Relations BDSM en ligne ?

relations BDSM

Les relations BDSM en ligne

Je voudrais vous proposer ici un petit billet sur la domination en ligne et les relations BDSM. Je trouve ce sujet intéressant, mais très difficile à traiter. En effet, ce sujet est très controversé.  Les avis divergent et sont très tranchés. Souvent, on trouve des avis différents chez des personnes d’âge différents, avec de solides arguments de part et d’autre. La domination en ligne peut, également, être considérée  comme une relation à distance (LDR).  Beaucoup espèrent qu’une telle relation peut se terminer en une relation en temps réel (RT).

Je vais essayer de traiter ce sujet d’une manière très objective et d’examiner la dynamique générale de ce domaine. A la fin, je vais aussi vous donner quelques conseils de sécurité pour ceux que cela intéresse.

Les dangers des relations BDSM en ligne

Je vais commencer par une évidence pas si évidente : le Cyber BDSM peut être dangereux pour les naïfs. Par exemple, de plus en plus de dominatrices/Maîtres, dites « vénales », demandent des sommes d’argent de manière constante à leurs soumis(e)s. Or, il arrive souvent qu’après la somme donnée, les Maîtresses ne donnent plus signe de vie. Elles profitent de la naïveté et de l’anonymat offert par Internet pour gagner de l’argent de manière totalement illégale et immorale. Attention, dans d’autres cas, cela peut très bien se passer. La Domina joue son rôle à fond, mais il ne faut pas penser que cela est systématique.

Les raisons des relations BDSM en ligne

Maintenant, nous pouvons nous demander pourquoi les gens sont en demande de Cyber Domination? Qu’est-ce ce qui fait sentir que ces liens virtuels peuvent conduire à une véritable relation de vie? Le BDSM comme style de vie n’est pas vraiment accepté dans la plupart de nos sociétés. De plus, dans certains endroits, il attire beaucoup de commentaires négatifs et méprisants. Imaginez que vous vivez dans une société très conservatrice et petite où les gens sont prêts à frapper sur vous si vous faites quelque chose qui n’est pas décrit comme socialement acceptable. C’est encore plus vrai quand on parle d’une femme.

Assez tristement, nous nous disons civilisés. Cependant, nous avons encore un long chemin à parcourir pour mériter ce titre. Quoi qu’il en soit, pour ces personnes-là, une relation par Internet représente la solution à leurs problèmes. Ainsi, elles évitent tous ces jugements tout en vivant pleinement leurs fantasmes de façon anonyme.

Vous vous demandez peut-être si cela est normal. Je vais dire NON! Vous pensez peut-être que nous devrions être forts pour faire face à la société.  Nous devrions leur demander d’accepter ce que nous sommes. Oui mais encore une fois, nous ne sommes pas tous également forts. Les circonstances ne sont pas les mêmes pour tous. Il ne s’agit donc pas d’une option pour beaucoup, sinon pour la plupart d’entre nous.

Différences entre le monde virtuel et la réalité

Un autre argument est qu’Internet est un bon moyen pour les novices de savoir si les relations BDSM sont vraiment pour eux. Ils peuvent aussi rester à l’abri des complications de la vie réelle. Il existe donc certes des différences évidentes entre le monde virtuel et la réalité. Pour un débutant, ces deux mondes restent assez proches pour qu’il puisse profiter de cette expérience. Ainsi, ce sera un avant-goût de ce qu’il pourra, plus tard, goûter en vrai. A ce titre pourquoi pas le virtuel ?

La plupart des gens qui ont essayé la domination en ligne, utilisent, souvent, des blogs. Ils demandent, ainsi, à leur soumis de rédiger des comptes rendus de développement et de tenir un journal en ligne. Ils doivent reporter certaines tâches quotidiennes, suivre les e-mails, publier des photos en guise de preuves et beaucoup plus. En tant que soumis, j’ai dû me plier à ces exigences. J’ai malheureusement dû arrêter pour des questions de planning, mais je suis particulièrement intéressé par une nouvelle expérience en la matière.

La web cam ?

