Séance de soumission par ma sévère Maîtresse

sévère Maîtresse

Ma sévère Maîtresse m’a convoqué à sa demeure pour 18 heures précises.

Elle n’apprécie pas du tout le retard, encore moins d’être en avance. Je fais donc toujours en sorte d’arriver à l’avance et j’attends patiemment dans la voiture l’heure de la convocation.

Cependant, ce jour-là, il y a un énorme bouchon sur l’autoroute, causé par un accident ! C’est bien ma veine !

Le temps d’arriver, de me garer et d’aller sonner à sa porte, j’ai 20 minutes de retard !!!

La porte s’ouvre. Je découvre ma sévère Maîtresse tout de cuir vêtue, cuissardes aux pieds ! Son regard est glacial !

-Entre ! 

Nous nous dirigeons vers la pièce principale. Je la suis pas très à l’aise.

Elle se retourne et me gifle :

– Pourquoi es-tu en retard?

Je n’ai pas le temps de m’expliquer. J’en reçois une seconde ! Et une troisième ! Ces 3 gifles données par sa main droite vêtue de cuir me colorient le visage !

– A poil et ne traîne pas. J’ai déjà assez perdu de temps à t’attendre ! 

Je suis certain qu’elle doit mouiller sous sa jupe de cuir !

Je n’ai pas le temps de mettre mon pantalon sur une chaise qu’elle me prend, me jette par terre et me menotte les mains devant moi !

– Ne bouge pas ! 

Elle prend une barre d’écartement et me la place aux pieds.

– Lève toi et dirige toi vers cette petite table. Couche toi dessus !

Elle tire mes mains et me les immobilise de l’autre côté de la table.

– Alors, mon petit PD est en retard ! Il va falloir calmer sa Maîtresse et tu sais que quand je suis furieuse, je suis insatiable. Je veux que tu mettes ce gros plug dans ton cul !

Elle me montre l’objet.

Elle commence à y mettre un plug de dimension moyenne, Pendant que je m’y habitue, j’ai droit à sa cravache. Je compte les coups et la remercie. Les coups s’accélèrent et je sens que mes fesses rougissent bien. J’ai franchement du mal. Elle le sent et vient se mettre devant moi. Elle soulève sa jupe et dit :

– Lèche ta Maîtresse, tu m’excites petite salope ! 

Elle me tient bien la tête, mais j’ai dû mal à faire ce qu’elle désire étant mal positionné.

-Tu ne veux pas faire jouir ta Maîtresse ! 

Elle se retire, fait le tour de la table, m’enlève le plug et me place celui qu’elle m’avait montré ! Elle prend cette fois un martinet, et me voilà en train de subir une nouvelle fois des coups. Mes fesses vont être écarlates ! Ça chauffe tellement que je ne peux que bouger. J’essaie de m’enlever de cette table, mais impossible !

– Vas-y, bouge, j’aime quand tu te tortilles ! Ça m’excite ! 

Elle se déchaîne. Je n’arrive plus à compter les coups. Je suis cassé et elle aime ça !

Elle arrête enfin et vient me tapoter les fesses !

– Bien chaud tout ça !

Elle m’enlève le plug, Elle me détache et je vais la remercier comme il se doit en baisant ses cuissardes.

Elle aime ma soumission, elle en mouille. Je suis son jouet ! Elle m’enlève les menottes et la barre d’écartement. Est-ce la fin ? C’est mal la connaître !

– A genoux ! Bande pour moi ! Tu as intérêt Salope, sinon, on recommence depuis le début !

Je me touche. Elle me traite de tous les noms. Elle empoigne mon cou, m’étrangle :

– Dépêche-toi, sinon il va te manquer de l’air.

Malgré la forte douleur à mes fesses, mon sexe se dresse ; elle a réussi !

Elle me jette par terre et vient enfoncer mon sexe dans le sien, elle est toute trempée !

– N’oublie pas, si je ne te dis pas que tu peux décharger, tu sais ce qu’il te reste à faire ! 

Elle prend tout son temps, je lui tiens bien les fesses. Elle attend mes prémices de la jouissance. C’est un moment qu’elle affectionne par dessous tout. Elle le voit dans mes yeux qui lui supplient de me laisser aller ! Ce moment arrivant, elle prend son pied, hurle sa jouissance.

– que c’est bon. C’est dommage que tu ne peux pas, je te préfère comme cela ! Je jouis de ta frustration et c’est tellement bon ! Tu devrais te voir, tu implores ma pitié avec tes yeux ! C’est trop bon ! Je sais que les premiers jours après une jouissance, tu peux tenir, mais combien de temps ?

En prenant une boîte,

– Je vais t’aider et te mettre cette cage de chasteté ! Je peux être cruelle et sadique, mais tu vois, tu as été tellement gentil que je te fais plaisir.

Elle éclate de rire !

Mon sexe est complètement comprimé dans cette cage et au moindre début d’érection, des pics s’enfoncent dans ma chair !

Maîtresse décide de s’asseoir sur son fauteuil préféré et d’allumer la télévision.

– Aux pieds !

Je me précipite et lui lèche les cuissardes.

Elle soulève sa jupe :

– Regarde mon sexe et n’essaie pas de détourner le regard ! 

Elle écarte bien ses jambes et mon sexe commence à se durcir. Je sens les pics rentrés dans ma chair, c’est horrible ! Les minutes défilent. Je sue tellement que la douleur envahit tout mon corps.

Maîtresse s’en rend compte :

– c’est bon, n’est-ce pas ? Lèche moi, je suis toute trempée à te voir comme cela ! J’aurais besoin d’un sexe, mais le tien est encagé, dommage ! Prends le gode sur la table, et fais-moi jouir !

J’introduis délicatement l’objet en question, fais quelques petits aller-retour et ensuite la défonce complètement.

Elle se tient bien aux accoudoirs de son fauteuil et crie une fois de plus sa jouissance.

Je la bois comme elle me l’a appris !

– Ah, que c’était bon, je n’en ai jamais assez ! 

Elle me dit hilarante :

-Etant donné ton dévouement, tu ne resteras en cage qu’une semaine ! Qu’est-ce qu’on dit à sa Maîtresse ?

Articles similaires:
Essai sur la domination (2) et sur la femme dominatrice
II. SON EXCELLENCE NOUR, PRINCESSE BDSM
Maîtresse Roxanne
Mon expérience de slave ..
PARODIES DOMINATRICES DE « BLURRED LINES »
Rencontre fortuite?
Comment devenir un bon soumis ?
Suite du dressage du soumis en vacances (3)
Pause avec la formatrice domina : Rencontre du métro (4)
Esclave de pieds d'une Reine.
La femme de ménage, dominatrice ?
Janine, dominatrice impitoyable, ma première Maîtresse (2)
Complicité entre femmes dominatrices !
La lopette et ses 2 dominas : un couple gynarchique (8)
Ma belle-mère dominatrice (2)
Un soumis et une histoire d'amour gynarchique

Du même auteur



    Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
    One comment on “Séance de soumission par ma sévère Maîtresse

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.