Rencontre métro : soirée avec la formatrice domina (6)

Début de la soirée

Une bonne dizaine de minutes passent sans nouvelle de la formatrice domina. J’ai largement eu le temps de caresser ma queue et la faire bander. Puis je reçois un nouveau texto de ma sex-friend : « J’ai envie de sucer ! de me faire lécher et de baiser comme une furieuse ! Je commence sans toi ! » Avec le texto, il y a une vidéo dans laquelle je peux la voir frotter un gode vibrant entre ses cuisses et écarter les jambes avant de jouer sur son clito !  J’ai presque envie d’aller la rejoindre. Cependant, ce serait prendre un bien grand risque de toute évidence !

Finalement, j’entends une voix dans l’interphone :

-Monte, par les escaliers ! dernier étage, porte de gauche !

Dans le même temps, je reçois un nouveau texto qui fait sonner mon téléphone. J’espère qu’elle n’a pas entendu !

Enfin, je monte et j’aperçois la porte entre-ouverte ! Je ne sais si je dois entrer ou patienter. Je sens déjà que la soirée va être longue et peut être même compliquée pour moi !

Enfin, je décide de me lancer. Je toque, pas trop fort pour qu’elle seule entende, mais de façon assez appuyée pour que la porte s’entrouvre de quelques centimètres supplémentaires !

En fait, elle se tient debout derrière la porte qu’elle ouvre à peine ai-je touché celle-ci !

-Entre salope !

formatrice dominaAux pieds de la formatrice domina !

La formatrice domina repousse la porte qui se referme en silence mais de façon lourde comme si elle se refermait sur moi de façon irrémédiable.

-A genoux, et montre moi que tu es un bon soumis, embrasse mes chevilles et mes escarpins!

J’obéis bien que n’ayant aucune attirance pour les pieds notamment.

Je termine par quelques baisers humides sur le premier pied, pour basculer vers le second.  Sa voix raisonne dans l’entrée :

-Avec qui échangeais-tu dans le SAS au téléphone au lieu de te branler comme je t’avais demandé ?

Sans me détourner de mon obligation, je lui réponds que c’était ma copine avec qui je devais passer la soirée. Je n’ose lui dire que nous avions convenu d’être surtout des sex-friends. Nous étions bien incapables de nous entendre pour mener une vie à deux !

Elle me demande de lui donner mon téléphone et d’ôter le code d’accès de celui-ci. J’hésite craignant de ce qu’elle pourrait en faire. Finalement, je cède. Stoppant mes hommages à ses pieds, elle me laisse quelques instants à genoux.  Je la vois explorer mon téléphone, et sortir le sien, tapoter juste un ou deux mots ou un numéro. Mon cœur se met à battre !

-Et bien, apparemment, elle a chaud ta petite copine, et tu la laisses en plan comme ça ?!

Je baisse les yeux sans répondre.

La video !

Elle passe derrière moi, me retire ma cravate pour l’utiliser pour m’attacher les mains. Ensuite, elle tire une chaise jusqu’à elle.  De nouveau, elle relève sa jupe comme à la pause de l’après-midi puis écarte son string. Elle me montre du doigt sa petite chatte déjà luisante de désir.

-Lèche, dépêche toi !

Ma langue retourne la fouiller et jouer avec son petit bouton de plaisir. Elle gémit, elle saisit mes cheveux, et me dit de lever les yeux tout en accélérant avec ma langue. Ensuite, elle me montre mon téléphone, elle a déjà envoyé un texto avec pour message « Moi aussi j’ai envie de lécher… »

Après m’avoir écarter un peu, elle jouit avec trois petits jets de cyprine dont deux atterrissent sur mon visage. Elle reprend ses esprits et regarde mon téléphone. De nouveau, elle sourit, satisfaite de la vidéo. J’ai juste le temps de dire :

-Non, s’il vous plait, ne faites pas cela!

Elle me tend le téléphone à regarder. Je me défais en forçant sur la cravate et lève la main pour le saisir. Elle appuie sur le bouton de l’envoi de la vidéo et écarte le téléphone en l’air, me maintenant la tête en tirant sur mes cheveux.

Un texto arrive en retour : »Espèce d’enc… c’est pour te taper une autre nana que tu me laisses avec un gode ! T’es pas prêt de me revoir !! » (à suivre)

Articles similaires:
NAISSANCE DE MARTINE (2) SOUMIS À SA DOMINATRICE ADORÉE
L’apprentie soubrette en phase éducative
Les bottines en cuir
Ma première vraie expérience de soumis
Mon expérience de slave ..
Samedi de dressage SM avec la nouvelle Maîtresse
Ma logeuse (1) : objet de mes fantasmes érotiques
La lope soumise des lascars : L'immeuble (5)
Suite partie BDSM : Offert aux copines de ma femme (12)
Professeur soumis à ses étudiantes, Maîtresses dominatrices (22)
Esclave de pied génétiquement modifié (5)
Jeune homme soumis à la femme de ménage (2)
MA PETITE AMIE DOMINATRICE (1) : je ne la reconnais pas !
Mon éducation par Maîtresse D, belle dominatrice
Sous le contrôle de Ma Maîtresse domina (2)
La lope soumise : Mutation vers un couple gynarchique (10)


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
One comment on “Rencontre métro : soirée avec la formatrice domina (6)
  1. Pour moi, si c’était reel, on serait loin du BDSM. Où est le respect ?
    Car la vie privée d’un soumis, ça se respecte aussi sauf entente entre eux au préalable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.