame Ingrid , à coté , avec son autorité naturelle. Mademoiselle Myléne , un appareil photo autour du cou a également regardé la scène . Et Mélanie , la secrétaire du DRH en train de filmer la scène.Je baisse la tête et voit mon sperme . Ma maîtresse me dit d’un ton sec
«  Lèche »
Ma langue lape ma semence.
«  Bien , mais tu as oublié de me remercier de t’avoir laissé jouir.
Excusez moi maîtresse
Pas d’excuse . Offrez moi ton cul . Prosternes toi devant moi. »
Je me prosterne devant ma maîtresse ce qui à pour effet de relever mon cul remplit avec un plug. Ma maîtresse me contourne et je sens les volées de martinet sur mon cul. Dés que les coups s’arrêtent je la remercie.
On me fait mettre debout . On m’attachent les bras derrière le dos avec des menottes et on me mets une barre d’écartement . Mes couilles pendent et mon sexe est mou.Mélanie sort un mètre et mesure mon sexe mou. Elle indique que c’est la seule mesure qui lui manquait. On me photographie le sexe au repos.
Maîtresse se positionne devant moi et me dit
«  Maintenant on peut passer à une autre étape. Regardes.
Elle tend la main et madame Ingrid lui remet un coffret.
«  Avec tes mensurations , on a pu te confectionner ce petit bijou » En ouvrant le coffret , elle m’expose une cage de chasteté en métal . Il ‘agit d’un cylindre métallique dans le lequel s’emboîte un étui en métal à pénis , fermé par un cadenas.
«  Il s’agit d’une prison de morgane. Rien que pour toi. Es tu content.
Oui maîtresse
Je ne comprends pas
Oui maîtresse , je suis content de vous offrir ma chasteté , l’entière disposition de mon sexe inutile.
Hummm
Sur ces mots , maîtresse me saisit les couilles et commence à me mettre l’anneau en métal. Une fois positionné , elle met l’étui pénien . Puis en bloquant le cadenas elle me dit
«  Maintenant ton sexe m’appartient.
Pour clôturer tes signes d’appartenance , tout chien doit avoir son collier. A ces mots elle me montre un collier assez large . Elle me le mets autour du cou et le ferme avec un cadenas.
Elle met les clés des cadenas sur son collier qu’elle passe autour de son cou princier.
« Il ne te manque plus qu’une médaille que tu iras faire graver avant d’aller au travail. dessus tu feras graver S47 soumis de Maîtresse Pamela
Oui maîtresse
Mélanie filme toute la scène.
Je sens le poids de l’étui. Je commence à rebander mais la cage fait son effet. Et je sens une douleur. On me dit que je vais m’habituer. Puis on m’enlève les tire tétons , ce qui me fait pousser un grand cri ponctuer par une gifle de madame Ingrid. On me fait mettre à quatre patte et on m’enlève le plug .
On me dit que je peux aller me rhabiller après avoir baissé l’ensemble des chaussures des quatre femmes .Mon jean serré laisse apparaître à travers le tissu ma cage de chasteté. Me tétons durcis se moulent dans mon tee shirt. Je dissimule mon collier avec le col de mon blouson.
Madame Ingrid me dit de venir tout les vendredi matin, en bon soumis humilié. Maîtresse me demande d’aller au travail et de ne pas oublier mon rendez vous de la soirée à la salle de sport

Please follow and like us:


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.