Rencontre avec une femme domina lors de vacances familiales (6)

Séance de punition

Maitresse Françoise reprend l’initiative. Elle explique que si nous sommes réunis, c’est pour me punir de ma faute inexcusable de l’avoir espionnée et filmée avec ma GO pro sans son autorisation. Je me retrouve à genoux face à Maitresse Françoise, cette femme domina, les mains dans le dos. Un coté un peu solennel se fait sentir. Elle enchaîne les questions pour en savoir plus sur ce que j’ai vu. De plus, elle me demande  si j’ai sauvegardé des images. J’explique que je n’ai pas stocké les images mais que je les ai transférés sur mon ordinateur pour les lire.

– Reste-t-il des images sur ton ordinateur ?

– Oui Maîtresse, les dernières que je n’ai pas encore effacées !

– Nous verrons cela après ta punition ! Le fait que tu acceptes sans rechigner de te soumettre à Maitresse Sophie ma fille n’empêchera pas la punition nécessaire à tes fautes même si cela l’adoucira peut-être.
Reconnais-tu avoir commis une faute ?

– Oui Maîtresse Françoise j’ai fait une Faute

– Tu acceptes donc d’être puni pour cette faute ?

– Oui Maîtresse Françoise !

– Bien nous allons donc commencer la punition. A quatre pattes !

Choix du Safeword

Maîtresse Sophie s’approche de moi, me caresse le flan et s’approche de mon oreille. Elle a remis son pantalon blanc et ses espadrilles à talon.

-tu sais à quoi sert un safeword ? me demande t’elle en posant un doigt sur ma bouche pour me signifier que je ne dois pas parler.

Je fais donc oui de la tête.

-Bien, ce sera Etoile rouge ! Je compte sur toi pour ne pas l’utilise. Cela me ferait beaucoup de peine !

Sa main caresse mes cheveux tendrement. Puis elle pose sur mes lèvres un plug en me disant :

-suce bien mon soumis !

je m’applique à sucer bien que j’ai la gorge très sèche. Maîtresse Sophie tend le plug à sa mère. Cette dernière joue avec le plug en le faisant entrer et sortir jusqu’à ce que mon anus suffisamment détendu le laisse rentrer sans effort. Je ne suis plus puceau anal mais je n’ai plus pratiqué depuis un long moment. Puis deux barres en métal sont installées pour bloquer la possibilité de mouvement intempestif.

Utilisation d’un bâillon boule !

Maitresse Sophie revient vers moi avec un bâillon boule quelle me fixe bien serré. J’ai de plus en plus peur ! Je ne suis pas un masochiste. En fait, je suis plutôt une chochotte comme m’avait décrit, un jour, une autre femme domina. J’angoisse de plus en plus. Que va-t-il se passer? Je regrette vraiment mon acte depuis quelque secondes car jusque-là, c’était plutôt une belle surprise pour le soumis que je suis.

Elle décide de m’apprendre à compter jusqu’à dix. La règle est simple.  Je dois compter chaque fessée mais le compteur de chaque fessée est séparé ! A chaque erreur, on recommence à zéro. La première punition est donc dix claques par fesses et par maitresse donc 60 si pas d’erreur. Cela fait beaucoup plus bien sûr. Maitresse Françoise commence, suivie de Maitresse Anne puis Maitresse Sophie. Après quelque remise à zéro du compteur, j’arrive enfin à dix avec Maitresse Françoise. J’ai eu le droit à une alternance de claque forte, très forte ou douce et de vitesse très différente, accompagnées de gémissements de ma part étouffés par le bâillon

Puni par où j’ai péché !

Maitresse Françoise a terminé la fin de ma punition assise sur mon dos. Elle se lève. Ses mains caressent ma tête puis descendent sur mes seins. Ensuite, elle saisit mes têtons et les pince. Ses doigts sont remplacés par deux pinces à seins que Maîtresse Sophie vient de lui remettre. Les deux pinces à seins sont reliées par une chaine métallique. La douleur est moins intense avec les pinces mais je sais que le pire c’est le retrait de ces pinces.

