Soubrette mâle soumis à de jeunes dominatrices (3)

mâle soumis

Appel à nouvelle dominatrice

Comment ai-je pu en arriver là? Je viens d’être humilié comme jamais je ne l’ai été et par une jeune fille de surcroît ! J’ai perdu tous mes moyens de personne adulte et sensée. J’ai ressenti un sentiment de rebellion durant 5 minutes. Ensuite, lors de mon deuxième appel à Maîtresse Nadia, je me suis comporté comme un mâle soumis et je me suis abaissé à lui réclamer une punition pour mes manquements passés.

Et donc c’est en suivant à la lettre, les ordres de Maîtresse Jessica que je composais le numéro de ma nouvelle interlocutrice, à l’heure dite ! Je ressentais une fébrilité certaine, mais que je m’efforçais de contenir assez pour ne pas subir le pire des traitements. Aussi, je fus surpris d’entendre une toute petite voix, répondant « allo « !  Cette voix était si douce, alors que je me faisais une toute autre idée de cette nouvelle dominatrice implacable. Cet « allo » fut, immédiatement, suivi sur le même tempo par  » A qui ai-je l’honneur ? « 

En bon élève discipliné et mâle soumis, je commençai à réciter toute la litanie que j’avais dû  apprendre par coeur pour éviter tout ennui. Je récitai de manière assez saccadée, j’ose le dire ! Plus j’avançais dans mon inventaire, plus j’entendais, par petites touches, des rires étouffés qui me mettaient mal à l’aise de façon croissante. Cependant, il fallait tenir bon, tant que je n’était pas coupé. Au point où j’en étais, j’avais perdu toute fierté, autant aller de l’avant et faire comme si de rien n’était !

Conversation très pénible pour le mâle soumis !

Cependant, le moment pénible où je dus décrire ma tenue en détail, arriva et mit à mal ces velléités. En effet, c’est en pouffant de rire que Maîtresse Nadia intervint alors, comme si elle-même n’en pouvait plus d’afficher une glaciale rigidité.

-tu dois être toute mignonne Delphine dans cette tenue ! J’ai hâte de te voir à mes pieds prochainement ! Je veux que tu viennes faire le ménage chez mes copines et t’occuper de mes jolis ongles de pieds à vernir !

Elle dit le tout en s’esclaffant, et moi je me demandai si je ne rêvais pas…

Du coup, j’oubliai, presque, que je devais impérativement raconter la teneur de ma conversation précédente. Si j’oubliais, je devrais, logiquement, demander une juste punition pour mes errements et imperfections. Il me fallait, donc, reprendre l’initiative dans la conversation pour me replacer sur des bons rails. Cependant, l’initiative était de l’autre côté, sur sa lancée et toujours avec cette douceur affichée, Maîtresse Nadia poursuivit:

-dis-moi Delphine, tes charmantes tenues sont elles parfaitement opérationnelles et appropriées pour qu’une soubrette stylée se présente devant ses Maîtresses ?

Ensuite, elle enchaina :

-as-tu brodé ton nom et ta position de mâle soumis à tes patronnes? Si ce n’est pas le cas, tu n’auras pas le privilège de te présenter devant nous !

J’en eus le souffle coupé tant cette surenchère d’ordres et de demandes me prit au dépourvu. Un brin d’impatience fit écho à mon silence :

-eh bien Delphine ?

Alors défait, je réussis à bredouiller :

-mais Maîtresse Nadia, je ne sais absolument pas broder! Comment pourrais-je faire ça ?

Une voix moins enjouée, presque dépitée me répondit :

-je vois, je vois, il va falloir tout t’apprendre!

Programme d’éducation pour le mâle soumis

Ensuite, je l’entendis soupirer avec ostentation puis :

-Tu as visiblement beaucoup à apprendre, Delphine ! mais rassures-toi nous allons mettre bon ordre à tout cela ! Saches que nous ferons de toi une parfaite soubrette stylée et soumise à nos exigences. Nous sommes déterminées à utiliser tous les moyens nécessaires pour réussir !                                                                                                                                    A ce titre, je t’annonce justement que je suis la responsable de ton éducation. Ainsi,  tu seras traitée comme une vraie écolière, avec tout ce que cela comporte. Tu auras des cours à suivre devant nous, des devoirs sous forme de travaux pratiques, et aussi des devoirs écrits, des leçons à réciter, et… (pause très courte mais discernable) des notes dans chaque matière. Elles seront reportées dans un carnet de notes. Nous aurons, bien entendu, à notre disposition tout un ensemble de punitions aussi diverses que variées, de l’humiliation aux châtiments corporels, en passant par des punitions plus traditionnellement scolaires, sanctionnant le moindre manquement aux règles.                                                                                         J’en connais une qui sera particulièrement motivée pour expérimenter ses talents de Maîtresse. Ainsi, entre les mains d’une adepte de l’éducation anglaise, tu seras à bonne école!

J’étais abasourdi par ce déluge qui s’abattait sur moi. J’étais presque à un point de non retour. Ainsi, je pensais que cela allait tellement loin, que tant que j’en avais le moyen, je devais couper court une bonne fois pour toute à tout cet excès. Cela semblait plus relever du fantasme grotesque que de la réalité. Aussi, je ressentis, subitement , un soulagement estimant que cela n’était qu’une vaste rigolade, certes bien montée, mais tellement irréaliste! Il ne tenait qu’à moi de reprendre en main les choses.

