Rencontre métro, formation : ma nouvelle Maîtresse (7)

nouvelle Maîtresse

Envoi de la vidéo compromettante

Ma nouvelle Maîtresse reprend ses esprits, regarde mon téléphone, sourit. Elle est satisfaite de la vidéo. J’ai juste le temps de dire :

-Non, s’il vous plait, ne faites pas cela !

Déjà, elle me tend le téléphone à regarder. Je me défais en forçant sur la cravate et lève la main pour le saisir.  Elle appuie sur le bouton de l’envoi de la vidéo et écarte le téléphone en l’air, tout en me maintenant la tête en tirant sur mes cheveux.

Un texto de réponse  arrive :

« Espèce d’enc… c’est pour te taper une autre nana que tu me laisses avec un gode ! T’es pas prêt de me revoir !! »

Ma nouvelle Maîtresse semble très satisfaite, et je la vois utiliser son téléphone. Ensuite, elle ôte sa jupe totalement et ouvre un tiroir. Elle sort des menottes, m’enlève ma chemise, et elle me met les menottes aux poignets.

-ainsi tu ne te permettras pas de défaire tes liens !

Puis elle sort un plug assez fin au début et avec une base assez large. Elle voit à ma tête ma crainte qui se précise.

Ensuite, elle éclate de rire.

-si  tu savais ce que tu vas prendre d’ici quelques semaines !!

Elle sort un gode ceinture gigantesque. Je n’ai jamais imaginé que cela pouvait se faire d’ailleurs. Il doit bien faire entre 8 et 10cm de diamètre et est d’une longueur encore plus impressionnante : sans problème 30 à 35cm. Elle me regarde l’œil pervers, et le soupèse devant mes yeux. J’ai presque envie de pleurer avant même que quoique soit ne se soit passé !

Elle me déshabille totalement en jubilant.

-Rassure toi, ce soir, ça ne sera que celui-là !

Le plug

Elle en sort un second qui semble avoir des proportions plus raisonnables (18 à 20cm sur 4 ou 5, ça semble gros tout de même).

Elle m’attire dans son salon, m’agenouille devant le canapé, couche mon buste sur l’assise et lubrifie mon petit trou sans me demander mon avis. Ensuite, elle claque mon cul pour m’obliger à me détendre.

-Si tu le prends du premier coup, je t’évite la correction !

-Pousse ! : me dit elle.

Je comprends mieux pourquoi il valait mieux être propre et ne rien avoir mangé. Je sens qu’elle pose le plug à l’entrée de mon anus. Puis elle pousse doucement.

-Relâche salope !

Elle claque une nouvelle fois mes fesses, ce qui me fait relâcher d’un coup. Je me fais surprendre par la poussée sauvage de ma maîtresse du plug au plus profond de mes entrailles ! Tellement elle a mis de lubrifiant, qu’elle ne m’a même pas laissé le choix que d’accueillir ce plug. Je n’ai jamais ressenti une telle sensation. Au mieux un doigt avait dû s’y glisser mais là, j’étais pris, possédé, rempli.

Un nouveau texto arrive sur le téléphone de ma maîtresse brunette. S’en suit un échange, sans que j’en ai la teneur. Elle vient s’asseoir devant moi et repousse un peu mon buste. Je m’aperçoit qu’elle a enlevé son string et fait glisser sa jupe tout en conservant ses bas et son porte-jarretelle ! Elle triture mes tétons, ce qui me fait bander de nouveau.

-Allez lèche moi bien mon chien salope !

Fessé par ma nouvelle Maîtresse

Elle envoie des textos régulièrement puis pose le téléphone pour se concentrer et jouir de nouveau. Elle sort alors une cravache d’un sac à côté du canapé et me la colle entre les dents. Ensuite, elle commence à claquer mes fesses, amoureusement et sévèrement, amoureuse surtout de la fessée à mains nues en fait. Je commence à sentir mon cul rougir, et chauffer. Elle a commencé doucement et a augmenté la force et la vitesse des claques, alternant avec quelques caresses ! Elle s’arrête, et commence à griffer mon dos avec ses ongles vernis d’un rouge donnant envie à tout homme d’être branlé par d’aussi jolis doigts ! Mon dos aussi chauffe et ses griffures sont de plus en plus appuyées. Je n’en reviens pas, je bande de plus belle !

Elle se masturbe devant mes yeux et utilise maintenant son talon aiguille pour me griffer le dos ou secouer ma queue. et elle commence à rapprocher le gode-ceinture pour s’en équiper.

Mais nous sommes interrompus par la sonnerie de son interphone… (à suivre)

Articles similaires:
Conseils de DominaMag pour rencontrer l'homme de votre vie !
I.SON EXCELLENCE NOUR, PRINCESSE DE SLAVE SELECTION
LA MÉTAMORPHOSE DE MON NOUVEAU SLAVE (PART I)
Rencontre avec une jeune Maîtresse dominatrice
Candaulisme (2) : le contrat de soumission pour mon mari
Madame, sa domina, sort ce soir mais seule !
Soumis encagé dans un rêve éveillé (10)
Soumis obéissant : Dressage imprévu en vacances (5)
Rencontre métro : soirée avec la formatrice domina (6)
Esclave de pieds dans un salon de massage
Prières à Madame, sublime dominatrice
Maitresse Clara, magnifique dominatrice (2)
Fétichiste des pieds et sa nouvelle Maîtresse dominatrice(3)
La fille de l'hiver (2) : infernale dominatrice ?
Nouvelle vie de soumis (10) : soumission du patron par les dominatrices
Professeur soumis à ses étudiantes dominas (25)


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.