Maitresse Anne prend place sur mon dos et retire le plug. Elle trouve qu’il est trop petit car trop facile à retirer. Après quelques allés retours dans mon anus, elle le retire. Je sens un plug plus gros venir forcer mon anus. L’endroit le plus large est difficile à passer mais il s’enfonce rapidement après. Maîtresse Anne joue à le faire ressortir pour me re-pluguer 3 ou 4 fois. Chaque contact avec mes fesses est déjà douloureux.

La correction, à proprement parlé, commence par des claques très fortes. Le rythme  élevé provoque,  une faute rapidement, et donc le retour à zéro. Maitresse Anne se lève. Quelques larmes coulent de me yeux. Tout à coup, je découvre, sur ma droite, le soumis de Maitresse Anne en train de me filmer avec ma go pro. Je me retouve puni par où j’ai péché. Les deux claques qui suivent sont très fortes.

Punition très douloureuse !

J’ai très envie de prononcer le safword pour tout arrêter. Cependant, j’ai, également, envie de satisfaire les attentes de Maitresse Sophie. En quelques minutes, elle a créé une situation dans laquelle je suis devenu son soumis qui a très envie de lui faire honneur.

La douleur m’arrache des cris, cependant, totalement étouffés par le bâillon. De grosses larmes coulent, aussi, de mes yeux. Maitresse Anne fait une petite pause puis reprend, moins fortement mais crescendo et à un rythme régulier. Je réussis à compter jusqu’à vingt mais mes yeux sont totalement embrumés par la douleur de mes seins. En effet, la chaine se balance à chaque claque. Mes fesses me chauffent. Jamais, je n’ai vécu cela, auparavant.

Maîtresse Anne accroche à mes couilles un petit parachute en cuir auquel elle accroche deux petits poids. Mes couilles sont étirées vers le bas. Elle s’amuse à faire balancer le tout, puis vient me caresser la tête tendrement. Enfin, elle me séche mes larmes. Il me semble pour sa plus grande satisfaction.

Fin de la punition !

Maîtresse Sophie est beaucoup plus douce dans ses Fessées au point de se faire chambrer par sa Mère et sa sœur. Elle décide, donc, de renforcer les claques. Je réussis à compter jusqu’à dix sans erreur grâce à sa grande bonté.

Elle allume une bougie puis commence à faire couler la cire sur moi. Maîtresse Françoise et Maîtresse Anne allument aussi une bougie et toutes les trois jouent sur moi avec la cire de bougie. Mon corps reçoit de la bougie un peu partout dans une œuvre à 3 couleurs, ce qui amuse beaucoup les trois Maîtresses.

Maitresse Françoise décide, enfin, que ma punition est terminée. Ainsi, elle détache mon bâillon. Quel plaisir de pouvoir avaler normalement ! Cela était devenu très douloureux. Elle prend la caméra au soumis de Anne puis me la tend toujours en filmant :

– Je te rends ta caméra

– Merci Maîtresse Françoise

– Mais comme tu ne peux pas l’attraper car tu es toujours attaché, il me semble que le mieux est de la confier à Maîtresse Sophie qui en fera bon usage !

– Oui Maîtresse Françoise.

Je dois avouer que je suis un peu stone par la punition.

Maitresse Sophie tend la caméra au soumis de sa sœur et lui dit de changer la carte vidéo puis de transférer le film sur son ordinateur. Il part donc avec le film de ma séance de soumission. Je suis toujours attaché au milieu du salon Maîtresse Françoise. Cette dernière demande à son sou soumis qui est toujours dehors si tout est ok. Il lui répond par l’affirmative puis elle lui donn des instructions.

Maitresse Françoise et sa fille Maitresse Anne partent alors que le soumis de Anne est déjà parti quelques minutes avant. Je reste donc seul dans l’appartement avec Maitresse Sophie, le soumis de sa mère étant enfermé sur le balcon.


Du même auteur



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
2 comments on “Rencontre avec une femme domina lors de vacances familiales (6)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.