Punition exemplaire

Cependant au lieu de raccrocher tout simplement, je choisis de continuer la conversation. Je me crus capable d’affronter l’adversaire en montrant fermement et posément que tout cela n’était qu’une farce. Ainsi, je pris une voix plus ferme, presque assurée, comme distanciée de tout ce qui avait précédé et je commençai par :

-écoutez, mademoiselle, je…

Anticipant un possible début de rébellion,  Maîtresse Nadia, me coupa plus que sèchement. Elle avait dû sentir alors le danger d’une perte de maîtrise de la situation. Ainsi, elle réorienta la conversation, à savoir sur l’aveu de ma mauvaise tenue avec Maîtresse Jessica justifiant d’une punition à solliciter auprès d’elle.

-mais dis-moi Delphine, n’as-tu pas omis de m’avouer combien ta tenue devant Maîtresse Jessica, ta directrice suprême avait été inappropriée? crois-tu que je vais laisser passer cet intolérable et nouvel écart de conduite ?

A cet instant, je succombai à mes vieux démons. Ainsi, je capitulai et je répondis stupidement, accablé :

-je vous demande pardon, Maîtresse Nadia ! oui j’ai commis des fautes ! et j’allais justement ( comme si cela allait m’octroyer une quelconque indulgence!) vous demander de bien vouloir m’infliger la punition que je mérite !

Bien entendu Maîtresse Nadia comprit, parfaitement, qu’elle avait repris le dessus.  Sûre de sa victoire, elle rétorqua, sarcastique :

-tu comprends que tu as aggravé sérieusement ta situation, Delphine ! Aussi, tu dois être punie, n’est ce pas ?

Ecrasé par ce rouleau compresseur aux tonalités faussement suaves, je ne trouve rien de mieux  à dire que le lamentable :

-oui, Maîtresse Nadia ! Je mérite une punition exemplaire pour mon inqualifiable conduite !

Détails du châtiment

Elle ne sentait victorieuse. Elle avait repris les pleins pouvoirs et elle n’hésita pas à marquer ma défaite en m’enfonçant encore plus :

-comme c’est bien dit !

Cette dernière remarque fut suivi d’un ricanement, peu encourageant quant à mon futur sort entre ses mains !

-as-tu déjà reçu la fessée d’une jeune fille dans ta vie, Delphine?

Ma tête est en ébullition, mais je sais qu’il est inutile que je réponde car j’entends ahuri :

-il y a toujours un début à tout ! Tu recevras de la main de chacune de tes Maîtresses une très sévère fessée. Nous laisserons à notre chef, Maîtresse Anais, le plaisir d’utiliser un martinet ou une cravache, si elle le souhaite. ( on me dira plus tard qu’elle faisait de l’équitation) Tu recevras, de chacune de tes Maîtresses, 25 coups. Chaque coup sera compté et ponctué d’un -merci Maîtresse. Ensuite, tu resteras une heure au coin, mains sur la tête, nez au mur. Cependant, ce n’est pas tout, tu devras t’excuser de façon convaincante sur mon portable toutes les heures, cette nuit, à partir de minuit et ce à genoux bien sûr. Enfin pour terminer, tu devras remettre, demain matin, le devoir que t’a donné Maîtresse Jessica. De plus, tu devras écrire les voyelles en majuscules et les consonnes en minuscules en respectant les couleurs imposées.

Jubilation de ma Maîtresse !

C’était une véritable rafale de punitions qui s’abattait sur moi. J’avais l’impression de recevoir la sentence d’un juge. Après sa facétieuse et ultime sortie, ma Maîtresse savourait son plaisir et jubilait :

-alors, Delphine, qu’est ce qu’on dit ?

J’articulais, péniblement, un « merci Maîtresse Nadia  » qui ne se priva pas de siffler :

-garde cette bonne habitude, petit mâle soumis, que l’on n’ait jamais à te le rappeler !

Ce fut la seule fois qu’elle employa un ton très dur. Elle voulait, surement,  tuer définitivement toute révolte de ma part. Ensuite, elle n’eut plus qu’à affirmer sa toute-puissance par un retour à la douceur simulée d’une conquérante.

-eh, bien, bonne nuit Delphine, et n’oublie pas tes devoirs!

Ensuite, j’entendis le petit bruit de déconnexion. Je restai groggy dans un silence retrouvé. Il y avait la tempête dans ma tête ! Pour être totalement honnête, ça n’est pas seulement dans ma tête que les choses s’agitaient. En fait, au tout long de ce nouvel entretien, le bas aussi était en ébullition croissante parvenant au point de non retour au moment précis de sa conclusion. Il fallut me rendre à l’évidence que l’explosion lors de la décharge fut à la hauteur de l’excitation inavouable qui m’avait envahie et pris possession de mon esprit. Une fois libéré de cette tension allais-je enfin être capable de redresser la situation qui m’avait conduit à tant de renoncement?



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
One comment on “Soubrette mâle soumis à de jeunes dominatrices (3)
  1. Très belle histoire on aimerez connaître la suite mais assez rapidement t ces si bon d avoir trouver une maîtresse et de luI appartenir definitivement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.