Un jour, une Domina m’a dit à propos des relations BDSM en ligne

-Oui, je peux demander à mon soumis de ramper pour les prochaines 2 heures, puis exiger de lui qu’il s’habille d’une manière particulière. J’ai la possibilité demander de plus en plus, mais je vais toujours manquer la satisfaction de le regarder faire.

Quand je lui ai parlé de la web cam, elle m’a répondu :

-Vous croyez vraiment qu’une domina, via une web cam, ressent la même chose que la réalité? En tout cas, moi non!

Pour moi, quand j’étais dans une telle relation, la web cam était quelque chose d’important. Cependant, il faut savoir que l’élément web cam est venu sur le long terme, pas dès le premier jour. Pour le soumis, cela est vraiment important car c’est l’infraction d’une première frontière entre privé et public.

Attention aux dérives

Attention néanmoins, il y a eu là aussi beaucoup de débordements. Beaucoup de personnes dominantes (surtout des hommes) ont demandé dès le premier contact un plan web cam avec leur soumise rien que pour assouvir leurs besoins de voyeur. Ainsi donc soumise, attendez de bien connaître votre Maître avant d’accepter de telles propositions.

Oui, nous pouvons commencer une relation en ligne. Seulement si les circonstances permettent d’avoir un espoir un jour de voir évoluer cette relation dans la vie réelle. Au début, nous pouvons parler de la vie, de ce que nous aimons et de ce que nous n’acceptons pas. Il faut essayez de comprendre si nous sommes «compatibles» et jusqu’à quel niveau.

Nous pouvons également commencer à construire cette relation à l’aide de journaux ou certaines tâches. Nous pouvons prendre notre temps pour commencer à nous connaître les uns les autres. Puis lorsque nous nous sentons assez en confiance, nous pouvons commencer à  répondre en temps réel. Il est également raisonnable de demander à voir comment l’autre regarde. Il doit y avoir des limites qu’il ne faut pas dépasser. La plupart du temps, nous ne devrions pas perdre de temps avec d’autres jeux et mensonges stupides.

Conseils de sécurité

Enfin, je vais vous donner quelques idées de sécurité comme je l’ai promis.

  • Ne donnez votre adresse à personne. Ils n’ont aucune raison de la demander.
  • Ne donnez aucun mot de passe ou autres informations personnelles sensibles telles que numéro de sécurité sociale, compte bancaire, etc.
  • Ne faites confiance à aucune personne qui ne montre aucun respect pour vos conditions de vie réelles actuelles. S’ils ne peuvent pas en ligne, ils ne le feront pas en temps réel. En fait, je vois personnellement cela comme une indication d’une personnalité abusive
  • Essayer de savoir si la personne est honnête avec vous, et gardez à l’esprit un certain temps que la réalité est souvent bien éloignée de ce qu’il n’y parait.

Echange de photographies?

Un des sujets très sensibles est l’échange de photos et les séances webcams. Je peux comprendre qu’après un certain temps vous ayez envie de pratiquer de telles activités. Cependant je vous conseillerais de ne pas vous précipiter et de prendre votre temps. Si vous décidez d’entrer dans le jeu et d’exposer votre corps au regard de la personne de l’autre côté de l’ordinateur, il faut le faire graduellement.

Si vous vous décidez à rencontrer la personne dans le monde réel, prenez votre temps. Vous pouvez vous rencontrer la première fois dans un lieu public. Essayez de vivre ce premier contact comme un dating « traditionnel » pour voir si tous les détails sont exactement comme décrits en ligne. Ne vous précipitez pas dans quoi que ce soit !. Mieux vaut prendre plus de temps et vivre une belle expérience que d’aller trop vite et de rencontrer des problèmes.

Pour finir, à tous les soumis(e)s:

-Oui vous devez vous soumettre, vous devez suivre l’ordre, vous devez obéir, mais seulement si vous vous sentez en sécurité !

D’autre part, toute personne dominatrice devrait être en mesure de comprendre vos craintes. En effet, vous êtes la seule personne à vous trouver attachée ou en situation d’impuissance. Si la personne dominatrice ne peut pas le comprendre, je vous conseille de ne pas continuer. En effet, le virtuel nécessite une relation intelligente et réfléchie, afin d’éviter les très nombreux pièges.

 


Du même auteur



    Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
    One comment on “Relations BDSM en ligne ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.